215
Commentaires

Benzema : derrière les hurlements, deux chiffres

La chasse au Benzema est ouverte. De la classe politique rassemblée au peuple des Twittos

Derniers commentaires

Interloqué par cette apparition des quotas pour constituer l'équipe de France de foot je me demandais plus haut quelles qualités remarquables devaient faire préférer BENZEMA à tout autre. La seule réponse que j'ai reçue étant que les spectateurs ne sont pas compétents pour faire un choix je dois m'abstenir,d'autant plus que le foot m'intéresse fort peu. J'ai lu la contribution d'un enseignant qui a rassuré un élève sur ses supposés ancêtres en parlant des chiffres arabes. Il paraît qu'il ignorait cela! Lorsque j'enseignais les systèmes de numération en sixième une leçon était prévue à ce sujet mais tous les instits de la zone de recrutement de mon collège avaient déjà traité la question...Je n'avais plus qu'à compléter avec l'HISTOIRE UNIVERSELLE DES CHIFFRES de Georges IFRAH;
Au fait, est-ce que quelqu'un a vu le film Les Tout Emmêlés ? J'avais vu la bande-annonce mais je pense que j'ai loupé la sortie en salle.
François Hollande commence sa campagne électorale, invité de Collin et Mauduit. Que du foutraque et du déjanté( enfin je suppose, j'ai pas écouté).

http://www.franceinter.fr/emission-loeil-du-tigre-francois-hollande-invite-exceptionnel-de-loeil-du-tigre
Émotion dans une école proche de Lyon. Plusieurs parents furieux d’apprendre que leurs enfants étudiaient des "chiffres arabes" refusent de les envoyer en classe tant que l’enseignant responsable ne sera pas renvoyé.

"C’est scandaleux, on savait que même Belkacem avait un plan politique mais on ne savait pas que cela irait jusque là", s’étouffe une mère d’élève. "D’après mon fils, cela fait plusieurs semaines qu’ils étudient l’arabe avec ces chiffres et personne ne nous a rien dit", ajoute un autre père de famille qui exige des explications de la ministre et du rectorat. L’école, elle, se défend comme elle peut. "L’enseignant incriminé est un instituteur remplaçant très bien noté et dont personne ne s’est jamais plaint". Une enquête interne a cependant été commandée pour tenter de comprendre comment des chiffres arabes avaient pu être intégrés dans plusieurs disciplines enseignées par ce professeur, notamment l’algèbre.


J'avais fait un copié-collé de cette info, mais je n'arrive pas à retrouver de quel site elle est tirée.
L'EQUIPE ,journal des sportifs, avait fait un concours sur le thème "sélectionnez votre équipe de France de foot et elle traîne encore sur le NET. Il fallait choisir 3 gardiens sur 8 proposés,8 défenseurs sur 21, 6 milieux sur 20 et 6 attaquants sur 27 (dont Benzema) . En faisant une sélection "au hasard" on avait 2 chances sur 9 d'y inclure Benzema...Il y en a 21 qui n'ont pas été choisis dont celui-ci. Quelles extraordinaires qualités avait-il pour les surclasser?
[quote=De la déchéance de nationalité aux pics d'islamophobie, comme le rappelait par exemple Pierre Joxe sur notre plateau, derrière bien des poussées de fièvre françaises, il faut chercher le passé colonial. C'est une clé tragique, qui ouvre hélas bien des serrures.]

C'est très pertinent et très juste.
Pierre Joxe a raison d'avoir soulevé ce point.

Je vous invite a écouté des historiens reconnus comme :
- Pascal Blanchard
- Nicolas Bancel
- Ahmed Boubeker par exemple

Ceux-ci ont écrit un livre très intéressant à ce sujet "le grand repli".

Lisez également "La République mise à nue par son immigration" de Nacira Guénif.

La France est le pays des musée (plus de 20000 ! y compris sur les clés et autres objets ou sujets) mais rien n'existe sur le colonialisme qui a pourtant "considéré", "géré", "administré" des millions de personnes jusqu'à aujourd'hui encore (et y compris les Antilles !).

C'est complètement différent en Angleterre. Observez comment a été abordé l'élection du maire de Londres Sadik Khan !
En France, c'était perpétuellement : "le maire musulman de Londres". L'inconscient colonial et même raciste s'exprime en France sans problème.

La faute est clairement à ses "élites".

Cordialement.

Sémir
Ah bon ! Mais ce n'est pas plutôt Benzema qui aurait tellement intégré le racisme et le passé colonial que quand il est lourdé pour avoir eu affaire à la justice et qu'il est moins bon, il se persuade que le racisme et le passé colonial ont eu une importance déterminante dans son éviction ?
Je ne prétends pas qu'il n'y a pas de racisme en France, je pense que parfois, et assez souvent, les victimes l'ont tellement intégré qu'elles se persuadent que tout le monde leur en veut par racisme.

Et tout ce processus délétère finit par ce genre d'accusations, et ça finit par des massacres dans les rues de Paris.

Personne nulle part n'aime se remettre soi-même en cause. Il est toujours plus facile de réemprunter les mêmes vieilles ornières. C'est valable pour les politiques de droite qui jouent sur une France blanche et fantasmée alors qu'ils n'y croient pas eux-mêmes, mais parce qu'ils pensent qu'ils auront des voix grâce à ça. C'est valable pour la gauche, pro islamiste ou pas, qui voit du racisme partout.

Peut-être qu'il faut en finir avec tout ça !
L'avenir nous attend ! Il sera à bien des égards aussi pourri que le passé et le présent, mais différent ! Mais il faudrait au moins dépasser ces problèmes de racisme et de passé colonial.

Le seul fait de se poser des questions sur la composition de l'équipe de France, qui ne ne comprend que 11 personnes sur 65 millions de résidents en France, et sont choisies avant tout pour leurs performances sportives, est une absurdité sans nom. Qu'est ce que ça pourrait bien vouloir dire ? On ne va donc jamais en finir !

Il y aura toujours des gens pour poser des questions en fonction de la réponse qu'ils veulent entendre.

On appelle ça au choix de la mauvaise foi ou de la névrose, ça dépend du point de vue...
nan, c'est intéressant ce forum, parce qu'en fin de compte il tourne autour du pot sans s'attaquer à ce qui est pourtant évident : la compétition sportive est très largement dominée par le chauvinisme, le nationalisme, le drapeau, perpignan contre montauban, les bleus contre le monde... on a gagné, on a gagné...

qui peut être assez naïf pour croire qu'on peut d'une main titiller le chauvinisme et de l'autre écarter toute velléité de racisme ???
Je sais pas où le mettre alors ce sera ici.
Dans le vite dit sur daech, la CGT et Benzema, je pense que "la rédaction" devrait retirer le dernier paragraphe sur le twitt de @bricecULturier, qui n'est pas vérifié (et pour cause!) comme étant le Brice Couturier mentionné dans l'article. Mais que la rédaction pense que ce pourrait être lui en dit il le plus sur la rédaction, ou sur Brice Couturier? ;)
Je vous aime !!!

Edit: Quand même, une grosse tête de bovin sur la bannière...
Dites Daniel, une tite chronique sur les Gérards 2016, histoire de parler d'autres choses et de narrer la charge du groupe M6 (c'est mon impression) contre le groupe Canal-D8-Bolloré, est-elle envisageable ?
Je ne voudrais pas couper les cheveux en quatre mais Zidane n'est pas arabe mais kabyle!
Non non ce n'est pas la même chose!
Sinon, y'a pas eu un vote au Sénat hier, sur la loi travail ?

Ah, tout le monde s'en foot ? pas moi, mais bon ... parlons de riches qui tapent dans un ballon..

Franchement, les deux chiffres en question ne me parlent pas du tout, et je m'étonne qu'ils soient repris par DS.
Un biais racial ? Non. En France ? Impossible.
(en plus il est blanc, selon la définition Zemourienne des races; enfin, je crois)
Il devrait selectionner black M plutot que Benzema.
Ma solution : on supprime les équipes nationales !

Chaque pays propose ses meilleurs joueurs, et on forme les équipes par tirage au sort parmi tous ces joueurs.

Pas si compliqué ...

PatrieNoDRM (et NoPubSurRadioFrance et NoSportALaConPourriParLeFricEtLaPolitique)
Au fait la photo de léquipe de france "raciste" 2016:

http://static.ladepeche.fr/content/media/image/large/2016/06/02/516c9c07120be19f45ddfd122c6bb8dd15c9b70f.jpg

Vous pouvez comparer avec les autres sélections.
On peut parler rugby.
Un peu ou pas.
Je plaisante.

Ce ballon banalement sphérique, comme la terre, ne tourne pas rond, comme elle.
On lui fait dire n'importe quoi.
Y aurait-il des sous derrière ces dessous?
je connais rien au foot, j'ai donc aucun avis sur le pourquoi de telle ou telle sélection... mais j'ai vu passer sur les réseaux sociaux de vraies campagnes d'opinion contre les joueurs "d'apparence étrangère", qui puent l'extrême droite, comme par exemple à propos de Lassana Diarra au lendemain des attentats de Paris. Cette pression sur l'opinion des supporters est réelle, en tout cas !
Ah!, enfin du voetbal sur @si, ça manquait un peu !

--
Très étonnant, cet "étonnement"....
Allez, un peu d'histoire...
Dans les années 30, nos amis et voisins des merveilleuses Italie et Espagne sont en butte aux coups d'Etat, aux fascismes à grand coup de Ducce de Caudillo et autres Führer... La France en accueille beaucoup, plus ou moins bien (mais qui n'accueille pas les régugiés "plus ou moins bien" ?... un drame est un drame, et quitter son pays pour des raisons politiques, même pour un accueil humain et digne dans un logement confortable, c'est un déchirement...).

Et puis, dans les années qui suivent, dans les années 40 et 50, enfin installés, enfin "intégrés", ils font (ô miracle ! )... des enfants.

Allez, retour au foot !

Au début des années 80, voici une liste d'une douzaine de joueurs de l'équipe de France :
Messieurs Baratelli, Ettori, Genghini, Platini, Bellone, Ferreri... Hmmmm, ça sent la Lombardie, le Toscane, la Calabre et les Pouilles..
Et puis Castaneda, Amoros, Lopez, Larios, Bravo, Fernandez... Ahhh, les Castilles ! Les Asturies, le Pays Basque ! Vous sentez ?

Et tous ces beaux joueurs entraînés par.... Miche Hidalgo... dont les grands-parents, pêcheurs bretons, furent célèbres en leur temps, n'en doutons pas...

Et là, j'apprends quoi ? Qu'au milieu des les années 90, la présence d'enfants des familles algériennes a été sporadique en équipe de France ? Mais quelle horreur !!!

Bon, avant de poursuivre, pour mémoire, un petit point d'étape : vas-y Francis, c'est à toi :

http://www.dailymotion.com/video/x6slux_bouygues-et-l-immigration_news

Les 15 ans qui suivent la décolonisation, ce ne sont pas des familles Marocaines, Algériennes ou que sais-je ! Béninoises qui font le voyage vers la France. Ce sont de jeunes hommes qui viennent bosser sur des chantiers (entre autre) de Francis et ses amis. Le regroupement familial, c'est APRES 1975... et les enfants de ces familles... enfants français nés de parents immigrés d'Algérie ou d'ailleurs, il ont 20 ans à la fin des années 90. Et vous le dites vous-même Daniel : en 1994, deux seulement en équipe de France... mais après, 7 ! Ben ouais... avant, il y en avait peu, il y en avait moins... leur génération a connu, du fait de cette date de 1975, un véritable boum démographique, après 1995 (1975 + 20 ans...)... ça ne me paraît pas illogique.

L'équipe de France des ces 20 dernières années (voire 30 d'ailleurs) est toute entière vouée aux lois du marché. Le Dieu marché se fout de votre couleur de peau. Vous rapportez, ou vous rapportez pas. Point barre. On n'a pas fait venir le vieillard Beckham au PSG pour qu'il marque des buts... il en était incapable. Il a coûté une blinde, il a pas joué, il est parti au bout de six mois... mais les ventes de merchandising à son nom ont été rentables... trrrrès rentables. C'est tout ce qui compte.

Benzema est un garçon humainement désagréable. Mais le marché s'en tape. On en a vus d'autres... y compris en équipe de France. MAIS... les autres, ils marquaient. Benzema n'est pas aimé, c'est vrai... mais essentiellement pour une raison que personne ne semble prendre en compte dans cette affaire à la con : 10 ans en équipe de France, dont 8 ans comme attaquant de pointe titulaire, fer de lance de l'attaque, marqueur privilégié, ET.... 27 but. Moins de 3 but par an. En plus de 80 sélections... Notre attaquant de pointe marque une fois tous les 3 matches. Depuis 10 ans !!! Oui parce que, le "racisme" français" a maintenu des années à son poste de leader de l'équipe de France ce garçon qui obtenait des résultats absolument médiocres. Et il n'aurait pas eu sa chance ? Il serait une victime ?

Oui, il est désagréable, fermé... oui, il a des démêles avec la justice pour une affaire minable qui a dû peser dans le choix de Deschamps... mais tout de même, aussi talentueux soit-il (car ses résultats en club, à Lyon comme en Espagne, sont d'une toute autre trempe !), c'est peut-être aussi parce qu'en équipe de France, c'est un joueur au mieux médiocre, qu'il n'a pas été sélectionné. A la place de Deschamps, j'aurais béni le ciel d'avoir enfin sous la main un prétexte pour pouvoir évincer Benzema et composer une équipe en dehors de cette presqu'obligation de l'articuler autour d'un attaquant apportant si peu de résultats (quelques postes comme ça, gardien par exemple, sont vraiment des postes qui échoient de façon quasi inébranlable à un titulaire incoutournable... et parfois, il n'y a que l'âge qui les en déboulonne).

Je me souviens d'un match amical auquel j'ai assisté au Stade de France (le seul de ma vie d'ailleurs) il y a quelques années : en première mi-temps, j'avais devant moi, dans son couloir, Valbuena qui remontait sans cesse des ballons, qui se défonçait... Ribéry, pareil. Tous en fait... tous se démenaient (pour un résultat déplorable, mais au moins, ils essayaient).
Seconde mi-temps... j'avais devant moi Benzema qui marchait. Un petit appel de balle de temps en temps, et dans la démarche, cette lassitude blasée de celui qui n'en a rien à foutre... un match amical contre les Japonais, non mais t'attends tout de même pas qu'un beau gosse comme ça fasse son taf, gratos en plus !

C'est pas anecdotique, croyez-moi : les diffusions de foot à la télé, comme c'est bien normal, focalisent sur l'action, en intercalant des plans de coupe très large où on ne s'attarde pas fatalement à distinguer les joueurs. Aussi, un joueur n'est-il à l'écran (pour la faire courte) que lorsqu'il est en action impliquant la balle. A l'écran, on voit Benzema quand il est en action... mais assister de très près à un match, c'est aussi s’apercevoir de tout le travail fourni (plus ou moins... ou pas du tout) par les joueurs "quand ils ne sont pas à l'écran".... c'est à dire entre les phases où ils prennent part au jeu activement : le replacement, le démarquage, bref, l'implication physique et tactique qui s'élabore en dehors du champs marqué par la balle. Eh bien là, la différence d'implication entre Franck Ribery, Mathieu Valbuena d'un côté, et leur leader, leur marqueur, celui pour lequel ils se défonçaient afin de lui offrir des ballons, était criante. Même si, c'est vrai, un attaquant de pointe n'a pas pour mission de remonter en permanence, j'en suis conscient... mais à ce point !

Bref ! Conclusion ! Quant aux joueurs d'origine algérienne en équipe de France : vos chiffres, Daniel, montrent qu'il y en a de plus en plus, conformément à l'histoire de la population du pays, et il n'y a pas grand chose à en déduire... dans les années 80, les jeunes issus de populations algériennes étaient forcément nés entre 1962 et 1970... or, des familles algériennes en France dans cette périodes, il y en avait encore, tout bien considéré, assez peu. Statistiquement donc, d'autres populations, les italiens, les espagnols, beaucoup plus nombreux, entraient plus nombreux dans les centres de formations et venaient irriguer le championnat, et l'équipe de France... Le "passage de relais", ce sont vraiment les années 90, c'est ainsi.

J'ajoute que, il faut aussi regarder un autre chiffre : celui du nombre d'appelés en équipe de France dans une décennie... ce sont quelques dizaines de joueurs seulement qui viennent au fil des ans, remplacer l'effectif titulaire subsistant de la décennie précédente, pour peu à peu renouveler l'effectif. On ne parle pas de 7 joueurs sur 2000 appelés, mais de 7 joueurs sur quelques dizaines d'appelés.

Et si on doit absolument placer sur cet ordre des choses finalement assez naturel une moraline péremptoire, alors je ne vois pas pourquoi nous ne nous émouvrions pas de l'absence scandaleuse en équipe de France de football de joueur issus de notre communauté philippine ! Honte à nous ! Ah ben quitte à s'exciter sur des considérations vides de sens, pourquoi pas celle-ci... :-)
La grande crainte à raviver le passé colonial, c'est qu'on est qu'un seul Emmanuel Blanchard et qu'il fasse une crise cardiaque, si c'est pour aligner trois bonnes intensions et plus donner de nouvelle c'est pas la peine, si c'est pour dire à cause du passé colonial et de l'esclavage j'hésite à dire à un minot à l'épiderme plus foncé qu'il est un cancre c'est pas la peine, alors que si on avait soldé le passé (c'est-à-dire si je me comportai comme avec un blanc) je pourrai l'engueuler :)
Ce n'est pas honnête d'avoir mis Ramadan dans le panier des pleureuses. Ses propos sont autres:

"Je ne pense pas que sur cette affaire, on puisse parler de racisme caractérisé", a réagi Tariq Ramadan sur les médias BFMTV et RMC. "Je pense que c'est maladroit."

Mais, de manière "raisonnable", "il faut poser la question du racisme en France", a poursuivi Tariq Ramadan, pour qui "la question du racisme en France, elle est vis-à-vis des Arabes, elle est vis-à-vis des Noirs, elle est vis-à-vis des Roms".

L'intellectuel suisse s'en est pris au Premier ministre Manuel Valls qui s'était lui-même prononcé contre la présence de Benzema en équipe de France, arguant qu'un "grand sportif devait être exemplaire". "Qu'est-ce que Valls a à dire sur le fait qu'on sélectionne Benzema ou pas ? Il a politisé l'affaire alors qu'il fallait laisser le sélectionneur s'occuper de ça", a-t-il jugé.

Lu sur le Courrier de l'Atlas.
voté.
pour parler de benzema , il faut remonter a l'affaire benzema , affaire qui n'en était pas une mais qui en ai devenus une .....pourquoi ...? peut-être par l'origine ( comme on dit ...) de ben-zema

c'est ce que je lis , en creux , dans la déclaration de ben-zema , et aussi de cantona , qu'il est de bon ton de traiter d'idiot dans les forums ....

peut-être qu'ils ( canto & ben zema ) jouent mieux au foot qu'ils ne parlent , mais avec un minimum de bienveillance , il n'est pas bien dur de les traduire ,

ce qu'un blogeur d'asi peut faire faire aisement .
Dans le genre polémique ridicule et tempête dans un verre d'eau, on n'a pas mieux

Surprenant que Daniel s'empare du sujet ...

ALORS QUAND C'EST VRAIMENT TROP QUE FAIT-ON?


tu subis, tu t'allonges et tu la fermes !
puis surtout tu arrêtes de nous déranger avec tes infos démoralisantes !
On veut de la consommation et du divertissement, c'est pourtant pas difficile à comprendre !
kikou lol XD mdr !
Et combien de joueurs d'origine portugaise ? La communauté portugaise est aussi importante que la communauté algérienne.

Cette lecture des chiffres peut être maladroite à mon sens et surtout son analyse, même si intéressante
Je ne comprends pas trop pourquoi parler de ça. Vraiment aucun intérêt.
Pour le coup ça ressemble à des sujets qui permettent d'occulter les sujets principaux, aujourd'hui c'est quand même une journée de mobilisation contre la loi travail (je sais vous en avez déjà pas mal parlé mais ça reste d'actualité)
Du coup je conseille aux asinautes d'aller écouter l'émission de Duvic ce matin sur Inter :
http://www.franceinter.fr/emission-un-jour-en-france-climat-social-degrade-a-qui-la-faute

on y trouvera un tas d'informations fort intéressantes
Mettre le passé colonial de la France en arrière-plan de ces histoires qui mettent en jeu des 2ème ou 3 ème génération d'immigrés maghrébins est une fausse piste. En l'occurrence Benzema ne peut être défendu sur son rôle dans le chantage minable à la sex-tape sur Valbuena. Mal conseillé par des amis proches, ce footballeur vit comme la plupart de ses équipiers, dans un système ou l'argent et le sexe sont des valeurs premières. ( Lire ce papier du Monde sur Football et sexe) . Je crois qu'il ne faut pas invoquer ici une quelconque influence du racisme car le foot professionnel appartient à une sphère séparée des problèmes quotidiens des 2ème ou 3 ème génération d'immigrés. Quand a Platini, qui croit encore en France à son innocence dans ses magouilles avec Sepp Blatter à la Fifa ? Il n'est plus président de l'UEFA et a été sanctionné.
Je ne peux que conseiller cette excellente synthèse des tenants et aboutissants de cette affaire. L'analyse de libé, parue aujourd'hui, est également intéressante (plus que l'interview de Cantona, d'ailleurs).
Il y a d'excellente justifications sportives à la non-sélection de Benzema et Ben Arfa. Les pressions politiques et médiatiques, disproportionnées et nourries de préjugés racistes, sont cependant une réalité. Et les classes politiques et médiatiques ne supportent pas que cette dimension raciste soit pointée du doigt, pourtant de manière très soft par Benzema, qui ne désigne que l’extrême droite, alors que Valls a été un acteur important de ce psychodrame.
Tant que ce climat raciste perdurera (et vu la force du déni à son sujet, on en a encore pour un bout de temps), le soupçon sera légitime dans ce genre d'affaires.
derrière bien des poussées de fièvre françaises, il faut chercher le passé colonial.
Un autre passé qui ne passe pas.
En fait, plus que le passé, c'est l'inconscient colonial qui imprègne la culture française depuis des siècles. Beaucoup en France, patrie des Lumières, semblent toujours vouloir porter le fardeau de l'homme blanc.
Origines des 23 sélectionnés français pour l'Euro :
Mandanda et Mangala : congolaise. Evra et Sagna : sénégalaise. Koscielny : polonaise. Umtiti : camerounaise. Rami : marocaine. Kanté : malienne. Matuidi : angolaise. Pogba : guinéenne. Sissoko : malienne.
Koman : guadeloupéenne. Martial : martiniquaise. Payet : réunionnaise.
Seuls, Lloris, Costil, Jallet, Digne, Cabaye, Schneiderlin, Giroud, Griezmann et Gignac sont nés en métropole. Lloris est d'origine catalane et Gignac est issu de la communauté gitane.
Quelle autre équipe nationale présente dans la compétition, peut-elle se targuer d'une telle diversité ?
Cette polémique est ridicule, et je suis surpris qu'elle trouve une place dans une chronique du 9-15. Il suffit de voir les joueurs ayant transité dans l'équipe première pour voir que l'origine n'est pas un critère de sélection. Les joueurs sont sélectionnés sur leurs aptitudes sportives, et sur leur comportement enclin à participer à une ambiance de groupe, de meute, capable de leur faire gagner des titres.
Des joueurs d'origine arabe, puisqu'il faut bien nommer un chat un chat, il y en a déjà eu (Zidane? Lamouchi?), et récemment, Nasri, Ben Arfa et Benzema en sont les représentants. Malheureusement, Nasri n'est pas un joueur au comportement irréprochable, et Ben Arfa revient de trop loin sportivement pour être sélectionné. Benzema est mis en examen. Les trois ont été écartés pour des raisons valides inhérentes à la plus haute compétition européenne.
Rappelons nous de ce cher Cantona. Joueur magnifique, mais écarté de la coupe du monde 98 car trop tête brûlée. Il était arabe? Jérémie Menez, arabe? Ribéry, écarté à cause de l'affaire zahia, il était arabe?

Brandir des chiffres sur les orignies des joueurs et leur présence en équipe de France est ridicule.

Le serpent se mord la queue. Et ceux qui veulent d'autres nationalités, puisqu'il faut être représentatif : Robert Pirès a des origines portugaises, David Trezeguet argentines, combien viennent des antilles, Karembeu était de nouvelles kalédonie, et Youri Djorkaeff a des origines mongoles et arméniennes.
Ah, et Franck Leboeuf est Marseillais.
Laurent Koscielny est corrézien, d'origine polonaise, asendant gémeau et aime les diabolos menthe.
Deschamps est basque. on continue?

Bref, arrêtons ces débats qui n'ont pas lieu d'être, ce n'est pas nier qu'une partie bruyante de la France est raciste que de dire que Benzema et Cantona se trompent de cible. Benzema s'est mis dans la merde tout seul, point.
Et les asiatiques, combien en équipe de France depuis 1951? Pourtant, il parait qu'ils bossent beaucoup. Enfin c'est ce qu'on dit.

Vouloir utiliser le foot pour y plaquer l'image de la société, c'est quand même très dangereux.

Je connais des joueurs bien français, oui monsieur, bien français, qui jouent en équipe de Pologne! Ils préfèrent jouer chez un régime dictatorial qu'en France, oui, ça veut dire quelque chose!! (voir Ludovic Obraniak )

Ca veut juste dire que rentrer dans l'équipe de France, c'est pas évident, et que aider à extorquer des sous à ses partenaires quand on est déjà millionaire, il parait que ça se fait pas. Sinon on met en place des quotas?

Combien de maghrebin, de noirs, d'asiatiques il faudra? Et les îles? Les anciennes colonies aussi?
Combien de joueurs asiatiques dans l'équipe de France ? Et de tahitiens ? Et des portugais ? Bretons ? Alsaciens ?
Catalans ? Suédois ? Moldaves ?
Bonjour
Décidément les Blanchard sont au diapason. Il faut écouter aussi hier à 12H55 sur FCult son homonyme Pascal, sur le gène colonial qui n'arrive pas à être éradiqué de nos esprits.
Bonjour,

Merci, j'avoue que j'ai du mal à trouver cet épisode passionnant, il fait partie de ces chiffons rouges qui me semblent lasser tout le monde, et renforcer les caricatures et les a priori, quel que soit le bout par lequel on le prend.

En revanche je suis indécrottablement gêné par l'utilisation du mot "islamophobie". Je suis convaincu que le remplacer par "racisme anti-musulmans" permettrait de déminer tous les malentendus que ce terme ambigu véhicule. En effet, selon ses utilisateurs et les circonstances, il peut soit signifier "racisme anti-musulman", qui est insupportable, soit "critique de l'Islam", ce qui est un droit absolu, soit un mélange des deux qui permet de sous-entendre que les deux attitudes sont équivalentes. Cela fait donc le jeu de tous les bigots, et assigne à une position défensive injuste, les libres-penseurs, athées, et plus généralement tous ceux qui veulent pouvoir exercer leur esprit critique sur le fait religieux en général ou en particulier.

Je pense que dans le contexte de votre chronique, racisme anti-musulman était largement suffisant, et pertinent.

Bonne journée

PS : Pour éviter des faux débats à propos du second sens, je précise que j'ai conscience que "-phobie" veut plutôt dire "peur" que "critique". Mais chacun peut admettre qu'"islamophobie" n'est jamais utilisé pour évoquer des gens qui iraient se planquer dans un trou quand ils entendent le mot Islam. "-phobie" est donc un équivalent de "rejet". Or on doit pouvoir avoir le droit de rejeter les dogmes d'une religion sur la base d'un examen critique sans stigmatiser les croyants de cette religion : on est, alors, seulement en désaccord avec eux sur ces dogmes, rien de plus
Il y a aussi sur France inter à 6 heures 57 le distributeur de bonne humeur, le merveilleux Daniel Morin qui a fait avec Deschamps une nouvelle sélection pas ordinaire pour l'équipe de France. Il n'a pas son égal pour démonter les polémiques absurdes. Il faut le voir...
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.