51
Commentaires

Biden : malédiction, tout va bien !

Commentaires préférés des abonnés

C'est vrai qu'avec Not' Bon Président ( que Dieu lui réserve un vaccin efficace ), on s'embête beaucoup moins .


Y'a des surprises ! Beaucoup de surprises !  des masques, pas de masques ; des tests, pas de tests ; des vaccins, pas de vaccins : des(...)

"Tout va déespérément bien"

Les médias en manque de trumperies... 

ils sont décidément désespérants.


Pendant ce temps-là en France, nuitamment, on a eu ça :




Désespérant. 

(...)

"Rien de plus ennuyeux que la démocratie, quand elle fonctionne »

A condition d’avoir les moyens financiers pour avoir une chance de remporter une élection.  Et puis avoir le choix entre une Républicain et un Démocrate, c’est comme si on me deman(...)

Derniers commentaires

il ne peut que dire oui peu importe si il se représente ou non,  dire non c'est immédiatement abdiquer son capital politique.


Sinon  je m’accommode bien de ce president qui semble vouloir apaiser que ce soit sur le plan national ou international. Pour l'instant  pas franchement de faux pas mais pas de prise de risque non plus,  il a grosso modo un peu plus d'un an pour convaincre et éviter le couperet des mid terms. souhaitons qu'il fasse preuve d'un peu d'ambition  dans le domaine social et sorte un peu de la neutralité de sa posture shivaesque.


On semble être passés (es) du « Yes we can ! » au « Wait and ...see ? »

Il ne vivra pas jusque là : la gauche racialiste de Harris l'a mis là en pantin va s'en occuper et se fera accuser de (au choix) : aggressions sexuelles, d'avoir tenu des propos "racistes"/"escalvagiste"/"suprém,asistes blancs"...., de n'avoir plus sa toute sa tete, etc...
Outre que toutes ces accusations sont dans une certaines mesure vrai, il se sait en sursis et donc pratique la fuite en avant comme assurance vie.

En attendant, il prépare la guerre là ou Trump est le seul président américain depuis longemps à n'avoir engagé aucun conflit.



Enfin une bonne nouvelle dans ce monde désolant : DS semble avoir oublié l'orthographe inclusive...

Où comment faire un article sur un non-événement ...

Pourtant "tout" ne va pas bien : pas d'augmentation du salaire minimum à 15$ comme prévu il me semble non ? En tous cas pas pour le moment, pas dans le cadre du plan de relance. Ce qui implique que tous les démocrates ne sont pas derrière Biden sur ce sujet.

Mais peut-être me trompe-je ?

Et peut-être ne suis-je pas le seul à ne pas comprendre ce qui se passe sur cette question.

Et peut-être, probablement même, que de nombreux/euses états-unien-nes sont encore plus dans l'expectative que moi (puisque le sujet les touche alors que moi...) ?

Mais alors grands dieux pourquoi les médias et surtout leurs médias n'en parlent pas plus ?

Poser la question c'est déjà un peu y répondre peut-être ???

La démocratie qui marche bien, mouais enfin...


Biden a déjà enterré certaines des mesures sociales les plus emblématiques de son programme (salaire minimum) et largement raboté l'aide promise pour la relance covid ; et est parti pour continuer, puisque voudrait il en faire passer il y a assez de sénateurs démocrates conservateurs pour tout bloquer (et zéro républicain pour rejoindre les démocrates sur ce genre de sujet, même pas les 2 ou 3 qui s'opposent parfois à la personne de Trump).

Dans le même temps les lois locales pour réduire encore la capacité de l'électorat de gauche de voter se multiplient partout où le GOP a une majorité, sans que le pouvoir fédéral puisse rien y faire puisque la seule instance importante la Cour Suprême est archi conservatrice.

Et la culture war, qui profite à peu près toujours à la droite au final, bat son plein comme jamais, rencontrant un succès médiatique inverse de l'importance des sujets où se déroulent ses batailles (sans doute une conséquence du besoin de remplacer la Trumpmania, les médias se sentent obligés d'accorder l'importance démesurée que souhaite le GOP à toute escarmouche culturelle, sans se rendre compte que s'il en parle tant c'est bien que tout ce qui peut associer les démocrates et leurs grands médias à l'espèce de "révolution culturelle" woke qu'ils ne cessent de dénoncer, fut elle en partie imaginaire, lui profite).


La démocratie qui marche bien, tel que c'est parti elle risque surtout de permettre à Trump ou pire de reprendre le pouvoir dans 4 ans (si ce n'est aux républicains de reprendre les assemblées encore avant) après avoir convaincu les classes populaires que c'est la faute de Biden s'ils bloquent tout ce qui améliorerait réellement leur situation, pour s'obséder* plutôt de sujets culturels ou de causes ultra-minoritaires (+ bonus taking away your guns and free speech).


Après pour ce qui est de se déclarer candidat, on va dire que c'est toujours mieux que de laisser la séquence médiatique être dominée par des débats sur Dr.Seuss, les transgenres dans le sport, le 1619 Project ou Pépé le Putois.


 * qui obsèdent bien bien plus le GOP, en fait, mais sur lesquels l'électorat qui vote le plus et dont le poids est démultiplié par le système américain est plutôt d'accord avec lui, quand sur le social il est plus proche des démocrates (voire carrément à leur gauche sur des sujets comme l'assurance maladie, où la majorité même dans les états ruraux va aux positions que défendait Sanders)

Ce qui est certain, en revanche, c'est que nous on ne risque pas de "s’ennuyer" à partir de 2022 !

à part ça, Bertrand Tavernier est mort, ce qui pour moi est une nouvelle plus importante que ça.

"Rien de plus ennuyeux que la démocratie, quand elle fonctionne »

A condition d’avoir les moyens financiers pour avoir une chance de remporter une élection.  Et puis avoir le choix entre une Républicain et un Démocrate, c’est comme si on me demandait de choisir entre Sarko et Macron.

Et si vous n’êtes pas d’accord avec nous , on vous sanctionne.

Biden est un Président Americain qui  est  dans les normes des présidents Americains hors mis Trump . Ceci dit, accuser Trump d'avoir fait  des fakenews c'est vrai, mais n'oublions pas la presse occidentale, qui a accusé les russes d'ingérence dans son élection . Après 4 ans d'investigation , la justice américaine et le F B I  a déclaré n'avoir rien trouvé et prononcé un non lieu. Pendant 4 ans la presse a été complotiste et ne c'est même pas remise en cause. Alors des leçons....


"Tout va déespérément bien"

Les médias en manque de trumperies... 

ils sont décidément désespérants.


Pendant ce temps-là en France, nuitamment, on a eu ça :




Désespérant. 

Les médias US cherchant qq chose à se mettre sous la dent, on sent bien la résignation de Biden avant de répondre.

Dans l'extrait, entre 10 et 20 sec, je ne comprends pas tout, mais je l'interprète comme une grosse fatigue devant toujours les mêmes questions sans intérêt, non ?

Pas sûr néanmoins que je valide son stage en épidémiologie.... Il y a quand même un risque de rattrapage à passer !

il manque dans cette séquence la partie la plus ubuesque, fakenewesque : lorsqu'il dit juste avant que les scientifiques se sont trompés et pas lui... alors que cette épidémie est la plus prévisible (avec des modèles épidémiologiques précis à la dizaine de cas près jusque 5 mois en avance...essayons de prédire le temps à ce niveau de précision...)

Un Raoult en puissance, sauf que lui est la tête de notre état, avec toutes les nuissances et morts qu'il va nous engendrer

et si on posait la question à Xavier Bertrand ? ... Pour 2027 je veux dire !


;-)

C'est vrai qu'avec Not' Bon Président ( que Dieu lui réserve un vaccin efficace ), on s'embête beaucoup moins .


Y'a des surprises ! Beaucoup de surprises !  des masques, pas de masques ; des tests, pas de tests ; des vaccins, pas de vaccins : des vaccins qui marchent, des vaccins qui ne marchent pas ; on ferme on ferme pas,  on ouvre sans ouvrir, on atteste, on n'atteste pas .


Mais, un seule chose sûre, on se représente ! ça tellement bien marché, la première fois !


Vive la France ! Vive la République !

M'enfin pour un monde anormal, on trouve un président normal -un peu cacochyme- ennuyant. 


N'en déplaise aux ennuyés logorrhéiques  démédiatics. (pisses copies)

Les journalistes, leur lectorat et leur auditoire : bornés in the USA.

Je sais pas, Biden c’est pas ma tasse de thé, mais pour le coup je pense qu’il a juste fait une réponse honnête (peut-être calculée dans une optique buzz, mais c’est même pas sûr).


Z’auriez demandé à Flamby en 2012 s’il comptait se représenter en 2017, il aurait sûrement eu envie de répondre oui (même si la com lui aurait peut-être conseillé de dévier la question).


Faut pas oublier qu’en « « « démocratie » » » on ne donne le pouvoir qu’à ceux qui cherchent à l’avoir. Et il n’y a pas de raison qu’ils refusent du rab de frites.

Évoquer sa possible candidature pour 2024 sert à contrer les soupçons de sa sénilité et le faite qu'il pourrait ne pas finir son mandat.

C’est de la comédie, du story telling avec la complicité des médias. Tout est orchestré.


Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.