111
Commentaires

Batho, Morales : les deux réprouvés de la nuit

Cas d'école : deux nouvelles, de la veille et de la nuit, se disputent au réveil l'attention du matinaute.

Derniers commentaires

Conférence de presse Delphine BATHO 04 juillet 2013 - déclaration complète http://www.youtube.com/watch?v=QRyncWJwRbY
Comme je suis intéressée par ce qu'il se passe en Egypte, pour la 1ère fois depuis une éternité, je me branche sur F2, le 20h que je boycotte depuis des lustres donc.
Titres : 1er titre : l'abdication du roi des Belges... ensuite Morsi... après j'ai oublié...
Sujet d'ouverture du journal : l'abdication du roi des Belges... avec les faits + bien sûr l'éternel micro-trottoir belge. Holaaa, et voilà main'nant un plateau de S. Bern !

M'est avis qu'on n'entendra pas parler des divers mensonges gouvernementaux quant à l'attitude de rejet adoptée vis à vis d'Evo Morales... J'imagine si l'Azerbaïdjan avait interdit le survol du territoire à Hollande force 2 !!!
Dire que j'ai voté pour ce naze aux deux tours, et sans états d'âmes en plus... J'en reviens toujours pas. Ce que je peux être con parfois.
Morales peut-il nationaliser Total en représailles?

Quant à Batho, triste et dégueulasse. C'était une des rares à ne pas faire partie du sérial!
ou alors Batho a un gros bon compte en suisse et on la vire pour une pécadille avant que Arfi ne sorte l'info... :-D
Philippe Martin qui vient d'être nommé Ministre de l'Ecologie, du Développement Durable et de l'Energie
est aussi:

-Conseiller municipal et adjoint au maire de Valence sur Baïse
-Conseiller Général du canton de Valence sur Baïse et Président Conseil Général du Gers
-Député de la première circonscription du Gers.
-Deuxième Vice-Président du groupe socialiste-radical et citoyen.
-Membre de la commission des finances.

Martine ? Allo ?
Pour l'asile politique, c'est bcp plus facile pour toutes les crapules de la planète !
Pinochet, le despote de Haiti, quelques potentats africains pas piqués des vers...
Je vous laisse continuer la liste d'affreux...
Cette Fondation, créée en 1976 par VGE et l'inénarrable duo Ford-Kissinger, ne sert bien évidemment à rien, si ce n'est à resserrer toujours plus forts les "liens" qui nous unissent à la divine Fédération, liens bientôt définitivement renforcés quand sera signé, sans information ni consultation populaire, le Grand Traité du Transat Universel. Pardon, je m'échauffe. Au sein de cette fondation, un programme éclairant : celui qui sélectionne les Young Leaders :

Citons : "Ce programme phare a été créé en 1981 dans le but de renforcer les relations transatlantiques et entretient un réseau informel d'hommes et de femmes appelés à occuper des postes clefs dans l'un ou l'autre pays.
Le programme Young Leaders sélectionne des dirigeants à haut potentiel, âgés de 30 à 40 ans, avec des origines, des formations, des parcours professionnels et des intérêts reflétant les tendances à venir des sociétés des deux pays. Il compte aujourd’hui 400 dirigeants français et américains issus de la politique, du monde des affaires, de la culture, de la recherche, et du secteur militaire.
Young leaders 1996 : F. Hollande et P. Moscovici ; 2000 : A. Montebourg (!)... Je passe sur Lauvergeon, Olivennes, Juppé, H. de Castries, etc.
Et vous vous étonnerez de voir la France abaissée par François le Petit ? Un Président aux ordres ? Si courageux face à une tite femme ministre des bols d'air et des coups dans l'eau ?
Penseriez-vous par hasard que celui qui intervint si mâle au Mali un mois après avoir juré qu'il ne serait jamais question de telles opérations, soit capable de telles (petites) actions géopolitiques sans être télé-commandé ? Après la Lybie, l'Empire a besoin que de petits commis continuent à tenir la boutique ouest de l'Afrique dans le grand (ré)-équilibrages de forces qui se joue actuellement sur ce pauvre richissime continent face aux Chinois.
Un petit sergent-caniche fait tout à fait l'affaire, pour les coups de simoun... OTAN en emporte le vent...
Petite question de droit international:
Sans aucun doute Morales était en Russie en mission diplomatique d'où ma question: peut on interdire
à un avion transportant des diplomates en mission le survol du territoire?
Si une pétition est lancée pour demander l'asile politique pour Snowden, je serai honorée de la signer.
Daniel, quand cesserez-vous de nous épater chaque jour davantage par la profondeur de vos analyses ?

[quote=DS]Soyons juste : une responsable politique a réagi (au micro de RMC). "Si c'est vrai, la France est devenue un pays sous tutelle totale des Etats-Unis". Elle s'appelle Marine Le Pen. Rage. Rage de se sentir en accord avec Le Pen.

Le Pen seule parmi tous. Daniel, faites-vous vraiment votre métier ? Des verts, des FdG et quelques socialistes se sont exprimés clairement avant elle, pour ne rien dire des milliers de twittos dont on ignore les orientations politiques et qui ont donné clairement leur opinion là-dessus. Que Le Pen leur emboîte le pas, ce serait à la rigueur une formule acceptable. Il faudrait encore l'interroger, cette formule. La question, ce n'est pas "qui est du même avis que qui" ou "qui l'a dit en premier", ce qui est au fond de peu d'importance. Il faudrait plutôt décrypter le sous-texte, et expliquer pourquoi les-uns et les-autres s'insurgent contre la domination nord-américaine telle qu'elle se manifeste entre autres par les récentes révélations Snowden. Mélenchon vous facilite la tâche, il vous donne ce matin le sous-texte avec une clarté qui éblouirait le plus malvoyant des chroniqueurs : [quote=JLM]Imaginez que Cuba ait espionné deux millions de Français par jour ! Que le Venezuela ait piraté les ordinateurs de la délégation de la France et l’Union Européenne aux nations unies ! Mélenchon rappelle ainsi les fondements de son "antiaméricanisme" : il s'agit de rectifier le déséquilibre créé par la vision européenne néo-libérale des États-Unis, en montrant la disproportion entre les jugements portés sur le pays d'Obama et ceux portés sur des pays qui récusent la version moderne du capitalisme états-unien. C'est donc une question d'idéologie politico-économique ; il s'agit de montrer que les formes les plus pointues du néo-libéralisme s'assortissent d'une violence perverse venant s'ajouter aux multiples violences (sociales) de son système économique, en liant les deux (selon un raisonnement de type : un système économique qui organise la violence des rapports sociaux aboutit logiquement à un système politique violemment paranoïaque et orwellien).
Aucun rapport avec le sous-texte lepéniste, qui ne va pas plus loin qu'un signal lumineux pour français rabougris de type "la France n'est plus la France", ou "si ça continue, bientôt, nous serons tous américains et nous perdrons nos valeurs, nos traditions, notre "culture chrétienne", et toutes les sornettes qui suivent. L'@sinaute "rscarcpac" a raison de rappeler la proximité de Le Pen père avec Reagan, l'ode à Thatcher de Le Pen fils. Ce sont des signes évidents du sous-texte dont on attendrait de vous que vous l'éclairiez, Daniel, au lieu de vous jeter, comme le premier éditocrate venu, dans la dédiabolisation meurtrie du FN ("Ciel, que ça m'est difficile, mais l'honnêteté me commande le dire : seule Marine a parlé juste").
Je vous propose une idée : pourquoi ne délivreriez-vous pas un seul billet hebdomadaire ? Franchement, on préférerait n'en avoir qu'un seul, mais précédé d'une réflexion un peu consistante... Parce qu'au train vous glissez, vous allez finir par devenir franchement illisible.
Ben quoi ? Un ministère de l'écologie avec des ministres renouvelables, quoi de plus logique ?
Il me semble que ces évènements sont riches d'enseignements.Peut-être faudrait-il arrêter d'élire à la présidence de la république ceux qui désirent la place plus que tout.
3 entreprises [s]nord-américaines[/s] françaises : Amesys - Qosmos - Bull

3 Etats : Libye - Syrie - Emirats arabes unis

3 organismes de presse : Reflets.info - Owni.fr - WSJ.com

depuis 2011
C'est un peu exagéré de dire qu'il n'y a que Le Pen qui a réagi.

Si elle te semble en pointe sur ce combat anti-impérialiste, Daniel, c'est peut être plutôt matière à critique médiatique, qu'à rage de te sentir d'accord avec elle. Les médias attribuent à Le Pen des cachets d'anti-impérialisme alors que son père serrait la pogne à Reagan et qu'elle même vient de faire l'apologie de Thatcher, dans le même temps, ils oublient de citer le FG ou du moins ne lui tendent pas leurs micro en premier. Un peu le même effet que quand on dit qu'il n'y a que le Pen qui se préoccupe des ouvriers, des invisibles, c'est un effet médiatique à critiquer plutôt que de tomber lamentable,ment et rageusement dans le piège. À chaque fois qu'elle reprend les positions ou même les éléments de langage du FG, les médias lui en attribuent la paternité.
C'est clair, on ne s'est pas gêné d'ouvrir nuitamment notre espace aérien à tous les vols privés de la CIA pour des actions hors convention de Genève, mais c'était pour le bien de Guantanamo.

Là, on ne se gêne pas de fermer notre espace aérien contre la liberté et le droit à l'information.

L'attitude de nos dirigeants est purement scandaleuse. Ils n'ont plus aucune vision de véritables hommes politiques. Ce ne sont que des pantins et des guignols pour les moins dangereux, des affairistes en quête de pantouflage dans le privé hautement lucratif pour les plus nocifs.
Un pédalo qui arrive à couler comme le Titanic !
Quel talent.
"Ah, ces Sud Américains, ces Alcazar, ces Tapioca, irrésistibles, vraiment. Ils n'en feront jamais d'autres"
Sud Américain, Evo Morales est, contrairement à Alcazar ou Tapioca auxquels vous le mélangez tout autant que celui qui a ordonné l'interdiction de survol du territoire français, dans notre vocabulaire, un amérindien, en fait un "aymara". Effectivement il en a fait d'autres, comme proposer le principe d'un tribunal international climatique et de la défense des droits de la Terre mère.
Bizarre coïncidence avec l'expulsion d'une écologiste de notre gouvernement.
J'ai fait un rêve, tous ensemble nous crions "Dégage !". J'avais fait le même rêve début 2012, bizarre, bizarre.
On nous mene en batho avec cette histoire d'avion sans savoir ce qu' evo vraiment cette Delphine!

Franchement, chez les gauchisss' ( tous des communissss'), on en vient à faire De Delphine Batho une martyr alors que si elle a été nommée, c'est précisément parce qu'elle était molasse sur les questions écologiques.

Apparemment, c'était encore trop dur pour François Hollande, mais de là à la regretter , il y a de la marge.
Hollande nous mène en Batho sans Morale(s) !
Et maintenant le reniement:
http://www.guardian.co.uk/world/feedarticle/10866589

Quand on lit l'histoire complète du guardian: http://www.guardian.co.uk/world/2013/jul/03/edward-snowden-bolivia-plane-vienna (travail que n'a fait *aucun* media francais!) (d'abord on refuse le survol, puis voyant monté la crise on accorde le survol mais pas trop officielement bien sûr, et puis de toute façon les autres pays on refusé le survol donc ça ne change rien à l'affaire) on devine bien qu'ils se sont trouve pris au piege entre repondre au ordres des etats-unis et menagé une opinion publique largement favorable a Snowden.
Bravo Daniel Schneidermann !
Comme dab, le bon coup d'œil.
....Mais de grâce, "après que + indicatif".
Avec l'affaire Morales/Snowden, Hollande est aujourd'hui plus petit qu'hier.

La France Poire...
Ce qu'en dit Mélenchon ce matin : ICI.
Gouvernement "collabo", je dirais, moi, avec mon sens de l'exagération habituel...
Ils sont tous le collabo d'un autre : Hollande de Merkel et d'Obama, les PS du gouvernement de Hollande, les Verts du même gouvernement...
Tous collaborent aussi avec le patronnat : car ce matin, on apprenait qu'Yvon euh non... Pierre Gattaz allait succéder à la ss... euh, je me retiendrais...
En face de ces collabos, une toute petite résistance, trop rare, trop dispersée... et un peu trop virtuelle...
Et j'ai comme une jalousie qui pointe quand je regarde des mouvements tels que ceux qui agitent le Brésil, ou l'Egypte qui, malgré leur violence, montrent en tout cas que le peuple est loin d'être ces "pauvres cons" que les collabos imaginent. J'ai aussi comme une envie de lancer des pavés...
Mais à force d'être environnée de rabougris, j'ai un peu peur de me rabougrir, de me ratatiner, à l'instar de ce pauvre Hollande qui joue les autoritaires, virant une femme bien évidemment, écolo en plus. Deux mauvaises notes, très mauvaises notes.
Ch'uis même prête à prier, mais pas les dieux à la mords-moi'l...
Y a-t-il un dieu de la révolution quelquepart ?
Cet acte ignoble envers Morales est, je crois, la première chose qui me fait vraiment passer de la pitié au mépris envers Hollande. J'en pleure presque. Une telle petitesse, une telle soumission aux Etats-Unis, une telle indignité, un tel manque de respect envers un autre pays et son dirigeant pour pouvoir lécher un peu le dessous des bottes de ceux qui nous espionnent sans même s'en excuser. C'est pitoyable.

Je recopie ici un texte de Christian Perrot (qui travaille pour le journal l'Impossible), que je trouve très juste. Beaucoup trop juste.

Quel choc ! Cette nuit, la France interdit soudain son espace aérien à l'avion du président bolivien, Evo Morales, qui rentrait chez lui depuis Moscou, pour le contraindre à se poser à Vienne, où la police monte à bord, dans l'espoir d'y arrêter Edward Snowden, avant, on ne peut que le présumer, de le livrer dans la nuit aux autorités américaines, en le faisant monter dans le premier avion pour les USA.

Par chance, Edward Snowden n'était pas à bord. Sinon, notre gouvernement, si scandalisé à l'entendre (bla bla, inacceptable, Hollande a l'air de plus en plus d'un président empaillé, si vous ne l'avez pas remarqué) par les écoutes clandestines de la NSA, se retrouvait au premier rang dans le rôle des traîtres et des méchants de cinéma, ceux qui rentrent dans l'histoire. Quelle honte a été épargnée à la France ! Quant à nous, il nous reste la honte d'avoir voté pour un gouvernement pareil, et l'amertume de se dire que les mêmes socialistes, s'ils étaient encore dans l'opposition, auraient poussé des cris de tragédien pour dénoncer un tel geste du gouvernement "du pays des droits de l'homme".

Le pouvoir rend lâches ceux qui sont pris de vertige devant lui, et n'ont plus du jour au lendemain que "gouverner" et "raisonnable" à la bouche, et s'imaginent arrivés enfin au nombre des puissants du monde, alors qu'ils sont devenus plus misérables qu'avant, pour avoir abdiqué leur liberté, et remisé leur conscience.

Que vaut pour François Hollande la dignité du petit président indien d'un petit pays d'Amérique latine ? Moins, bien moins, qu'un petit geste de reconnaissance du "pays le plus puissant du monde", qui se serait trouvé pris à voler dans un magasin par un employé trop zélé, mais dont les boutiquiers avisés qui nous servent de gouvernements savent qu'il vaut mieux le raccompagner aimablement à sa limousine, en souriant gentiment sur la kleptomanie des riches, qu'on ne saurait traiter de voleurs sans perdre leur clientèle, plutôt que d'appeler la police, comme on l'aurait fait pour un jeune de banlieue. Après quoi, c'est l'employé maladroit et honnête qui en prend pour son grade. C'est exactement ce qui arrive à Edward Snowden (la peste soit de lui !).

Quant à la dignité de la France, on se demande de plus en plus ce qu'elle vaut pour ce gouvernement. Il est temps de protester et d'exiger qu'on se relève. On n'est déjà pas très grands. Mais à genoux, on devient tout petits.

Christian Perrot
La honte totale !

Meme en terme de damage control, c'est affligeant.

En admettant que Snowden ait bien ete a bord, ils auraient fait quoi les autrichiens ? Ils auraient passe les menottes a Morales comme a un vulgaire passeur ?

Si cette nouvelle est vraie (mais j'ai peur qu'elle le soit), on est dans le grand guignol le plus total.
Shocking !! l'Amérique du Nord et les Iles britanniques espionnent leurs "alliés". Oui parce que la France ne le fait pas, ce n'est pas dans ses valeurs républicaines et diplomatiques...

Les Etats n'ont pas d'amis, les Etats ont des intérêts.
les français sont nuls en géographie...il paraît,
vous pensez bien que la Bolivie et son président,tout le monde s'en fout!
Ben déjà qu'ils ne savent pas où est le Gers... alors la Bolivie faut pas trop en demander !
--
Et puis Moralès c'est comme chavez...

Et puis Moralès c'est comme chavez...


En effet, ça sonne identique, je me faisais la réflexion. A part jouer de la guitare sous un sombrero et la corruption, là-bas...
excuse moi de te demander pardon mais la corruption chez nous existe et de plus en plus bien que cela se révèle sur le tard la France n'est pas exempte de cette "vile chose" et même les plus grands de l'UE aux USA s'en nourissent.

C'est un tic de toujours voir ailleurs les défauts qui sont récurrents chez nous mais bon la "propagande" est telle qu'on a du mal a se dégager de cette "guangue" qui nous enserre et nous fait voir les faits a travers un prism !.

Et les boliviens ont brûlés un drapeau français histoire de faire comprendre que notre pays est bien toujours le même : l'esprit colonialiste fait encore des ravages. La corruption est inhérente à tout pouvoir non démocratique.

excuse moi de te demander pardon mais la corruption chez nous existe et de plus en plus bien que cela se révèle sur le tard la France n'est pas exempte de cette "vile chose" et même les plus grands de l'UE aux USA s'en nourrissent.


S'cuse moi de te demander pardon en retour, mais c'est exactement ce que je voulais dire et, sans preuves certes, je ne doute pas qu'il en soit ainsi également cheux moi (mais j'aimerais bien que ce soit moins pire qu'ailleurs) ;-)
"Autoritaire, machiste et violent" déclare Mélenchon à propos de Hollande, suite à l'éviction de Batho. Bachelot dit en gros la même chose.
Mais ils se trompent tous les deux. Hollande n'est rien de tout cela.
Les deux évènements de la nuit apportent seulement les preuves de sa lâcheté.
Rien de nouveau sous le soleil...
L'Ecclésiaste, déjà.
Ça ne me rajeunit pas.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.