Blanquer-Cabana : ces affaires qui nous regardent
chronique

Blanquer-Cabana : ces affaires qui nous regardent

Elles sont embarrassantes, toutes ces histoires qui ne nous regardent pas, et qui nous regardent quand même, elles, de toute leur puissance symbolique. Un homme et une femme, tous deux engagés par ailleurs, tombent amoureux. Devant l'évidence de cet amour, ils l'officialisent. Pas n'importe où : dans l'hebdomadaire Voici. Il faut dire que lui est ministre de l'Éducation, et elle journaliste politique, au JDD, à BFM, et sur la chaîne franco-israélienne I24News. Et alors ? Pour autant, cela nous regarde-t-il ? D'autant, précise bien Voici, que le JDD, dans sa grande rigueur déontologique, a aussitôt déplacé l'intéressée, Anna Cabana, du service politique vers la rubrique "livres" (Bien pratique, la rubrique "livres", dans la presse. C'est aussi là qu'avait été déplacée Valérie Trierweiler, alors compagne de François Hollande. Ou placée Penelope Fillon, à la Revue des deux mondes).

Donc tout va bien. Cette histoire privée ne devrait pas nous regarder. On ne devrait pas devoir réécouter les interventions d'Anna Cabana sur le plateau de BFM, comme par exemple celle-ci, qu'exhume un malicieux réseau social bien connu.

Partager cet article

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.