82
Commentaires

Blanquer-Cabana : ces affaires qui nous regardent

Commentaires préférés des abonnés

Bonjour et merci pour la chronique. 


Peut-être faisons nous fausse route en avalisant la distinction journaliste/politique (qui s'ajoute à la distinction vie publique/ privée). 

Le journalisme d'Anna Cabana n'en a que le nom formel et résidue(...)

Il y a quand même une faute de goût dans le cas présent. Anna Cabana aurait dû épouser Jean-François Copé.
Pour faire le couple Copécabana.

shuppy vraiment choupinet dans  sa fausse naïveté et sa vraie mauvais foi. L'édito ne parle absolument pas de la soumission de Cabana à son mari mais de la soumission des deux à l'idéologie libérale, de la consanguinité médias/politiques. Quand (...)

Derniers commentaires

Abonné  depuis les débuts du site, j'avoue que je suis un peu perdu dans votre poursuite échevelée  du tweet d'untel ou du fil du patron, et finalement  d'une perte de sens de votre travail dont les emissions  hebdomadaires  sont le reflet...vous êtes  devenu un site parmi d'autres : superficiel, creux, ...j'ai de plus en plus de mal à  lire l'intégralité  des chroniques...bref ça  va plus ! Pour la 1ere fois je me pose la question d'arrêter  les frais. Merci

Un article daté de 2017 je crois, mais qui vaut son pesant de cacahuètes


https://www.casimages.com/i/20071101215972835.jpg.html


Là, c'est clair : ils sont mariés... mais pendant mes séjours dans les rédactions, il me semble avoir tout le temps assisté à ce genre de relations... hommes avec hommes, hommes avec femmes, journalistes avec homme politique... ils ont toujours été pieds et poings liés aux représentants du pouvoir en place... Les journalistes politiques... surtout. Prenant leurs informations directement à la source... et les retranscrivant à leur sauce ensuite. 

Ca ne me choquait pas quand j'étais dans la soupière... ça m'amusait. Maintenant que j'ai beaucoup de recul et que je suis sur l'armoire de la cuisine à voir tout ce petit monde grenouiller, j'ai envie de hurler, de les jeter dans une grande casserole et les faire bouillir à gros bouillon, en prenant bien soin de poser un lourd couvercle dessus afin que personne ne saute !

sans intérêt ON  S'EN TAPE ! leur 'consanguinité' politique crevait les yeux !

Et ces relations, en plus d'être genrées, présentent toujours 15 à 20 ans de différence  d'âge (Ferrand, Moscovici, Collomb, Holland ...). Les codes de ce monde ne sont pas les nôtres.

Decretons l'obligation de chastete et de pauvrete pour les journalistes 😺 

Je ne sais plus qui a un jour parlé de parti mediatique, mais des fois je me dis qu'on en est pas loin avec certains.

"Mais cela ne nous regarde pas"

Il y a quand même une faute de goût dans le cas présent. Anna Cabana aurait dû épouser Jean-François Copé.
Pour faire le couple Copécabana.

Vu la série récente d'articles sur les petites histoires franco-françaises, on se prend à rêver à l'inverse d'un Arrêt sur images avec une équipe internationale capable d'analyser les médias et les problèmes du monde entier - les problèmes réels qui pendant ce temps ont toujours cours ailleurs, loin ou pas, chez les peuples d'ailleurs, parfois de l'autre côté d'une frontière.


Il n'y a pas que la France et les USA dans le monde. Et si l'actualité française est pauvre à un certain moment, autant en profiter pour parler des actualités riches d'ailleurs au même moment.

Et vous faites un lien avec la chronique d'hier, ou c'est seulement sous-entendu ?

Encore BFM TV

Les chaînes de télé nationales n'ont qu'à bien s'accrocher car au niveau lèche, elles sont encore moins subtiles


Encore et toujours BFM TV

Bien sûr qui la regarde ?


Hélas, dans le moindre bistro, on ne voit que BFM TV, ne parlons pas des intérieurs Français

ne parlons pas aussi des chambres des résidents des maisons de retraite

là entre deux series policières remplies de cadavres (c'est étonnant le nombre de morts virtuels par jour qu'ingurgitent nos aînés), c'est du "Mettez la télé sur BFM TV, s'il vous plait"

Cette espèce de tropisme dans la composition de couple relève surtout de la sociologie du "journalisme politique" et des "Hommes politiques de gouvernement".
Parce que sinon :  "On est là, à tenter de réinterpréter ces mots, à la lumière de ce que nous apprenons de la relation entre la journaliste et le ministre. Faut-il retenir de cette intervention de Cabana que Macron "impressionne tout le monde autour de lui", avec sa chimie "assez exceptionnelle" "

Non, Daniel, il n'y a rien à interpréter, quiconque sort cette rhétorique amoureuse, encore plus s'il s'agit d'un analyste politique, doit être décrédibilisé sur le champ et copieusement moqué, quelles qu'en soient les raisons, qu'il y croie ou non. La flagornerie et la propagande du culte de lne sont pas du journalisme

Ca révèle un gros problème de déontologie chez les journalistes politiques. Ca veut dire qu'ils ne gardent pas la distance professionnelle qu'ils devraient avoir (ne serait-ce que les photos de journalistes+politiques je trouve ça hallucinant).


Ca va bien aider la profession ça. Je pense qu'il serait intéressant que les vrais journalistes planchent sur un nouveau nom de métier bien strictement encadré pour se dissocier de ces gens. Ca me paraît être une voie de sortie vers la crise de confiance.

De l'entre sois à l'entresol, toujours en troupeau ils restent.


On reste dans le cercle des sphères.


Remarquez que le chauve, même bizarroïde, emporte très souvent la belle. 


Mais si la belle est bizarroïde, le chauve prend le large.


Pas des faits, juste des expériences personnelles tragi-comiques. 


Quand une intelligente et belle femme te dit : "Tu es complétement dingue !", il faut t'enfuir à toute blinde. 


Même si ta calvitie, si douce au touché, l'a séduite.


Ah, la vie des chauves ne nous regarde pas. 


Mais j'en ferais bien un livre : "La Vie des Chauves et le Bonnet de Bain"





Encore Blanquer, le matin de mon tout premier jour de vacances :

Bonjour et merci pour la chronique. 


Peut-être faisons nous fausse route en avalisant la distinction journaliste/politique (qui s'ajoute à la distinction vie publique/ privée). 

Le journalisme d'Anna Cabana n'en a que le nom formel et résiduel : ses interventions, telle la fameuse tirade que vous nous rappelez, sont des paroles perfomatives qui visent à façonner le pouvoir et donc à y participer. BFM et le JDD ne sont pas des médias qui rapportent des faits, ce sont des structures d'élaboration de la narration politique, telle que voulue par les politiques. Ils sont regardés et lus par les politiques, alimentés par les politiques, commentés par les politiques.

Les "éditorialistes" de son genre sont des hommes et femmes de pouvoir, qui adorent le pouvoir, qui veulent en être, et qui le font sans les risques et contraintes inhérents au pouvoir (élection, responsabilité, etc). 

« Cela ne nous regarde pas »

on dirait le sketch des Inconnus :-))

Hypothèse : Journalisme est un plan de carrière matrimonial.

Donc , une femme , épouse de ministre qui défend l'action du gouvernement c'est forcement parce qu'elle est soumise à son mari...  changez rien vous êtes sur la bonne voie

Salame Glucksman... Vive l'indépendance des journalistes. 

J'ai cherché des couples femme politique / homme journaliste, mais n'en ai pas trouvé.

En revanche, je suis tombé sur le Top 20 des plus belles femmes politiques, établi par Marie-Claire.

Selon "le magazine féminin", la number one est Najat Vallaud-Belkacem.

Je comprend mieux ses prises de position.


Elle agit comme une missionnaire.

Je me demande avec angoisse si leur amour durera jusqu'au prochain remaniement.


Vite , un bromazépam.... 

Je pense qu'ASI devrait éditer une nouvelle version du jeu "les 7 familles" spéciale média:


"Dans la famille Blanquer, je demande l'épouse"

"Dans la famille Weill, je demande le gendre !"


Bonne pioche à tous les coups !

Il manque plus que le frère officier militaire, le cousin dans les ordres et la nièce PDG d'une grosse entreprise, et c'est bon! Un membre de la famille dans chaque branche de pouvoir.

Et un tonton franc-maçon....

Autant de raisons pour lesquelles on est tout de même obligés de s'intéresser à ces choses qui ne nous regardent pas, mais, elles, nous regardent

Les choses ne nous regardent pas mais nous regardent ?

Je n’ai pas compris.

D. STRAUSS-KAHN / A. SINCLAIRE

B. KOUCHNER / C. OCHRENT

JL BORLOO / B. SCHÖNBERG


liste non exhaustive....

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.