215
Commentaires

"Aymeric Caron, j'ai gagné mon procès" : pour comprendre le mensonge de Fourest

"Aymeric Caron, j'ai gagné mon procès". Au cours du duel Caron/Fourest dans l'émission On n'est pas couché, il a notamment été question de la condamnation judiciaire de Caroline Fourest, poursuivie en diffamation pour une chronique diffusée sur France Culture. Sur le plateau, Fourest a assuré avoir gagné son procès en appel. Sur son blog, après l'enregistrement de l'émission, elle a changé de version en affirmant que la procédure n'était pas allée au bout en raison de l'abandon des poursuites. Deux affirmations, deux mensonges.

Derniers commentaires

Trop, c'est rop.
A en juger par la pléthore de contributions, Caroline Fourest semble vous démanger quelque part.
A en juger par ce qui semble fonder cette démageaison, il s'agirait d'une querelle entre deux médiaprohytes au sujet d'un sujet que seuls les médiacrates sont capables de compendre.
Alors, vos échanges pleins de vertus, je trouve que ça encombre un peu.
Caroline Fourest parle d'excommunication à propos de la décision de Laurent Ruquier de ne plus l'inviter dans son émission. Pourquoi convoquer cette référence religieuse pour ce qui n'est après tout qu'une émission de divertissement ? Communication/communion, catholique/cathodique ... N'est pas Lacan qui veut.

L'image qu'elle vient de choisir pour illustrer son propos n'est en tout cas pas dénuée de sens de la communication, jusqu'à la caricature ( rappelons que dans le mot communiquer, il y a commun ). Qu'y voit-on ? Un Caron parfaitement diabolique, au sourire malin - et dans la pénombre. Le mouvement de son index inquisiteur est particulièrement inquiétant.

Fourest y apparaît elle au premier plan, baignée d'une douce lumière avec un sourire angélique. On hésite entre Jeanne d'Arc et la vierge Marie.

Un petit "chef d'œuvre" du genre.

Un seul détail cloche, d'ordre vestimentaire: de toute évidence, l'image n'est pas issue de ladite émission: CF y arbore un pull-over noir, au lieu de bleu qu'elle portait alors, ce qui était pourtant tout à fait indiqué pour incarner Marie, mais c'est un détail.


https://carolinefourest.wordpress.com
l'affaire est compliquée, maitre Eolas donne des explications les arcanes de la justice,
C'est déjà fini le feuilleton ? Dommage, on se marrait bien.

Vivement sa prochaine bourde. Qu'est-ce qu'elle va trouver ? Les paris sont ouverts.

PS: Et pour l'arme du crime, toujours rien ? Un pic à glace ? une pelle à gâteau ? une tringle à rideaux ? un peigne à girafe ?
Si vous avez le cortex bien accroché, vous pouvez trouver une explication technique des délais et de la prescription en appel sur le blog de Maitre Eolas.
Personellement ce qui m'aurait intéressé est de savoir ce que Caron voulait lui demander, mais qui a tourné court, à propos de ce qu'elle a écrit sur Mediapart et @si. Est-ce que quelqu'un ici a lu son bouquin ? Ou à la rédac ?
Que "nous" reproche t-elle exactement sur le blasphème ?
https://carolinefourest.wordpress.com/2015/05/08/eloge-du-blaspheme-au-club-de-la-presse-deurope-1/
Bonjour chez vous.
Je ne suis pas d'accord.
Vous avez la réponse de Mme Fourest :
https://carolinefourest.wordpress.com/2015/05/04/affaire-bentot-vs-fourest-mise-au-point-de-maitre-richard-malka/
Elle explique sa maladresse. Par contre, oui elle aurait dû être plus précautionneuse. De la même façon, mr Ruquier devrait avoir des avis plus mesurés et ne pas décider en une semaine de ne plus inviter une personne.
J'ai écouté l'émission de radio "le club de la presse" où elle a pu expliquer clairement le point de vue dans son livre. Et je suis plutôt de son avis.
Comme le dit très bien Caroline Fourest, Aymeric Caron, toujours si propre sur lui, semble avoir une passion pour les poubelles, et n'hésite pas lui-même à manier la diffamation et le mensonge (cf polémique avec Alexandre Arcady) pour démolir ses invités. Sa pensée semble limitée à dégommer les "déviants" de la doxa d'extrême gauche, bien qu'il semble un pur produit de boboland...ou plus exactement qui rêve d'en être...Bref je ne suis vraiment pas fan de ce sale type et mon estime va à Caroline Fourest qui a un vrai courage dans l'affirmation de sesconvictions.
Je vais achever de me griller auprès de la gauche du forum, mais tant pis. Depuis des annés, je suis incapable de lire le " monde diplomatique" ou d'écouter une émission de Mermet. Explication: je suis trop d'accord. Je me vois assez souvent dans le miroir pour en rajouter politiquement. J'en apprends beaucoup plus en écoutant, fasciné, les conneries de RMC. Mais je rassure (?) les éventuels inquiets: Je ne manque aucune livraison du forum de Mélenchon. Vous savez pourquoi ? Je suis sûr d'y être surpris ! A quoi ça tient, la gauche !
Je ne suis friande ni de Caron ni de Fourest, les deux m'exaspèrent de façon égale.

Quand on a de la culture et de l'éducation, ce que je crois sincèrement qu'ils ont, préférer gagner du pognon en faisant le guignol dans dans ce genre d'émission plutôt que faire des choses utiles, ...

Franchement, ils peuvent s'insulter, se faire des procès, se cracher à la gueule même si ça les détend, ....
"La vérité, c'est ce qui paye" affirmait un penseur d'un autre siècle, malheureusement anglo-saxon et donc peu ( voire pas du tout ) considéré en France. Idée qui mérite pourtant qu'on s'y attarde au delà de sa trivialité apparente; comme il faudrait faire attention à l'usage impropre du terme Storytellling que l'on a tendance à confondre mentalement avec "raconter des histoires". Jacques Séguela n'est pas Shakespeare ni Caroline Fourest Homère.

Cette dernière abuse de la confusion des temps: temps médiatique contre temps juridique ( sans parler du temps de cerveau humain disponible ). Il n'y a pas besoin d'avoir des dons de divination pour prévoir que cela lui réussira: d'ici trois jours, cette polémique sera oubliée, le temps que l'affaire soit jugée en appel ...

A propos de pelle, on a toujours pas retrouvé l'arme du crime pour l'arrachage des globes oculaires. Une pelle à tarte ? Un pic à glace ? Une cuillère ? Une fourchette à escargot ?
Comment ds peut-il être aussi suspicieux envers une des dernieres ( avec phillipe val)resistante en france.Pour un peu , on aurait presque l'impression qu'il s'abaisse au niveau de caron ( ce qui releve de l'exploit , tres au dessous du niveau d'la mer....)

je viens de voir cet echange entre caron et fourrest ,et j'en ai pleurer tellement c'est bas....c'est dur d'être pousser a une tel vulgarité mais tant pis : caron est une merde.

Ces dans ses moments qu'on mesure l'intelligence prospective d'un houellbecq.....

D.S. , asi , je ne vous salus pas ( pardon pour l'orthographe)
Je suis curieux, quelqu'un sait-il ce que C. Fourest reproche à @si dans son bouquin ?
La messes est dîtes elle a donc menti, arrêt sur image est allé vérifier. Personne ne sort grandi de ce tohu bohu médiatique. Comme le souligne Daniel c'est la cause défendue qui paye les pots cassés et c'est cela le plus important. donc acte et attendons avec réserve la suite .Je ne suis malheureusement pas sur que le goût de la vérité soit l'unique moteur de cet affrontement lamentable dans sa forme entre deux figures d'influence. Il y a quelque chose de pourri au royaume de suède pour prendre une citation moins légère que celle de Daniel dans son vite dit. Cette histoire ne sent pas bon. je fais parti de ceux qui minorait cette histoire de femme voilée et j'avais tord ce n'était pas la première fois qu'un débat de ce genre avait eu lieu qu'on se rappelle l'histoire du Rer avec la soit disant agression antisémite d'une jeune fille et l'histoire du portier d'une cynagogue qui a donné du grain à moudre aux antisémites de tout poil .cela risque d'avoir les même conséquences. A vouloir trop démontrer que ce que l'on pense apriori d'un problème est toujours juste on tord le bras au réel; Chaque fait doit être vérifier individuellement manifestement Caroline Fourest a ecouté ses convictions plus que vérifier les faits avec prudence Je me répète mais.avoir raison ne suffit pas dans cette affaire et je ne suis pas sur que le goût de la vérité soit l'unique moteur de Caron, il a une ambiance de bagarre de cours de récréation pour savoir qui va être le chef qui va elle le bon représentant de la cause c'est manifeste. je n'aime pas du tout la tournure que prends cette affaire j'attends de voir ce que cela va provoquer avec inquiétude. On est tous Charlie vient encore de prendre un mauvais coup du sort.
Cette histoire est vraiment très intéressante.
Pour tout journaliste, le génie est un impératif déontologique. Comment ? ( on me dit dans l'oreillette qu'un journaliste génial est un journaliste en sursis )
Bonjour,

Pour ma part, n'étant pas un hyper connecté de l'information, je découvre avec stupéfaction la promiscuité de Caroline Fourest avec Philippe Val ( c'est dire si j'évite inconsciemment les médias de plus en plus), ce qui ( et l'aparthé dans le texte à ce sujet est bien sur mise dans ce sens ) va forcément faire encore chuter mon estime de cette journaliste que j'ai toujours trouvée ambigüe (comme Tariq Ramadan, tiens!).

Mais là n'est pas le problème, je m'interroge sur la necessité de créer une rubrique uniquement sur Caroline Fourest sur le site ?
N'est-ce pas là alimenter une possible position victimaire ? N'est-il pas mieux de créer une rubrique plus générale sur ces éditorialistes, journalistes engagés qui peuvent finir par déraper ?
@si risque finir par être accusé d'avoir ses "clients", ce qui me désolerait beaucoup.

Cordialement
Que de grands mots , wow , mensonge etc

Attendons la fin du procés de un , et ne jugeons pas trop hativement de la mauvaise intention des gens de deux .

Quant aux manipulations mediatique,agitations etc orchestré par des groupes d'interets divers, on sait que ca arrive tout le temps . Que chaques camps a ses elements de language, ses strategies, ses arguments phares, et ses think tanks.

Donc arretons d'un coté de se mefier de tout le monde et des complots, et au meme moment trouver stupide toute personne qui va un peu gratter la surface des affaires mediatiques diverses .

Quant a la Pauvre Fourest, vous croyez quoi, qu'elle vous un culte secret a Hitler, que le soir avant de se coucher elle reve d'une guerre civile, que elle strategise sa vie pour vous emmerdez .
Enfin reveillez vous, c'est quelqu'un comme vous et moi, avec des combats et des convictions, et elle n'est ni pire ni meilleur que vous .

En tout cas elle est courageuse, chose bien rare
Que de grands mots , wow , mensonge etc

Attendons la fin du procés de un , et ne jugeons pas trop hativement de la mauvaise intention des gens de deux .

Quant aux manipulations mediatique,agitations etc orchestré par des groupes d'interets divers, on sait que ca arrive tout le temps . Que chaques camps a ses elements de language, ses strategies, ses arguments phares, et ses think tanks.

Donc arretons d'un coté de se mefier de tout le monde et des complots, et au meme moment de trouver stupide toute personne qui va un peu gratter la surface des affaires mediatiques divers .
"Ethique"... ça y est, les grans mots.... :)
Mon problème, cest de ne pas comprendre la schotomisatisation d'une partie de la gauche qui recouvre d'un discours moral ce qu'elle ne veut pas voir, cad le danger qui plane sur des valeurs comme l'égalité ou la liberté.
Où l'on voit qu'il est jouissif de prendre partie contre untel ou une telle, mais qu'il n'est pas possible de parler du droit au blasphème, de la peur dans la rue et de l'auto censure qui gagnent, de l'horreur dont Charlie et d'autres ont été victimes, de cette chose tellement énorme qu'un booba et des milliers d'autres peuvent expliquer par cet abject "ils l'ont bien mérité"... C'est le thème de son bouquin que l'on noye (comme a tenté de le faire dès le début Caron d'ailleurs) dans des disputes et arguties sans importance. Comme sont noyés les propos de Bouba, comme semble noyé la dégradation d'une plaque commémorative de Ilan Halimi...
Caron vs. Fourest, duel de Titans...

Les allégations fantaisistes de Fourest dans ONPC ne devraient pas faire oublier qu'elles sont basées sur d'autres allégations, dont tout laisse à penser qu'elles sont également fantaisistes : il s'agit quand même de douter des propos d'une femme voilée agressée, en laissant entendre que, bien entendu, ce sont de vilains islamistes qui en sont responsables.

Voir des vilains islamistes partout, suspecter des mosquées, les prières de rue d'être des repères d'extrémistes, dépeindre une France menacée de toute part par des réseaux étendant leurs tentacules tels des pieuvres (la fameuse « matrice infernale dont les tentacules diffusent encore aujourd’hui l’intégrisme aux quatre coins du monde »), pondre un livre entier sur Ramadan (constitué d'un procès d'intention alternant avec des infos non sourcées à chaque page), c'est ce que nous raconte Fourest depuis maintenant un certain temps, surfant sur le sentiment anti-religieux.
Elle est censée également critiquer des avis divergents, et pour ce faire il lui faut bien "rapporter" les avis en question.

Or, beaucoup de gens tiennent pour parfaitement vrai tout ce corpus, sur la base de ses chroniques et livres, le tout diffusé par les médias les plus mainstream (quand bien même les spécialistes de l'islam en France racontent tout autre chose). Beaucoup de gens restent persuadés que les avis divergents sont bien ce qu'elle en dit.
Or, voilà qu'il s'avère de plus en plus nettement qu'elle a un rapport avec la vérité assez distendu et... arrangeant.

Sous l'anecdote d'un duel Caron/Fourest en soi grain de sable insignifiant dans l'histoire des Idées, se joue donc malgré tout quelque chose de plus important : est-ce que le discours "officiel" essentiellement établi par Fourest sur l'état de l'islam en France va tenir encore longtemps ?
Les bras m'en tombent
Caroline Fourest fait du Caroline Fourest, so what's the point???
J'adore la manière pas du tout polémique dont @si présente Caroline Fourest :
Soutien des femen, anti-russe, anti-islamiste au risque de l'islamophobie, son combat initial pour les gays et les lesbiennes a entraîné la polémiste-cinéaste-documentariste sur tous les terrains. Au risque du dérapage, fréquent.
Bah voyons...
Bonjour,

Je ne comprend pas ce paragraphe de l'article :
Comment Fourest a-t-elle pu alors affirmer que des délais de prescription n'avaient pas été respecté par la partie adverse ? Hypothèse probable : elle s'est emmêlée les pinceaux avec la procédure de première instance. (...) Ce délai a toujours été respecté dans le cadre de l'affaire Bentot/Fourest puisque... la procédure est allée jusqu'à son terme : l'audience a eu lieu et Fourest a été condamnée.

Comment peut elle (C Fourest) s'être possiblement mélangé les pinceaux avec une procédure en première instance pour laquelle elle sait qu'elle est allée à son terme ?

Question à la volée pour les juristes du forum : la partie plaignante peut elle retirer sa plainte après avoir eu gain de cause lors du premier procès, si elle n'est pas à l'origine de l'appel ? Dans ce cas, le jugement est il purement et simplement annulé (comme si aucun procès n'avait eu lieu), ou est ce que le retrait donne gain de cause à l'autre partie en appel ?
(je ne sais pas si je me fais clair : dans un cas, on revient à une situation ou le jugement initial est annulé, dans le second cas il y aurait un jugement en première instance et une décision en appel suite à retrait d'une des parties)
A 12h45, en sortant de la cantine Camélia a dit à Anna que c'était Mallory qui lui avait donné le bracelet en lui faisant croire qu'il lui appartenait et qu'elle lui prêtait, alors qu'en réalité Mallory l'a volé à Justine et a tout manigancé pour faire accuser Camélia. Tout ça à cause de l'histoire du carnet d'avant les vacances ... celui que Camélia avait vraiment volé. Oui, comme ça, ça a l'air compliqué, mais il fallait qu'on tire toute l'histoire au clair sinon ça va nous pourrir la fin d'année ces histoires.
Il a fallu 2 adultes et plus de 20 minutes pour savoir qui avait menti quand, mais....on a réussi ! Wéééé, bravo !

Alors, courage à @si, vous aussi vous allez y arriver, et pour vous non plus ça ne doit pas être très intéressant à faire, je compatis.
Bon mais sérieux, tu te dis journaliste et t'es pas au clair sur l'issue d'un procès en diffamation dans lequel t'es directement impliquée !

Non mais allo, quoi ?!
Sébastien, un article c'était déjà limite, alors deux articles là c'est quand même exagéré.
D'autant qu'on n'est pas beaucoup plus renseigné. Sébastien fait là où "on" lui dit de faire, j'ai comme l'impression que nous allons avoir droit à des chroniques feuilletonnantes .... J'ai vraiment hâte de savoir qui a menti et combien de fois. C'est trop emberlifiquoté pour ma petite comprenette. Mon intuition me dit que ce n'est pas l'affaire du siècle. J'ai du mal à comprendre l'amour inconditionnel que certains éprouvent pour Caroline, pas plus que la détestation qu'elle inspire à d'autres ??? Qu'a-t'elle de si spécial ?
Ah si, on est beaucoup plus renseignés : Caroline Fourest a démontré de manière stupide et par orgueil bête mais bête qu'Aymeric Caron avait raison de s'interroger sur ses méthodes.
Merci Sébastien !
J'ai vraiment hâte de savoir qui a menti et combien de fois. C'est trop emberlifiquoté pour ma petite comprenette.

Caroline Fourest a deux reprises.

Qu'est ce qui est emberlifiquoté?
Tout-à-fait par hasard, je viens de visionner une grande partie d'une émission en direct ( c dans l'air, ou un truc comme ça) avec Caroline Fourest. Mais elle est très bien, cette dame ! Quid de ces torrents de haine ? Jvas m'pencher sur cette question plus que louche...
N'empêche, quel culot.
- Mentir sur un truc aussi facilement vérifiable, nul. (indicateur d'une perception de toute-puissance, "mon avocat" nanana, hop, tour de passe-passe, je peux tout me permettre je suis Caroline Fourest)
- Enfoncer le clou du mensonge dans l'interview, et ensuite sur son blog, pfiou ! (Faut-il se sentir hors de la mêlée, la contrainte de la vérité, c'est bon pour les gueux).
- Et ce culot (au cube !) de traiter son partenaire de con, juste par lâcheté, putain, quoi. (Tenter de détourner l'attention de manière aussi minable, sans talent :
Stratégie d'homme politique rompu aux numéros de foire, ça, non ?)

Car enfin.
Que lui serait-il arrivé si elle avait calmement exposé le différend qui l'a conduite en justice ? Au contraire, elle qui aime tant souligner le nombre de ces adversaires, elle aurait même pu en faire une facette supplémentaire de l'héroïsation de son propre personnage.


Elle est bien avancée, maintenant.

Et toutes les interviews qu'elle a données pendant la semaine pour peaufiner son personnage qui avait dû calmer le petit con tellement il était hystérique, franchement, vu d'aujourd'hui, c'est indigne.
Bon allez, je sais que je touche le fond en intervenant dans un tel sujet mais je ne peux pas laisser passer ça.
Si elle a mentit je m'en fou, en tout cas elle a eu raison de traiter Caron de con, car tout ce qu'il a fait ce sont des coups bas pour se la payer, il n'a jamais eu l'intention de parler du fond. Quand bien même elle aurait mentit sur telle ou telle chose c'est un peu léger pour en faire une règle et en conclure qu'elle ment tout le temps sur tout. Vouloir discréditer tout ce qu'elle dit par cette méthode en dit long sur l'honnêteté intellectuelle du bonhomme.
???

Elle a tous les droits parce que vous l'aimez bien ?

Regardez l'enchaînement du dialogue en faisant abstraction de vos sympathies par anticipation, et vous remarquerez que dès les deux premières minutes, c'est Caroline Fourest qui donne le ton de l'empêchement de la courtoisie, voire du dialogue. (l'extrait avec le tout début est inclus dans l'autre article)
Et vous remarquerez aussi pourquoi elle choisit l'injure qui ne lui échappe pas par exaspération (elle n'a pas encore eu le temps d'être exaspérée), mais par stratégie.
Mes sympathies à priori allaient vers Caron, donc vous avez tout faux.

Caron part direct sur le terrain de ses "méthodes", il a donc choisit délibérément dès le départ de ne pas parler du fond. Et pour illustrer ses "méthodes" il a bel et bien choisit de ressortir des vieux dossiers comme si 3 exemples qui n'ont rien avoir entre eux faisaient règle ! Au lieu d'argumenter sur le fond il a choisit d'essayer de décrédibiliser la messagère.

Je trouve cela juste lamentable.

Après honnêtement on s'en fout. Je crois qu'il y a des choses plus graves dans la vie.
Ce n'est pas du tout ce que j'ai entendu.
En revanche, cette journaliste omniprésente dans les médias a eu à plusieurs reprises l'occasion d'expliquer cette histoire de procès, mais elle a choisi de tenter de faire passer Caron pour le menteur. Y compris pendant la semaine précédant la diffusion - revoir le contenu de ses interviews - , quand elle savait pourtant fort bien ce qu'il en était de la vérité.
Dingue ça.
Ça vous est égal ?
C'est loyal ?
En plus de l'avoir traité de con sous les applaudissements et aux côtés d'un Ruquier complètement couché ?

Pour qui renonce rarement à donner des leçons (y compris à Taddéi, l'an dernier, et de manière très motivée), je maintiens que ce n'est pas un détail, que c'est éthiquement indigne et que ça dit quelque chose de fondamental à propos de son profil psychologique.
Ce n'est pas loyal c'est sûr, mais en effet ça m'est égal car cela n'a rien de politique. Caron lui comme Fourest l'a compris immédiatement a juste fait perdre 20 minutes de temps d'antenne pour des conneries en plaçant délibérément le débat sur un sujet qui n'avait aucune pertinence, là où ces 20 minutes auraient pu permettre un débat de fond sur la question de la laïcité ou de l'après charlie. Et ça voyez-vous je trouve que c'est bien plus grave que ce qu'a fait Fourest pour se défendre.
C'est faux.

Moi qui n'avais pas particulièrement d'a priori, j'ai bien aimé la longue introduction de Caron, car pour une spectatrice comme moi - pas au courant de toutes les subtilités mais animée de l'envie de comprendre -, ça posait les enjeux du débat. Un peu de la manière dont procède Judith : sur quel socle la discussion va-t-elle se construire ?
Caroline Fourest m'a de suite crispée par tout un jeu de mimiques, d'intimidations plus ou moins subtiles, d'interventions destinées à énerver, complètement hors sujet (du genre vous allez voir, ça va bien se passer tout à fait hors de propos par exemple,).
C'est son attitude qui a donné le ton, alors que tout était en place pour développer des arguments contradictoires sur l'angle d'analyse proposé par Aymeric Caron : après la liste de diverses convergences entre eux, un questionnement au sujet de la corrélation - ou non - entre l'esprit du 11 janvier et la désignation par Caroline Fourest de toute une liste d' "ennemis" de la laïcité. La question des conditions du dialogue.
J'ai trouvé l'amorce intelligente, ça changeait de soit le complaisant "j'adore votre bouquin, comment je te sers la soupe pour qu'il se vende un max dès demain", soit l'agressif "vade retro, trop nul ton truc".
Y'avait en tout cas une idée.
Si Caroline Fourest avait été loyale, elle avait un boulevard devant elle pour débattre, nuancer, expliquer ses méthodes de travail, dans tous les cas se mettre en valeur.
Mais elle a choisi l'arrogance et la hauteur (faussement, donc) outragée, c'est sa manière de faire des moulinets et de se plaindre qu'on ne parle pas du fond qui a fait perdre tout ce temps.

Elle ne s'est pas du tout comportée comme une intellectuelle.


Par ailleurs, fan de canard a écrit sur l'autre fil qu'il avait trouvé Caron assez bon face à Zemmour ou BHL : on peut détester BHL, mais quand leur conflit musclé a entraîné des menaces sur Aymeric Caron et sa famille, Caron a raconté ensuite qu'il avait trouvé assez classe que BHL se manifeste pour se désolidariser de ce genre d'attitude d'intimidation.
On peut toujours lui cracher dessus, d'un point de vue humain, je trouve ça vachement plus correct que les petites manoeuvres de cours de récré de Miss Caroline, qui donc s'accommodait fort bien de faire siffler son camarade de jeu à sa place. (quelle médiocrité, ces donneurs de leçons)
Pour moi la médiocrité je la vois plus du côté de celui qui prends le combat politique pour un comportement de donneur de leçon.Vous devriez vraiment essayer de prendre un peu de hauteur et de vous placer à ce niveau politique plutôt que de rester focalisé sur des histoires de sentiments. Il ne s'agit aucunement de détester ou d'aimer, il s'agit de voir ce que cela implique pour l'intérêt général et rien de ce qu'a fait ou dit Caron ce soir là n'a été dans l'intérêt général, au contraire, il a montré à quel point la télé pouvait devenir une poubelle.

Et la comparaison de Daniel avec le cas Cahuzac souffre de la même faiblesse de raisonnement.
Ce qui est reproché à Cahuzac c'est pas d'avoir menti, mais de frauder le fisc. Derrière le cas Cahuzac cela illustre la réalité de toute cette caste qui se croit au dessus des lois et qui ose prétendre aux plus hautes fonctions de l'état, c'est toute cette collusion entre journalistes, politiciens, industriels et financiers, bref toute cette oligarchie qui nous impose leurs lois d'austérité tandis qu'eux se gavent sur le dos de l'état et des français.
C'est ce crime là qui est impardonnable.
Le fait qu'il est menti mais c'est 100000000000000 de fois à l'ouest du problème principal.
Et c'est encore le cas ici.
Ce qu'a fait Caron c'est clairement une diversion et ça les français en souffrent énormément. Pendant que ces "people" occupent les canaux d'informations avec leurs sujets et préoccupations insipides, c'est tout le reste qui en subit les conséquences.

Il ne s'agit aucunement de détester ou d'aimer, il s'agit de voir ce que cela implique pour l'intérêt général et rien de ce qu'a fait ou dit Caron ce soir là n'a été dans l'intérêt général, au contraire, il a montré à quel point la télé pouvait devenir une poubelle.


Je ne détestais personne, j'attendais un débat d'idées.

Et je suis en désaccord avec vous sur le diagnostic Caron : son introduction était prometteuse pour le débat public.

(Poubelle ???? Vous récitez du Fourest ?)
Citez-la svp cette partie de son discours que vous trouviez prometteuse, peut-être que mes souvenirs se sont emmêlés on ne sait jamais.
Y'a qu'à d'mander, je l'avais publié déjà sur un autre fil (copier/coller, donc):
(...)
En voici la transcription à l'arrache :

"Caron : - Evidemment, droit au blasphème, droit à l’humour le plus total, sur tous les sujets, et donc sur l’Islam, et je partage complètement le constat que non, les dessins de Charlie n’étaient absolument pas islamophobes et visaient vraiment les intégristes et seulement les intégristes, et il faut le répéter pour ceux qui auraient un doute.
En ce qui concerne le livre à proprement parler, en revanche, j’ai été un peu déçu parce que, selon moi, paradoxalement, il n’est pas tout à fait conforme à l’esprit du 11 janvier. L’esprit du 11 janvier, c’est à la fois dénoncer les intégrismes, dénoncer la barbarie, dénoncer le terrorisme, euh…. la solidarité pour la liberté d’expression, mais c’est aussi tendre la main, essayer de comprendre, celui qui n’est pas forcément d’accord, celui qui ne partage pas complètement mon opinion a priori, c’est ça aussi, c’est s’ouvrir aux autres, à l’autre, établir les conditions du dialogue, et il me semble qu’en ce moment, c’est ça dont on a fondamentalement besoin. Par exemple, telle personne n’a pas aimé les dessins de Charlie, prendre le temps de lui expliquer (intervention Fourest)… Essayer de comprendre pourquoi des musulmans ont pu, sincèrement, sans être intégristes et sans souhaiter la mort de ceux qui les ont dessinées, être choqués par ces caricatures et essayer d’entamer le dialogue avec ces musulmans, pourquoi pas.
Mais ce qui m’a gêné dans ce livre : j’ai vu beaucoup de règlements de comptes, à l’égard notamment de ceux qui ont une vision de l’anti-racisme qui n’est pas tout à fait conforme à la vôtre. Je trouve que vous passez votre temps à cibler des gens qui incarnent aussi un combat contre le racisme, mais qui n’est pas tout à fait fidèle à la manière dont vous voyez les choses, vous les classez donc dans la catégorie – vous appelez ça « une gauche anti-laïque », je trouve ça….. pour moi c’est complètement sidérant et aberrant comme qualificatif, nous en reparlerons tout à l’heure.
Fourest : JE SAIS QUE C’EST LE JEU, QU’IL FAUT , VOILA, IL FAUT CLASHER ETC…
Caron : il n’y a aucun jeu de ma part, Caroline, je ne vous permets pas, sur un sujet aussi grave..
Fourest : ET MOI JE SUIS TELLEMENT FATIGUEE QUE VOUS RAMENIEZ TOUT A DES TRUCS HYPER-MESQUINS
Caron : Vous voyez, c’est ça les conditions du dialogue dont je vous parlais tout à l’heure. Voyez ce que vous êtes en train de faire
Fourest : ON NE MONTRE PAS DU DOIGT, CALMEZ-VOUS, ÇA VA BIEN SE PASSER... "



Comme à mes yeux de spectatrice qui attend un échange d'idées, Caron n'a encore ni clashé, ni dit des trucs hyper-mesquins, ni agité les doigts, je conclus déjà à cet instant, au moment où je regarde, que Caroline Fourest a envie de castagne.
Et en ce tout début d'émission, il n'est encore question ni de mensonge, ni d'injures pour brouiller les pistes et occuper le terrain.
(...)"
Et bien vous êtes naïf, tout le speech de départ sert justement à atténuer ce qui suit. C'est exactement comme quand quelqu'un dit des choses puis dit "mais", on sait que la seule chose importante c'est ce qui suit le "mais", car tout ce qu'il a dit au départ visait seulement à se protéger d'avance contre les possibles reproches qui lui seraient fait sur ce qu'il va dire ensuite.
Il n'a jamais eu l'intention de débattre de ce qu'il évoque au départ.
Sa seule intention était de parler de la méthode de caroline Fourest, de ce qui l'a "gêné", et Caroline Fourest qui est intelligente a compris tout de suite où il voulait en venir.

C'est comme un raciste qui dirait "je n'ai rien contre les noirs et les arabes, j'ai même des bons amis qui sont noirs et qui sont arabes, mais ...".

Je ne vois ici aucun élément qui permette de prétendre que Caron a eu l'intention d'avoir un débat de fond.
@pompastel, je sais que c'est un peu bête de dire ça sur un forum, mais vraiment, un conseil, laissez tombé la discussion avec Sandy, ça ne sert à rien.
Si, il ouvre deux voies :
( trois, la première, c'est qu'ils sont d'accord sur plein de trucs)

Ensuite, à débattre, mais surtout auparavant à expliquer, y compris les enjeux politiques (et non des ellipses pour initiés et des messages subliminaux de rapport de force pour s'empêcher de parler...)
- la corrélation entre d'une part l'esprit du 11 janvier et d'autre part l'idée de faire une liste de tous ceux qui pensent de travers - d'après Caroline -, y compris Médiapart et @si
- la gauche désignée comme anti-laïque par Caroline Fourest


Tout le monde n'a pas un avis tranché au départ sur des questions complexes, ça aurait demandé un peu de pédagogie.
Et Caroline Fourest était parfaitement capable de débattre sans tous ses artifices de gamine mal élevée, même si elle sentait que la question de son procès émergerait à un moment ou à un autre. Il lui suffisait de s'expliquer, justement, pour une fois que la tribune n'était pas trop complaisante...

Car, comme l'a précisé un @sinaute (Irénée) :
(...) ce dossier de la "prétendue fausse agression de femme voilée" est :
1) une affaire toute récente dont personne ne lui avait encore reparlé en interview télé il me semble, donc plus légitime qu'un vieux dossier qui ferait un peu trop coup bas...
2) une affaire tout de même en lien avec le sujet du jour. Quand on représente "Charlie Hebdo", à qui des reproches (fondés ou non) d'islamophobie ont été faits depuis longtemps par des gens de toutes tendances, dont les unes sur Mahomet n'ont pas été diffusées sur des médias étrangers (Angleterre, Etats-Unis) qui les jugeaient trop provocatrices, et qu'on veut se faire le chantre de la liberté d'expression en matière de religion, on doit être irréprochable et très clair sur "d'où l'on parle", et ne pas avoir de casserole islamophobe si on veut faire entendre un discours universaliste (et elle est sincère sur ce point c'est certain).


En revanche, je vois dans votre prise de position un procès d'intention.
Moi, qui n'avais pas d'a priori, je trouvais que les problématiques ne manquaient pas d'intérêt.
Et j'en ai beaucoup voulu à Caroline Fourest de court-circuiter le débat à des fins purement égocentriques. (narcissiques)
Vous n'avez donc pas compris que Caron s'est senti visé ou l'un de ses amis par cette histoire de "gauche antilaïque" ? C'est lui l'égocentrique dans cette histoire, vraiment je ne comprends pas que vous ne voyez pas ces choses aussi évidentes.

Pour le procès je l'ai expliqué plus haut, cela n'a rien avoir avec le débat de fond.

Quand à l'histoire de l'islamophobie de Charlie et de l'irréprochabilité pour tenir un discours universaliste, l'histoire de "chantre de la liberté d'expression" là encore on n'est pas dans le débat d'idées mais dans le sentimentalisme, et qui va de paire avec votre confusion entre ouvrir un débat d'idées et donner des leçons.

Caroline Fourest ne cherche pas à donner des leçons, elle défend, vous comprenez ce mot "défendre" ? l'idée qu'elle se fait de la laïcité, elle combat donc les idées qui lui semblent fausses et néfastes et donc aussi les gens qui les portent, elle fait de la politique, et sa façon d'en faire c'est d'écrire ....
Qu'elle déteste ou non les religions en général et la religion musulmane en particulier n'a rien avoir avec de l'Islamophobie, pas plus que pour les membres de Charlie qui ont été assassinés.
L'islamophobie c'est de l'intolérance, de la peur, de la haine.
Caroline Fourest ou Charlie, ils sont / étaient seulement athés et laïques à la française, c'est à dire pas seulement la sécularisation ( séparation de l'église et de l'état ) mais la liberté de pensée et la supériorité de la citoyenneté sur la religion,
Malgré tout le mal qu'ils pensent des religions, ils ne veulent aucun mal à ceux qui y croient.
Les islamophobes eux, comme l'autre dingo de LE ROI sur les forums d'@si veulent interdire la religion musulmane et chasser tous les musulmans de France ...
Ils collent aux musulmans quasiment la responsabilité de tous les maux de la société.
C'est ça l'intolérance ...
Ils ont peur que les musulmans les envahissent et parce qu'ils sont toujours un peu raciste quand même, ils ont aussi peur que la culture "française" pour ne pas dire "race française" et la encore pour ne pas dire race "blanche" et culture "catholique" ne disparaissent sous un flot continue d'immigrés arabes et noirs et bien sûr non catholiques et surtout musulmans.
Pour Fourest et Charlie on peut parler d'athéisme militant à la rigueur, mais certainement pas d'Islamophobie. Vous pouvez quand même saisir la différence.

Et il est certain que ce débat que nous nous pouvons avoir, jamais Caron n'a eu la moindre intention de l'avoir, il a attaqué Fourest directement sur sa méthode et je maintiens ce que je comprends de son discours, il s'agissait juste de se protéger à l'avance.
Vous n'avez donc pas compris que Caron s'est senti visé ou l'un de ses amis par cette histoire de "gauche antilaïque" ? C'est lui l'égocentrique dans cette histoire, vraiment je ne comprends pas que vous ne voyez pas ces choses aussi évidentes.


Ce que je vois, c'est votre manière hautaine d'enfoncer des portes ouvertes : évidemment qu'Aymeric Caron s'est senti visé. Et alors ? Il s'est aussi identifié à @si et Médiapart, ça me suffit pour avoir envie d'entendre les arguments contradictoires.
Quel rapport avec une attitude égocentrique ? Il s'agit d'un engagement idéologique et de tous les enjeux qui en découlent ou qui sont masqués derrière, pas d'une coupe de cheveu.
Pour rappel, Aymeric Caron est dans le contexte de cette émission un chroniqueur. Le deal, c'est que la manière dont il anime l'entretien avec son invité - n'importe lequel - démarre à partir de son point de vue. Je trouve particulièrement mal venu de lui reprocher de se sentir concerné par les distributions de mauvais points de Caroline Fourest qui, comble de l'inélégance, s'approprie le chagrin des morts de Charlie - voir toutes ses interviews depuis l'enregistrement - (ça, c'est jouer sur les sentiments des spectateurs).

Pour vous, Caroline Fourest défend l'idée qu'elle se fait de la laïcité, elle combat donc les idées qui lui semblent fausses et néfastes et donc aussi les gens qui les portent, elle fait de la politique
Très bien.
Aymeric Caron aussi.

D'où l'intérêt qu'aurait eu pour un spectateur attentif un vrai débat comme il en existe parfois quand l'invité ne se comporte pas en ado capricieux. (Et je ne vois pas pourquoi Caroline Fourest ne pourrait pas s'expliquer sur sa méthode de travail. Comme l'a fait remarquer Sleepless, elle chronique la plupart du temps sans contradicteur sur une multitude de canaux français - radio, télé -, rhalala, quelle affaire d'avoir osé ne pas se prosterner de manière obséquieuse devant la souveraine !

Ne me faites pas un cours sur ce que pense Caroline Fourest, ce n'est pas de ce contenu que je parle, mais des conditions du débat qui aurait pu se tenir et de la manière dont elle a torpillé les conditions de l'échange loyal.


Pour le procès je l'ai expliqué plus haut, cela n'a rien avoir avec le débat de fond.
Ben oui, vous avez expliqué, mais mon explication est en désaccord avec la vôtre.
Tout le monde l'a donc ressentit sauf vous. Même Ruquier l'a ressenti et lui a même fait remarqué qu'il faisait exactement ce qu'il reprochait à Caroline Fourest dans son livre, c'est à dire régler ses comptes.
Etant le producteur il semble donc qu'il ne soit pas du même avis que vous. Pour lui Caron était bien en dehors des clous et du "jeu" de l'émission en en faisant une affaire personnelle et en se focalisant là-dessus alors que cela n'avait AUCUNE IMPORTANCE.
Bon sang vous m'obligez à entrer dans ce débat sans intérêt c'est dingue ...
Non ce n'est pas ce qu'on attend de ces moments rares de télévision où on peut écouter parler de politique.

Qu'il nous expose son point de vue c'est une chose, mais qu'il transforme sa tribune en occasion pour régler ses comptes en sortant des casseroles de Fourest pour la discréditer, c'est plus dutout la même chose.
Certes par ce moyen il défend lui aussi son "idéologie", et sans doute ses amis ! Mais cette façon de faire qui contourne totalement le fond, qui consiste à discréditer la messagère plutôt qu'à débattre du fond des idées qu'elle soulève, c'est juste lamentable ...
Mais c'est sûr que comparé à la machine à balancer des vieux poncifs néolibéraux et à dérouler la pensée unique qu'il traine à côté de lui, il n'a aucun mal à m'apparaître sympathique la plupart du temps ! mais là avec Caroline Fourest il a été en dessous de tout.
Bon sang vous m'obligez à entrer dans ce débat sans intérêt c'est dingue ...

Vous êtes dispensé.
Je vous avais prévenu !
Tiens t'es qui toi le troll sous ce nouveau pseudo ?
Tout le monde l'a donc ressentit sauf vous.

Hahem...
Je rajouterais que quand tu participes au débat public, qui est un véritable combat sans merci parfois, cela arrive que tu te trompes, que tu fasses des erreurs, et que tu finisses par trainer des casseroles, personne n'ai jamais irréprochable.
personne n'ai jamais irréprochable.
Avec l'application qu'elle a mise à coloniser tous les jours, tous les espaces dans lesquels elle pouvait, avec la complicité de tous les animateurs, cracher méthodiquement sur Caron, sans aucune contradiction, sûr qu'elle est prête à examiner ses erreurs, par exemple de communication...
On aimerait bien vous y voir dans la même situation. Vous par contre vous êtes un beau donneur de leçons.
Vous par contre vous êtes un beau donneur de leçons.

Magnifique.
Y'avait longtemps que je n'avais pas pensé à la paille et la poutre :-)
[quote=Sandy] Pour moi la médiocrité je la vois plus du côté de celui qui prends le combat politique pour un comportement de donneur de leçon

Vous faites du Caron un piti peu là....
Aymeric Caron utilise une méthode peu glorieuse, certes, de sortir les dossiers au lieu de parler du fond du débat (le droit au blasphème). Mais, confrontée à ces méthodes, Caroline Fourest a une réaction encore moins glorieuse, en jouant la victime diffamée... alors que ce dossier de la "prétendue fausse agression de femme voilée" est :
1) une affaire toute récente dont personne ne lui avait encore reparlé en interview télé il me semble, donc plus légitime qu'un vieux dossier qui ferait un peu trop coup bas...
2) une affaire tout de même en lien avec le sujet du jour. Quand on représente "Charlie Hebdo", à qui des reproches (fondés ou non) d'islamophobie ont été faits depuis longtemps par des gens de toutes tendances, dont les unes sur Mahomet n'ont pas été diffusées sur des médias étrangers (Angleterre, Etats-Unis) qui les jugeaient trop provocatrices, et qu'on veut se faire le chantre de la liberté d'expression en matière de religion, on doit être irréprochable et très clair sur "d'où l'on parle", et ne pas avoir de casserole islamophobe si on veut faire entendre un discours universaliste (et elle est sincère sur ce point c'est certain).
C'est vrai quoi, petit ça fait mesquin...
J'ai l'impression à en lire sa fiche wikipedia que la grosse fracture vient de son bouquin contre Tarik Ramadan, dans lequel elle l'accusait de tenir un double discours selon qu'il s'adressait à des médias libéraux ou à un public musulman. En réponse, Tarik Ramadan l'a accusé de déformer ses propos et ses sources. D'autres se sont emparé de la querelle, qui s'est amplifiée.

...

Des années plus tard, Caroline Fourest traîne une réputation de déformer les choses et Tarik Ramadan une réputation de faux-cul. C'était un peu un jeu de massacre, cette histoire, semble-t-il.
"J'ai vraiment hâte de savoir qui a menti et combien de fois. "
Caroline Fourest, trois fois ( au moins). Mais vous avez raison, ce n'est pas très important. Pas comme si Hollande nous avait menti*. Tiens, par exemple, vous le saviez que ce sont nos banques qui prêtent l'argent à l'Égypte pour qu'elle achète les Rafales de Dassault et que c'est nous qui garantissons à 100% (Coface) cet emprunt. Y a pas de souci, l'Égypte paiera.
*par omission, comme on disait au catéchisme.
Oui de fait c'est ce que je voulais dire "je m'en fous" de ces mensonges par rapport au travail courageux qu'elle fait, comme Fan de Canard l'a rappelé ou indiqué sur l'autre fil, pour ceux qui ne connaissent pas cette dame. Je précise que je n'ai pas de sympathie spéciale pour Caroline Fourest, ni d'antipathie particulière. Tout ce que je constate c'est qu'à chaque fois qu'il est question de sa personne, de son travail, toutes les discussions deviennent complètement hystériques. Je n'oserai pas jusqu'à dire qu'elle a tort d'être femme et homo ..... Allez savoir dans ce monde de machisme y compris de la part de femmes.

Je viens de voir une émission épatante sur l'affaire Dreyfus, sale histoire de mensonges aussi...... autrement plus graves. Je propose un duel à fleurets mouchetés :)) entre Caron et Caroline Fourest. Le Soldat Caron doit laver son honneur.
j'ai lu moi aussi le post de Fan de Canard sur l'autre forum et je partage entièrement son sentiment !...
je pense que Fourest fait un travail de fond salutaire dans tous les dossiers qu'elle traite : les Frères Musulmans, le FN, son travail sur la laïcité, contre l'homophobie, etc etc...
je ne suis pas une pro-Fourest intégriste ;-) et son amitié pour Val est un gros bémol pour moi hum hum mais je partage ses combats et comme toi Bysonne je suis étonnée de l'antipathie agressive qu'elle provoque auprès de personnes qui pourtant semblent partager ses idées !.
mais je pense également que son discours concernant le 11 Janvier titille l'ego de certaines personnes qui aujourd'hui semblent s'interroger sur le bien fondé du défilé!
peuple sans aucun doute sincère mais caution pour nos dirigeants (dont quelques dictateurs de la planète, il faut bien le reconnaître), qui ont voulu récupérer l'émotion collective face à un assassinat pour remettre un peu d'"ordre" dans nos vies !!!

je pense que des journaleux incompétents de la trempe d'un Caron ou d'un Pujadas ont réussi à engendrer un climat détestable dans notre pays, stigmatisant des Todd et des Fourest, donnant ainsi la part belle à des Ramadan, des LePen !....
en polémiquant des plombes sur des phrases trop souvent sorties de leur contexte, ils nous font perdre de vue le combat qui nous occupe tous : celui contre tous les intégrismes, contre tous les fanatismes, contre tous les sexismes, bref le combat pour la liberté individuelle, dont la liberté d'expression qui a couté la vie aux dessinateurs de Charlie Hebdo, qui en sont devenus l'emblême aujourd'hui ....jusqu'au prochain massacre !!!
"je suis étonnée de l'antipathie agressive qu'elle provoque auprès de personnes qui pourtant semblent partager ses idées !"

C'est là tout le problème de la méthode. Quand une idée qu'on défend est entachée par la méthode de quelqu'un qui la défend aussi (et qui a de plus une exposition médiatique très importante), on voit se mettre en place chez les contradicteurs qu'on rencontre des schémas du type: tu défends une idée, CF défend aussi cette idée, CF a menti quand elle défendait cette idée, des menteurs défendent cette idée, cette idée est un mensonge.

On voit tous que c'est un sophisme (sauf le contradicteur qui est en face), mais on sait qu'on va être obligé de prendre une demi heure pour le démonter, et qu'on aura pas avancé sur le fond, parce que CF a miné le terrain. D'où la rage.
Surtout quand on sait que 2 minutes lui suffisaient pour gérer ça sur le plateau. Surtout quand on sait qu'une fois le plateau passé (10% des gens seront allés vérifier l'info, et je suis généreux je pense), il suffisait de plaider la bonne foi sur son blog, plutôt que de creuser.
Bref, "Mon Dieu, gardez-moi de mes amis. Quant à mes ennemis, je m'en charge!" (Voltaire)
Tiens, par exemple, vous le saviez que ce sont nos banques qui prêtent l'argent à l'Égypte pour qu'elle achète les Rafales de Dassault et que c'est nous qui garantissons à 100% (Coface) cet emprunt. Y a pas de souci, l'Égypte paiera.

Il y a eu une ptite évocation de la répression d'Al Sissi en Egypte sur le plateau de Ruquier mais ça n'a pas duré.

Je ne me souvient plus exactement de la réponse qu'elle a faite mais dans mon souvenir Fourest mettait en avant la légitimité populaire du dictateur. Al Sissi enfant de la révolution arabe ;-)

C'est toujours cette histoire du bon et du mauvais dictateur. Hollande la connais bien http://www.lemonde.fr/arabie-saoudite/article/2015/05/04/francois-hollande-s-affiche-en-allie-des-pays-du-golfe_4627350_1668306.html
C'est vrai, quoi!
Une journaliste qui a ses entrées dans tous les médias mainstream, qui ment comme un arracheur de dents dans une émission "grand public", c'est pas grave!
Vous n'êtes décidément pas exigeant(e).
Je rappelle la Charte de déontologie de Munich (ou Déclaration des devoirs et des droits des journalistes), signée le 24 novembre 1971 à Munich et adoptée par la Fédération européenne des journalistes, c'est une référence européenne concernant la déontologie du journalisme, en distinguant dix devoirs et cinq droits. Le texte reprend les principes de la Charte des devoirs professionnels des journalistes français écrite en 1918 et remaniée en 1938, pour y préciser les droits permettant de les respecter. Il reprend le principe du secret professionnel (article 7, repris ci-dessous), en y ajoutant un devoir jugé essentiel, celui de la protection des sources d'information des journalistes.
Le premier des 10 devoirs : "Respecter la vérité, quelles qu’en puissent être les conséquences pour lui-même, et ce, en raison du droit que le public a de connaître la vérité."
Si l'attitude de Caroline Fourest ne vous dérange pas, sans vous commander, qu'attendez-vous d'un-e journaliste?
Une guerre picrocholine et une tempête dans un verre d'eau à on n'est pas couché
Bataille rangée chez les germanopratins , boboland est en effervescence. Deux morts déjà à déplorer, un mâle herbivore
et une carnassière femelle. Le net est en émoi et tout le monde s'inquiète. Jusqu'où iront ils dans l'affrontement sanguinaire ?
Vite demandons de toute urgence une médiation de Bruxelles pour arrêter les hostilités sinon nous allons
tous nous retrouver dans les choux du même nom.
Que fait le ministère de l'intérieur ? Seul l'envoi des CRS peut encore sauver la brasserie LIpp, le café de flore et l'église de saint germain des prés du carnage.
Peuple mobilise toi la patrie est en danger !!.Vite créons de toute urgence des comités de vigilance contre la montée des
violences dans le quartier de l'odéon. Veut on revoir les violence de 68 dans ce quartier à haut risque maintenant ?
La violence des banlieues n'arrête pas de s'étendre, elle atteint maintenant le centre de notre belle capitale;
ne laissons pas faire ces irresponsables qui troublent la paix publique. Résistons!!!
Publié par L' Ornithorynque lunatique à lundi, mai 04, 2015
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.