28
Commentaires

Candidature de Macron : les jeunes apprentis virés de leur garage école

Difficile de passer à côté : Emmanuel Macron, qui a retenu l'attention de notre matinaute hier, est officiellement candidat à la présidentielle. Il l'a annoncé, mercredi 16 novembre, dans un centre de formation d'apprentis de Bobigny, en Seine-Saint-Denis. Le lieu devait représenter l'attachement de Macron à la jeunesse. Une jeunesse qui n'a pourtant pas eu le droit d'assister à son annonce - comme l'ont signalé certains médias. Mais pas tous.

Derniers commentaires

Merci pour cet article, Juliette.
Cette absence d'élèves avait aussi été repérée dès le 16 novembre par Guillaume Meurice, et illustrée dans sa chronique radio :
https://www.franceinter.fr/emissions/le-moment-meurice/le-moment-meurice-16-novembre-2016
Il va peut être faire son coming out, mais espérons surtout que Sarkozy fasse son going out.
Pauvre Macron, à peine il met un pied dehors que voilà tout le monde qui lui cherche des noises.
Un si beau jeune homme, si propret de sa personne et puis si convaincu, dès qu'il parle un vrai enflammeur de foule
Ce qui marque le plus chez lui, c'est son charisme, son charisme de jeune, son charisme auprès des jeunes

Macron, il les aime tellement les jeunes qu'il veut leur faire un cadeau spécial : des 35 heures élastiques. Quand t'es jeune, elles peuvent se rallonger et devenir 39 ou 40 heures voir plus parce que t'es jeune et plein d'entrain.
Il est gentil monsieur Macron... un homme qui cherche à réunir tous les Français en les tenant à l'écart
Mais il faut aller plus loin que cette lamentable mascarade : à quel titre ce mec peut-il squatter une salle d'un établissement d'enseignement public pour son usage personnel un jour scolaire ? Une journée Portes ouvertes ? Mais justement, c'est pour que des usagers potentiels connaissent l'établissement ! S'il a besoin d'une formation technique, qu'il le fasse savoir ! Et tous ces journalistes ont besoin de connaître leur métier, et peut-être même de se reconvertir, vue la faible qualité de leurs prestations, à la remorque de tous ces politiques qui ont déjà prouvé leur incompétence.

Non seulement il méprise ces élèves, mais toute cette population qui est susceptible d'y rentrer.
Hé ho @si , c'est une bombe cette incroyable ineptie , vous n'allez pas la laisser faire pssschiiiitttt !!!

à longueur de radios hier , " macron annonce sa candidature , nous sommes sauvés le [s]beaujolais nouveau[/s] le nouveau messie est arrivé !!! " , qu'ils disaient les journalistes embedded , couchés avec les professeurs des élèves méprisés et marie-madeleine qui rigole .
Obscène !

Qui sont les complices de cette mascarade , de cette insulte à la jeunesse les mains dans le cambouis ?

Combien d'argent public dépensé dans cette guignolade ?

Le local a t'il été désinfecté APRES le passage des vrais puants ?
vu par Guillaume Meurice, ça donne cela :

https://www.youtube.com/watch?v=vjU6lv6E724

... et c'est excellent !
Il avait peut-être peur de se faire tailler un costard
Ah parce qu'en plus, il aurait fallu qu'il supporte la promiscuité de cette bande de pue-la-sueur ?
Installer son pupitre dans un garage, c'était pas suffisant comme épreuve ?
Combien de lessives aura dû se fader Brigitte, pour désimprégner ses fringues des odeurs de gasoil et d'huile de vidange ?
C'est génial.

Vraiment.

Il arrive à illustrer en une seule sortie, sa première en plus, tout ce qu'il représente....je dis chapeau pour la synthèse.
Mais je comprends pas, je croyais Macron c'était le candidat de lémédia ?
Merci à ... heu... TF1 pour son ... heu ... travail ... journalistique?
Je me sens tout drôle, je vais aller boire un verre d'eau.
N'ayant pas vu Barthes , mais ayant été choqué par cette "Absence" lors de la diffusion du propos "vide de sens" de Micron sur "Radio Paris Ment" , ce petit évènement signe qu' "en marche" est une véritable arnaque à gogos , ce que l'histoire ne dit pas est: "Y avait il quelques profs dans l'auditoire , quel fut leur degrés de complicité dans cette mascarade ?" !

La question essentielle sous-jacente :" Pourquoi cette communication dès le départ contre-productive , puisque immédiatement détectée ?"...
Bravo à cette école qui n'a pas sacrifié l'intérêt de ses élèves et a maintenu sa journée portes-ouvertes-mais-atelier-fermé au lieu de les laisser être contaminés par le discours du gauchiste Macron, comme la presse bienpensante et jamais avare de mauvais procès l'aurait voulu.
Emmanuel Macron est la jeunesse à lui tout seul.
La jeunesse ou la puérilité?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.