11
Commentaires

Campagne de dons : pour que vive la critique des médias !

Commentaires préférés des abonnés

Si on pouvait donner la différence entre ce que C Fourest croit valoir et ce qu'elle vaut vraiment réellement, vous seriez à l'abri , et nous ruinés.


En espérant que les dons soient plus facile à effectuer que la dernière fois.

(...)
Approuvé 2 fois

Quand on voit les forums, ça va aller: 

- La pression exercée par les abonnés va avoir du mal à s'organiser, et pour se mettre d'accord, n'en parlons pas. 

- Et grâce au forum, les questions pertinentes auxquelles l'équipe dirigeante d'asi n'(...)

Approuvé 2 fois

et donc faire de l'ultra-consensuel

Derniers commentaires

"nous avons besoin de votre soutien pour continuer d'exercer ce rôle unique au service de la qualité et de l'indépendance de l'information, à votre service surtout donc" : cette formule doit-elle se comprendre comme un aveu, à savoir que les médias indépendants ne sont pas libres, car ils sont soumis à la pression démagogique de leurs abonné(e)s ? Seuls nos lecteurs peuvent nous acheter, pour reprendre la formule de Mediapart...

Quand on voit les forums, ça va aller: 

- La pression exercée par les abonnés va avoir du mal à s'organiser, et pour se mettre d'accord, n'en parlons pas. 

- Et grâce au forum, les questions pertinentes auxquelles l'équipe dirigeante d'asi n'aurait pas pensé risque d'être envisagées. Ou rejetées, mais pas occultées complètement*. 


* par exemple, là dans les forums, il n'y a qu'une personne qui a suggéré que Loris Guémard passe l'extrait coupé "par Daniel Schneidermann" en faisant valoir son pouvoir de "chef de la rédaction", qui ne l'engagerait en rien vis-à-vis de Louis Boyard, soi-disant d'après ce message (où comment faire éclater asi de l'intérieur). Par contre beaucoup de messages pour dire que le voyeurisme ne les intéresse pas, et que la première version doit rester où elle est.

Je me déconnecte après plusieurs messages de suite, pour ne pas être trop bavarde. Pour l'orthographe, non, mais là oui, je me reconnecte et je m'excuse, entrainée par la similitude? d'avoir écorché le nom de Loris Guémart!

Non, pas en faisant valoir son pouvoir de rédacteur en chef ; en faisant valoir sa déontologie, déontologie qui a été respectée par l'équipe de rédaction (à part DS) puisque furieuse d'avoir été mise devant le fait accompli, elle a décidé d'en informer ses abonné(e)s (et c'est tout à son honneur).


Il n'est pas du tout évident que le forum reflète le point de vue de la majorité des abonné(e)s. C'est possible, mais ce n'est pas évident (car en fait seule une minorité d'asinautes s'exprime sur le forum). Il est aussi possible que certains asinautes aient renoncé à s'exprimer.


Par contre, le fait que les médias indépendants soient soumis à la pression démagogique de leurs abonné.es surtout lorsque ces derniers sont tous du même bord politique, c'est complètement évident. Il n'y a pas que les médias indépendants d'ailleurs, c'est le cas de tous les médias qui sont fragiles économiquement. J'ai un collègue qui était journaliste quand il était plus jeune et le journal dans lequel il travaillait (ce n'était pas un média indépendant) lui avait demandé de modifier le contenu de son article parce que cela risquait de déplaire à son lectorat.

Le Média a récemment été confronté à de nombreux désabonnements parce que Lisa Lap a osé exprimer son désaccord au sujet du tweet de Jean-Luc Mélenchon concernant l'affaire Quatennens.

C'est très juste, la véritable indépendance ne repose pas sur la source de financement mais la diversité des financements qui permet à la rédaction de rester sur sa ligne propre même si elle perd l'une de ses sources de financement.


Pour un journal se reposant uniquement sur ses abonnés, maintenir la diversité des sources de financement consiste à avoir un lectorat divers, s'autorisant ainsi à perdre des abonnés quand elle déplait à une partie de son lectorat (par exemple quand @si faisait des articles sur Le média, le titre subissait des pressions d'un certain lectorat annonçant se désabonner à cause de tel ou tel article. Et Mediapart connait aussi des vagues de désabonnements suite à des articles précis).

et donc faire de l'ultra-consensuel

Bonjour, merci pour vos commentaires, je réponds à celui-là mais ça vaut pour toute la discussion :

Concernant la non-diffusion de la première séquence avec Boyard, comme je viens de l'indiquer dans Proxy, je considère que la parole de Daniel Schneidermann (ou de tout autre journaliste d'ASI) engage la rédaction, question de principe et de confiance avec nos interlocuteurs et interlocutrices. Ceci étant dit et un engagement ayant été pris, il fallait néanmoins raconter ce qu'il y avait dans cette séquence. Elle a donc été scriptée dans le médiateur, ce qui me paraît être la moins mauvaise solution dans ce cadre (Daniel ne s'étant pas engagé à ne rien en divulguer).

Quand j'écris "à votre service", c'est à entendre au sens large comme "au service des citoyens de ce pays" dont les asinautes font partie (et surtout soutiennent notre travail d'information que nous considérons d'intérêt général). Vos remarques sur la dépendance aux abonnements d'ASI et des autres médias indépendants me semblent cependant très juste… à la réserve près que chacun d'entre vous ne constituant qu'une petite fraction de nos revenus, cela rend bien plus diffus d'éventuelles pressions (ou une autocensure liée à la crainte de perdre des abonnements) que celles d'un annonceur tel que LVMH, ou que celles d'un propriétaire richissime. Et il me semble qu'au quotidien, la rédaction a montré, historiquement comme aujourd'hui, qu'elle n'avait pas peur de publier des contenus pouvant froisser une partie des asinautes, j'en sais quelque chose pour avoir moi-même écrit un certain nombre d'articles sur le Covid-19, la guerre en Ukraine, la propagande chinoise ou la communication de L214, entre autres. Ce qui m'a d'ailleurs permis de constater que vous n'êtes pas, loin de là, tous uniformes quant à vos positions politiques :-)

c'est ce qui me rassure et me conforte lorsque je renouvelle l'abo, comme mediapart vous etes independents de la pression que peuvent exercer les commentateurs  et les lecteurs dont le penchant politique et idéologique est sensiblement marqué.  le métier de journaliste n'a jamais été aussi difficile pour les nerfs entre l'instantanéité médiatique et le jugement permanent des réseaux sociaux et  des commentateurs. 

  

sinon possible d'avoir les statistiques d'abonnements ,  quelle proportion représentent les comptes a prix réduits, Ca permettrait d'avoir une idée du manque a gagner. C’était peut être dans le compte de résultat de l’année mais j'avoue que j'ai la flemme d'aller rechercher le post original.

 

Question subsidiaire, il ya quelques temps vous aviez mis une annonce pour recruter une personne en charge du marketing , ce recrutement a t il finalement eu lieu ou la nouvelle redaction y a renoncé ? 



Bonjour, merci pour votre commentaire : pour les deux questions, et vu que la question du poste marketing a été aussi posée dans Proxy, j'y répondrai dans la FAQ du prochain épisode !

Si on pouvait donner la différence entre ce que C Fourest croit valoir et ce qu'elle vaut vraiment réellement, vous seriez à l'abri , et nous ruinés.


En espérant que les dons soient plus facile à effectuer que la dernière fois.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.