210
Commentaires

Attention Daech, Kennedy arrive !

Et en plus, il est plus fort que la pluie.

Derniers commentaires

Beau sujet politique de reporterre sur ceux qui sont derriere en marche concernant l'ecologie.

Savoir quelles sont les personnes autres que Macron (AH oui Macron c'est l'elu et les banques) dans differentes thematiques me parait extremement important pour comprendre la nouvelle vie politique qui va arriver.
Bien sur si cet eclairage pouvait arriver apres le Macron bashing (la version jeune du Hollande bashing), le temps du renouvellement des abonnements en gros, ce serait top.

L'analyse des programmes les plus vides de CNews, BFM et autre chaine sans interet, c'est quand meme un peu chiant a la longue.
Une vraie blague méchante, acide, ignoble...Géniale, quoi!
Iggy Pop, mon iguane favori, et, incidemment, leader des Stooges ( Que les moins de 50 ans aillent se faire mettre...! ), aurait déclaré:
- " Bullshit, j' ai jamais été marié avec Macron...Mother fucker! ".
Je m' en lasse pas...Carpe diem.
J'ai juste vu la fin de la descente des Champs Elysées sur le reportage du site du Figaro, et ça m'a paru pathétique, ce mec sous la pluie, en train de saluer des fantômes de gens clairsemés.
Il serait intéressant de comparer les mêmes images le jour de l'intronisation de Hollande, parce que si mes souvenirs sont exacts, il pleuvait dru aussi, et il y avait quand même pas mal de monde.

Mais plus généralement, va-t-il trouver des soutiens et avoir des députés ? Je n'y crois pas vraiment...

Mes connaissances macronistes expliquent qu'il va influencer Merkel, redonner sa place à la France en Europe, et intimider Trump.
Je me demande vraiment dans quel monde vivent tous ces gens, journalistes mainstream, électeurs de Macron.... Des rêves dorés de glamour et de strass à tous les étages. Ils devraient plutôt lire Point de Vue Image du Monde que de parler politique...
Ou se promener à Disneyland Paris.

Mais enfin, il faut y croire : Macron va tellement séduire Merkel comme un petit chat tout langoureux qu'elle va faire tout ce qu'il voudra. Il va hurler sur Trump, et lui et sa superpuissance se tiendront à carreau, terrorisés.
Vivement demain, tiens ! Que je me rende compte qu'il n'y a eu aucune manipulation, que l'application des thèses libérales va enrichir la France et surtout les Français les plus précarisés et les plus pauvres, que nous allons redevenir le grand pays que nous n'avons jamais cessé d'être...
Qu'est-ce que j'aimerais croire aux lendemains qui chantent.

Laissez-le faire, tout va bien se passer...
Alors, pour les "deux corps du Roi", moi je l'ai entendu, c'était sur France culture.
Solidarité avec les journalistes debout sur un trottoir depuis 8h30 ce matin !
ASI pourrait peut-être se pencher sur les instruments médiamétriques mesurant les taux d'écoute et de visionnage des médias mainstream à l'oeuvre autour de ce rituel dont je ne saurais dire s'il est d'inspiration républicaine ou monarchiste ou autre, n'étant pas une flèche en histoire !
Quant au VIDE, il serait bon d'analyser aussi ce qu'il recouvre ...
Par ex : les piranhas sont petits mais si féroces qu'ils font le vide autour d'eux... cependant dans la nature les cycles de régulation sont tels que les populations de prédateurs régressent quand il n'y a plus assez de nourriture; ici, les humains étant en bout de chaîne alimentaire ne connaissent que certains d'entre eux comme prédateurs et le risque est que ceux-ci ne soient pas identifiés assez rapidement pour que l'on puisse s'en protéger efficacement, la prédation humaine ayant de plus l'intelligence d'avancer masquée en totale hypocrisie, le pouvoir de détruire son environnement et l'aveuglement qui l'empêche de reconnaître ses erreurs !
Je m'arrête là... un coup de bleues avant de repartir !
Quelqu'un-e a-t-il/elle vu la dernière pièce de Pommerat? ;)
"ca ira, ça ira, ça ira, fin de Louis (1)"
Je trouvais ça très noir, très exagéré, comme si copié collé sur aujourd'hui et les impasses de notre assemblée nationale!
Mais en fait, il a raison, le boulot reste à faire, hé!
Ah cette nostalgie de la Royauté et du corps pourrissant du Roi!
Quelqu'un va penser à aérer la pièce un jour?
La seule chose de bonne, c'est que la fille du père facho n'a pas remonté/descendu les Champs Élysées sur son destrier, telle Jehanne la Pucelle
La seule chose de bonne, c'est que le public amassé n'a pas brandi le bras droit en l'air comme il est de coutume dans les petites sauteries de Montretout à St Cloud
La seule chose de bonne, c'est que ce n'était pas la fille du facho

mais hormis cela, si chaque fois qu'un nouveau directeur d'agence bancaire était désigné, on déployait un tel armement d'effets, la carrière des Harvey Lee Oswald serait assurée
"Si l'on n'a pas entendu vingt fois "écrouelles", tout au long de la journée, on ne l'a pas entendu une seule fois. En revanche, pas une seule occurence des "deux corps du Roi", mais je n'ai pas pu tout entendre."

La vache ! Il a dû se passer des "sacrés" trucs ce week-end, je ne capte rien à ce qui se dit !
Macron a fait des miracles et guéri des malades ?

Mais quelqu'un peut me dire ce qui se passe ?
Les journalistes ont tous consommé des extas par ordonnance, Schneidermann compris ???
En même temps si vous étiez déjà nés en 1995, vous avez peut-être lu ce que disait le diplo du nouveau président:

https://www.monde-diplomatique.fr/1995/06/BRIE/6437

Groundhog day...

les bornyesterday et les nantis se masturbent en cercle avec le fringant techno, le boy parade sur un véhicule militaire obsolète (bientôt réformé), et se la joue chef de guerre (se méfier des petits complexés, Sarozy 168cm, Hollande 170cm, Macron 173...on progresse mais on stagne en dessous de la moyenne de les-gens)

Bon, du nouveau à tous les étages, le révolution, des postures de guerre, des réformes archiconnues brillament successfull en Italie (des nouvelles des emplois créés en Italie avec ce genre de réformes? I mean APRES la fin des subventions publiques...), des cravates noires, plus de verticalité de haut en bas, plus de Minc et de Attali, plus de Schauble, plus de société civile bleubite (la force vive de la nation qui va surement être tellement assidue aux passionnantes commissions parlementaires) qui va voter les pleins pouvoirs et absentéiser un max à cause de trucs en cours dans la vraie vie... moi je veux bien faire député, ça a l'air super cool, retraite et tout ça... en plus ça laisse un max de temps libre, un max d'enveloppes à discrétion, perso je me sens capable de cumuler avec mon truc à moi, tout en déléguant mon vote pour les retranscriptions des décisions de l'UE en droit français...

Mais bon, comme dans toutes les religions, le clergé entre deux orgies explique aux croyants qu'il faut souffrir sur terre pour avoir une chance de gagner le paradis, et encore c'est pas acquis, va falloir encore faire des efforts.
Dans les commentaires, a noter le rappel renouvelé de Chabot sur LCI, d'ELkrief sur BFM et d'autres sans doute, sur le besoin d'une présidence monarchique pour les français. Les deux précédents auraient "abaissé" la fonction, l'un trop hystérique et l'autre trop normal. Comme si on évacuait en une phrase le débat sur l'importance démesurée des pouvoirs du président français par rapport à d'autres démocraties. 4 heures de direct c'est trop, tôt ou tard, impossible d'éviter de raconter quelques conneries.
Les trottoirs étaient vides... Possible qu'ils aient été devant leur télé comme beaucoup ici qui n'ont pas regretté la messe habituelle...Quand même, cher matinaute, pourquoi avoir occulté l'absence de la patrouille de France survolant l'évènement... La météo l' avait découragée, c'est ça ?
Après on peut se demander quel sacre si Dupont Aignan avait été élu... Ou Lassalle ? ou Mélenchon ? Un insoumis sacré ? Impossible!
Décidément excellent. Daniel Schneidermann, j'adore votre humour et votre ironie. particulièrement vos incises "car..." que je pratique moi-même (car l'Indien est fourbe...car le Français vient au monde avec une baguette et un béret..). Bravo : du miel sur l'amertume des petits matins, quand il faut se rappeler que nos concitoyens ont élu un banquier.
De 9 heures à 19 heures, les commentateurs meublent, meublent, meublent et souvent ils déménagent....
Pendant ce temps, les Macron-boys et Macron-girls sur France Culture nous assure qu'"ils n'ont pas d'idéologie" du tout du tout, qu'ils ne sont que "pragmatiques".
Pour enchaîner avec : il faut libérer "la capacité d'entreprendre" et aider "les plus fragiles".
Je ne sais pas ce qui me fait le plus peur : leur idéologie (inavouée), ou leur niaiserie ?
Analyser et critiquer les propos des médias autour de l’installation de Macron à l’Elysée c’est exactement le cœur de votre métier, et vous le faites bien.
Ce qui devient (très) lassant, c’est le "Macron-bashing" permanent que fait @SI depuis des mois. Et je suis de plus en plus lassé…
Si vous ne l’aimez pas n’en dégoutez pas les autres!
D.S. : "l'image la plus obstinée de la journée, ce furent les trottoirs vides de Paris".

M'enfin Daniel ! ... serait temps de changer d'époque !

Les foules étaient au Rendez-Vous. Mais vous, Complitely Blind, vous n'avez rien vu.

The Crowds, suivaient The Event, elles applaudissaient, lançaient des Rose Petals...

Elles le Likaient...

Elles Folowaient...

Sur leur SmarPhone... à leur Desk... dans leur OpenSpace...
En parlant de Kennedy, n'oublions pas le 14 juillet 2002, après la défaite de Le Pen, tentative d'assassinat contre Chirac.
Bon, Maxime Brunerie n'est pas Daech et Macron n'est pas Chirac, je me demande même si le côté inconsistant de Macron ne le protègerait pas. Ce n'est pas encore une vraie personnalité, on le voit plus comme un acteur mis sur scène par d'autres pour poursuivre une politique.
Trottoirs vides pour personne vide.
J'adore cette chronique! Bravo! :)))
J'ai rien regardé, je ne l'aurais pas fait même si j'avais eu la télé, mais j'ai jeté une oreille sur France Inter qui n'a pas été avare non plus en édition spéciale ou autres interruption d'emission pour flash spécial et de commentaires comme quoi il ne se passait rien. L'envoyé spécial sur le trottoir devant l'Elysée a passé de longues minutes à commenter les grilles fermées et le fait que la passation durée beaucoup plus de temps que prévu. Ensuite il commentait le fait que le trottoir était trop petit pour les "plusieurs dizaines" de curieux qui se massaient autour de lui, ce qui lui a valu une coupure de connexion. Puis le soir dans un flash on ne parlait plus que d'une seule dizaine de personnes devant le palais.
Tous les ans, lors du défilé du 14 juillet, les commentateurs télé lisent le dossier de presse du ministère de la Défense.Et sur un ton de connivence avec le consultant militaire de service, comme si eux-mêmes faisaient partie de la boutique.
On songe à de vieux souvenirs d'un poème de Du Bellay : " et comme si l'on eut sa part en la conquête, discourir sur Florence et sur Naples aussi...."
Rebelote avec la cérémonie de passation de pouvoir. Un événement qui revient tous les 5 ans est-il un événement historique ? Marquant, peut-être, mais historique... Faudrait voir à mesurer ses adjectifs. C'est du genre 100 mètres des Jeux Olympiques ou finale du Mondial, pas plus, pas moins.

La cérémonie de passation de pouvoir est un rituel républicain, chargé de signes utiles et nécessaires. Cette réalité devrait suffire.
Mais les commentateurs partent dans de pénibles délires et tout cela ruisselle d'une guimauve liturgique.
C'est touchant et pathétique, cette volonté de bénéficier du pouvoir parce qu'on l'aura , un instant , côtoyé. Comment faire partie de l'orchestre ?



Par la suite, on aura l'effet contraire. Les humoristes prétendus, le second rayon qui s'attache aux détails minuscules et triviaux. Ils se gausseront de rien et de tout, sans respect pour la réalité de la fonction.


Est-ce une fatalité, en France, de ne pouvoir trouver la bonne distance et le bon angle ?
Pourquoi est -on condamné à cette régression d'univers scolaire : les bons élèves au premier rang qui font de la lèche ; les cancres au fond de la classe qui ricanent ?
Commenter le vide par du vide.c'est la fête . Bravo Schneiderman et tout le forum . Ça s'appele coller à l'actualité ? Mais y a t il un journaliste dans la salle .
Bonjour
"La nature a horreur du vide" Laissons la nature faire son office !!!
La machine a vu et la machine le dira. Mais plus tard, après le quinquennat (ou plus tôt si le peuple lui "coupe la tête" avant, selon la formule de je ne sais plus qui).

La machine avait aussi très bien vu que les meetings de Macron, Hamon, Fillon, étaient désertés. Elle ne l'a pas dit (ou vraiment dans les coins et mezza voce). Machines "rebelles" compris (la boutique de la Sainte-Moustache, occupée à "Dire Nous", pas davantage que les autres). Les gens auraient risqué de se demander où et pour qui il y avait vraiment de l'engouement.

L'engouement populaire, il faut dire que c'est vil. Tous les Marlière, les Fassin et les Salmon de la salonardise universitaire vous le diront.

Alors autant en montrer un de synthèse.
Daniel je vous assure avoir entendu "écrouelles". Sur France 2 à la fin de l'arc de triomphe.
"performatif" :

On en était resté au "je vous déclare unis par les liens du mariage " qui est un énoncé performatif puisque le mariage n' est pas valide tant que l'officier d'état civil n'a pas prononcé cette phrase .

Mais vérification faite, il y a bien 2 entrées au dictionnaire ...

Et donc dans le sens "par extension" , voici ce que dit le dictionnaire : "Vouloir traiter les énoncés performatifs comme des propositions au sens strict revient à les déclarer dénués de sens (puisque ni vrais ni faux) ou à les considérer comme des pseudo-propositions, à moins d'élargir la notion de sens pour y introduire, en plus des valeurs de vérité, des notions comme celles de « réussite » ou de « malheur » de la parole (Thinès-Lemp.1975) "

une "envolée performative" est donc dénuée de sens....
Il y a un passage qui m'a fait rire sur BFMTV c'est quand Olivier Truchot a rebondi sur les propos d'un(e) de ses collègues en disant quelque chose comme "il n'y a pas foule quand même" d'un ton moqueur.
J'ai senti comme un malaise chez ses co-présentateurs.
Mais enfin Daniel, il y a une raison très simple pour laquelle cette absence n'est pas remarquée.
Les journalistes ne voient pas le peuple qui n'est pas là car le peuple n'existe pas à leurs yeux.
Cette obsession pour Macron commence à se voir doucement.

Oui, on sait que les chaînes d'info en continue sont nulles. Oui, on sait qu'il va détruire le code du travail par des rites impies de sacrifice d'enfants d'ouvrier.

Est-ce qu'à un moment, il ne serait pas temps, sur @si de se poser la vraie question de l'éléphant dans SON couloir ? Parce qu'à @si, depuis le départ, on a soutenu que Macron n'était qu'une bulle, une coquille creuse, dont les sondages surgonflés masquaient à peine un avenir électoral Clintonien ou anti-Brexit.

Mais en fait, les militants étaient réels. Le public dans les meetings étaient réels. La masse silencieuse pro-européenne et sociale libérale existait. Elle représentait 25% des voix au premier tour et n'a eu aucune difficulté à vaincre le fascisme malgré les tentations rouges-brunes de certains.

Est-ce que ça n'est pas une performance qu'@si n'a pas vu venir ? Est-ce que ça ne mérite pas une toute petite remise en question ? Une sorte, hem, d'autocritique ?
Déjà ce n'est que 24% des exprimés ce qui ne fait que 18% des inscrits, ensuite au deuxième tour malgré qu'il ait bénéficié du meilleur scénario pour pouvoir gagner, il n'a fait que 44% des inscrits et la participation a diminué par rapport au premier tour, ce qui est rarissime voire inédit surtout contre l’extrême droite, sans parler du record de blancs et de nuls.
Ceux qui ne s'expriment pas, par définition ne s'expriment pas, et la seule explication valable est qu'ils n'en ont rien à foutre. Ils n'ont donc aucun intérêt.

Quand à ce qu'il s'est passé au second tour, c'est moi-même qui aie évoqué les tentations rouge-brunes.
Ce qui est totalement idiot puisque les bruns avaient leur candidate.
Quant à l'abstention, c'est une aussi manière de s'exprimer en refusant tous les choix proposés.
Pas au premier tour, l'offre étant extrêmement large considérant une élection présidentielle en France.

Au second tour, effectivement, il y a un message clair : le fascisme ne serait pas un problème pour ceux qui ont décidé de voter blanc ou de s'abstenir.

Quand aux bruns, en effet, ils avaient leur candidate. Dans rouges-bruns, il y a deux mots.
Il est curieux de poster un message qui dit que "ceux qui ne s'exprime pas, [...] ne s'exprime pas". Pour, dans le message suivant dire qu'il y a "un message clair : le fascisme ne serait pas un problème pour ceux qui ont décidé de voter blanc ou de s'abstenir.".
En précisant qu'il s'agit de l'exception "deuxième tour lorsqu'il y a un fasciste", c'est vrai. J'aurais dû nuancer.
Elle commence à être usée la ficelle du Rempart contre le Fascisme!

C'était l'excuse de Cohn Bendit & Co pour faire voter Macron dès le premier tour.
http://www.liberation.fr/elections-presidentielle-legislatives-2017/2017/02/26/pour-contrer-le-pen-cohn-bendit-ira-voter-macron_1551143

Il était évident que MLP n'avait aucune chance d'être élue. (20 points d'écart dans les sondages les plus favorables pour elle, je veux bien que les sondeurs se plantent ... mais tout de même)
Les Macroniens et autres néo-libéraux voulaient une victoire le plus large possible, pour légitimer leur programme de casse sociale.
Ils se sont démasqués dès les résultats connus.

C'est très pratique, ça évite toute remise en question de la politique de Macron.

Soit vous êtes pour la politique de Macron.
Soit vous êtes des HORRIBLES FASCIIIIiiiSTES!
CQFD
Oui, tout comme l'idée que le fascisme s'est mal semble être usée aux yeux de certains, on a bien compris.

Mais comme Cohn Bendit & Co, au final, n'ont mis qu'un bulletin chacun dans l'urne, ça va, je continuerai à penser que c'est la population française qui a évité l'arrivée des bruns au pouvoir.
Il n'y a jamais eu aucun risque de bruns ou fascistes qui prendraient le pouvoir, (cette fois)!

Je n'ai jamais dit que le fascisme est bien, mais j'estime malsain d'instrumentaliser un supposé risque fasciste pour légitimer Macron.

Je suis d'autant plus sceptique, que je n'oublie pas les discours hystériques des Valls, Sarkozy, ou Fillon...
Les premiers à appeler à voter Macron!
Bien plus inquiétant que le risque fasciste du second tour : les esprits sont largement lepénisés, bien au delà des électeurs de MLP ( et pas nécessairement plus chez les électeurs qui ont voté blanc, nul et se sont abstenus).
Les bruns, ex-blonds, se seraient fait faire marron par une poignée de blancs, matinée de noirs, de verts, et de rouges: méfiance, ça m' a l' air bien barré pour finir en kaki, ce pataquès...Manque plus qu' un peintre, en fait!
Je suis pas fan de l' Action Française, mais, le fils d' un roi, c' est un dauphin, nan...Pinaize, il manquerait plus que le Macron est un bâtard!
" Gott würfelt nicht ", ok...Mais au billard à trois bandes, allez savoir!
Carpe diem...
"Manque plus qu' un peintre, en fait! "

pour l'instant on s'est fait guère niqué…
Ca va venir...Et par un pique-assiette, en plus: tout fout le camp!
Carpe diem...
Et les partisans du FN voulaient une defaite la plus serre possible pour bien montrer qu'ils sont la premiere force d'opposition en France.

Je trouve cette defaite du FN (qui a gagne 3millions d'electeur dans l'entre deux tours) bien plus dramatique que la victoire de Macron. Mais non personne n'en parle de ca et surtout pas sur @si. Terrible message mais bien recu 5 sur 5...

Jean marie le pere n'avait gagne lui que 700 000 electeurs en 2002, qui correspondent a une vache pres aux electeurs de l'autre partie d'extreme droite de l'epoque (Megret).
Il y a eu plus de 2.2 millions de votes pour faire barrage à Macron, et qui ne sont donc pas des votes pro-Le Pen : http://www.ipsos.fr/sites/default/files/doc_associe/sondage_ipsos_soprasteria_-_6_mai_19h.pdf
Nombre d'électeurs : http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2017/05/07/le-second-tour-de-la-presidentielle-2017-en-8-chiffres_5123931_4355770.html .
Thank you captain obvious, c'est la definition du second tour.
On vote pas pour un candidat (quand son candidat a ete elimine au premier tour) mais contre un candidat.
Faut voter contre quand on est pour un choix qu' on a pas...C' est compliqué, la démocrassie, vain diou!
Carpe diem...
CIT. : "Ce qui est totalement idiot"

Encore traité d'idiot, dur dur. Et orthographe toujours aussi défaillante :

"c'est moi-même qui aie évoqué"

Une pâle autocritique se fait jour :

"c'est vrai. J'aurais dû nuancer."

Un amusant petit côté Macron :

"Ceux qui ne s'expriment pas, par définition ne s'expriment pas"

On attend la suite...
Traité d'idiot par alain b. Question de contexte.
je n'ai traité personne d'idiot, j'ai parlé de la formule, nuance.
Vous vous êtes trompé, c'est à Kazoula qu'il fallait répondre.
par contre je vous traite volontiers de troll, avec 23 commentaires sur ce forum vous faites fort.
Ah, ben du coup je vous renvoie au commentaire auquel vous répondez.
C'est passionnant le forum avec freudqo…
Ne jamais répondre à freudqo.
...ni à Kazoula.

(freudqo quand même, rarement, pour ne pas laisser ses incroyables turpitudes DSK'esques tomber dans l'oubli)
Kazoula ?

Qui c'est Kazoula ?
Ne pas répondre à qui te demande rien, on appelle ça le silence, nan?!?
Carpe diem...
@freudqo : "Ceux qui ne s'expriment pas, par définition ne s'expriment pas".

Allez, encore un petit effort, relisez Exit, Voice and Loyalty...
Ne vous inquiétez pas, je sais qu'il y a des tas d'arguments permettant de s'absoudre lorsqu'on s'abstient. Ils restent peu convaincants pour qui ne croit pas au monde des bisounours.
Vous avez raison sur un point. Ce n'est pas un monde de Bisounours... et Macron va devoir apprendre un autre sport de combat.
(Autre que celui qu'il a pu apprendre dans ses lectures de Machiavel).
Mmm… La cohérence de votre commentaire laisse à désirer, Machiavel étant généralement le sport de combat conseillé pour survivre au monde qu'il devrait affronter.
"Ceux qui ne s'expriment pas, par définition ne s'expriment pas"
Vous savez il y a des silences qui en disent long...
Essayez de vous taire de temps en temps vous ferez le bonheur de pas mal de gens.
Merci de le rappeler.
Un tel battage médiatique autour d'un victoire politique aussi faible, n'est-ce pas cela que l'on appelle une bulle ?
J'adore ces comptes d'apothicaires qu'on ressasse sans cette pour dire qu'un politique n'a pas gagné. On les avait déjà quand le FN était devenu le premier parti de France aux européennes : "non mais tu verrais, y aurait pas tant d'abstentions il ferait pas un bon score". Moralité, avec une participation presque deux fois plus importantes, ils font 21% au lieu de 25%, et 35% au second tour.

On peut faire exactement les mêmes raisonnement en mode inverse. Au second tour, il fait plus de votes que Hollande ou Sarkozy. Au premier tour il fait mieux que Chirac ou Jospin. Franchement, à un moment, l'aigreur, ça va…
Hollande et Sarkozy avait Le Pen en face ? Avec 2 semaines de propagande digne de l'union soviétique en bonus ?

C'est de la mauvaise fois ou de l'aveuglement ?
Sachant que je faisais ce raisonnement pour illustrer l'inanité de ce genre de propos, merci donc de valider.
Donc les 2... Très bien...
Oui, les comptes d'apothicaires visant à dire que Macron a été magistralement élu ou qu'il n'a pas vraiment été élu, dans les deux sens, me gonflent. Il y a un contexte à cette élection, dans lequel un candidat pro-européen et social-libéral fait un score correct au premier tour et un score logique au second tour face à une fasciste. On peut le tourner dans tous les sens, il y a un phénomène autour de Macron qui repose sur de vraies attentes.
Merci pour cette réponse plus digne que le demi-trollage du dessus... :-)

Là évidemment, c'est dur de ne pas être d'accord avec vous. Mais savoir sur quelle base dure se repose Macron, c'est important aussi ; on est loin des 24% du 1er Tour.

2 articles là-dessus : http://www.parismatch.com/Actu/Politique/Sondage-Ifop-Fiducial-qui-a-vote-Macron-et-pourquoi-1250930 & https://www.lesechos.fr/elections/emmanuel-macron/0212008570700-le-vote-utile-a-joue-a-plein-pour-le-leader-den-marche-2082108.php .

Et si cela vous gonfle pour le cas Macron, cela est néanmoins intéressant sur le long terme, où il me semble que depuis Chirac, la base solide supportant le président baisse de plus en plus, probablement du à un éclatement des attentes politiques, ce qui a participé au fait qu'on a pu se retrouver avec 4 candidats autour des 20% cette fois-ci.
Je vais tenter une hypothèse : est-ce que c'est si grave le vote utile pour choisir une personne censée faire la synthèse des aspirations de cinquante millions d'électeurs ? Ce serait une idée terrible pour élire un parlement à la proportionnelle, mais pour élire un président, est-ce que ce n'est pas le but ?

Après, je ne sais pas si j'aurais répondu "adhésion" ou "par défaut" à un sondage. Probablement "par défaut" : Macron ne répond pas à mes attentes en matière de justice, il n'a pas été clair sur sa politique migratoire et sur l'état d'urgence, et je le soupçonne de rester fortement interventionniste en matière d'économie. Mais les offres à gauche n'avaient aucune crédibilité pour moi et les offres à droite sont celles que je combats. Donc, allez, pourquoi pas.

La seule vraie adhésion pour moi, c'était le projet européen et le positionnement international.
Le souci du vote utile, c'est qu'il est beaucoup plus facilement manipulable, ou tout du moins, plus aléatoire et chaotique. Il suffit de voir le report de vote utile vers Mélenchon (en provenance très probable de Hamon), alors que cela aurait pu être l'inverse.
Et donc, au final, le vote utile peut changer le vainqueur en fonction des sondages précédents les élections. C'est pour ça que personnellement, j'aimerais bien qu'on passe à un système de vote qui éviterait le vote utile ou le diminuerait (eg: Jugement Majoritaire, ou un oui/non sur chaque candidat).

Sinon, pour l'adhésion, j'espère que les gens qui ont répondu aux sondages ont compris que le vote utile c'est quand on ne vote pas pour le candidat dont on se sent pas le plus proche, mais pour celui qui a le plus de chance d'éviter le FN (ou un autre candidat honni), sinon cela va être dur de donner du sens à ces sondages..! :-)

Donc dans votre cas, ce n'est pas un vote utile, mais bien un 1er choix (si j'ai bien compris :) ).

Et le plus pénible (pour moi), c'est que le vote utile a une méchante tendance à rabaisser le débat d'idées, pour tomber dans la tambouille stratégique ou du manichéisme délirant. J'aurais largement préféré un 2nd tour Macron vs JLM, même si je pense que Macron aurait été le favori ; on aurait eu peut-être la chance d'avoir une réflexion sur ce qu'est l'Europe aujourd'hui (enfin si on n'avait pas eu droit à 15 jours de "Front Républicain contre les Bolcheviques", évidemment ;-) ).
Dans mon cas c'est un vote par défaut. Il y avait pas mieux selon moi, sans pour autant faire de l'idolâtrie.

Je suis pour qu'on change de système de vote aussi. Simplement, qu'on m'explique en permanence que le vote utile est quelque chose d'horrible, etc. me gonfle au plus haut point. Il s'agit de reconnaître que ce n'est pas sale et que le but est que le pays soit dirigé par quelqu'un de consensuel.
Consensuel, je trouve que ça dépeint bien le personnage...Alléluia!
Carpe diem...
Les "vraies attentes" de ceux qui auraient voté Juppé. Et qui l'ont en version clone au poste de 1er ministre.
Je ne crois pas que l'on puisse décorréler le score de Macron de la façon dont il a été frabriqué.

@si avait raison de dénoncer la bulle médiatique.
On a un type Macron qui se retrouve propulsé sur le devant de la scène par des oligarques en étant tour à tour désigné comme conseiller du président, puis nommé au gouvernement à des ministères clés.
A côté on a des médias qui n'ont de cesse de louer ses compétences, son génie et les lendemains qui chantent s'il devait être élu président de la république.
Et ce en dépit des réalités car ses passages comme conseiller du président et ministre ont un bilan véritablement lamentable.
On a donc réellement un candidat fabriqué à 100% par les médias et par ceux qui tirent les ficelles derrière son ascension fulgurante en lui ayant ouvert toutes les bonnes portes et fait rencontré les bonnes personnes grâce à leurs bons carnets d'adresse ou encore qui lui ont accordé le financement dont il avait besoin pour lancer son produit marketing.

Alors je comprends ce que vous voulez dire, il y a une partie des gens qui adhèrent à l'idéologie qu'il véhicule.
Mais là encore on ne peut mettre de côté que cette idéologie est fabriquée de la même manière.
Car évidemment elle ne peut pas s'appuyer sur les résultats de son application concrète, qui sont tous désastreux.
Il faut bien un vrai travail médiatique et idéologique derrière pour arriver à retourner cette réalité auprès d'autant de gens.

Donc non dans ces conditions je trouve quand même normal d'opposer quelques réticences à traiter de phénomène les 24% de macrons, et j'acquiesse évidemment ce qui a été dit plus haut et qui s'ajoute au tableau.
Ces 24% sont le résultat d'une vaste manipulation, d'une construction, ce n'est clairement pas qqchose qui émane d'une attente populaire, cela n'émane que de l'oligarchie, c'est leur créature, et si on peut reconnaître qqchose c'est à quel point ils ont été forts pour avoir su à ce point enfumer les gens.
@freudqo :"à vaincre le fascisme".

Houa!!!

Et ces c... d'américains et de russes qui ont dépensé des milliards en bombardiers, en canons et en tanks (sans compter les hommes), alors qu'il suffisait de trouver un Macron avec son ProooooJeeeeet !
Tiens, puisque vous vous permettez d'envoyer de la lecture aux autres : http://www.grasset.fr/reconnaitre-le-fascisme-9782246813897 . Et en plus, c'est plus court.
Vivement la fin de la monarchie.
"Mais en fait, les militants étaient réels."

Ah oui, des helpers, des eurolâtres et des naïfs. Non, franchement, vous avez raison: tous ceux qui se sont montrés critiques envers Macron, moi y compris, nous nous en repentons, car à l'évidence, cette belle journée d'hier nous l'a démontré avec panache, Macron est jeune, beau et fort, patriote, sympathique, c'est bien simple, s'il faisait le café, il serait parfait.
L'homme de paille, la rhétorique des minables.
Ben oui, que voulez vous. On peut pas tous être aussi génial que vous.
L'ad personam, la rhétorique juste en dessous des minables.
Vous êtes vraiment trop génial. Votre idole devrait vous nommer au ministère de la génialité, la France sera sauvée.
Kennedy arrive ..
Qui sera Marylin ? Jeanne Moreau ?
mais d'entre nous semblent s'interesser à ce déluge de photos reportages ces mises en scènes de la sacralité de la fonction tout hier, pluie ou pas nous avons été submergés de reportage , lorsqu'on songe que la France a fait guillotiner la famille royale en 1789 !!!!!!!! diable
.....deluge de photos deluge de discours et sacralisation de cette fonction m'a toujours paru inappropriée pour le président, qui soit recueille les suffrages des français, mais est aussi payé par eux !!!!!! et de plus n'est pas élu par tous les français sachons raison garder !!!!!!
Pour avoir été sur place (et y avoir croisé Laure Daussy ancienne ASinaute en train de faire des micros-trottoirs pour LNE) je confirme et en même temps j'infirme 2 choses (très, trop, macronien tout ça!) :

1° - Il n y avait en effet PERSONNE le matin vers 9h quand Macron est arrivé à l’Élysée. C'était hallucinant. Surréaliste voir intemporel. Du vide. Du vide. Rien que du vide. Et un Renault Espace qui fend [s]la foule[/s] la route.
2° - A midi, pour la remontée des Champs il y avait par contre beaucoup plus de monde. Beaucoup de touristes. Pas mal de curieux. Un peu de militants.

Donc effectivement, pas la ferveur populaire qu'on a pu nous vendre... Sans, non plus, être un flop total cette petite boum.
Ne pas voir le non-éléphant qui n'est pas dans le non-couloir?
Ne pas entendre le non-éléphant qui ne barrit pas dans la non-savane?
Vides, vides, les trottoirs...c'est vite dit.
Il y avait quand même cette dame, dont le mari, "garde d'honneur" du côté de l'Arc de Triomphe, suivait le command car présidentiel depuis le trottoir des Champs, dans une magnifique mise en abîme du spectacle du spectacle: elle le regardait filmé par une chaîne d'info, elle-même filmée par France 2 en train de regarder son smartphone, le 'journaliste' lui disant: "tenez, regardez il passse devant nous, là juste", et elle de confirmer, les yeux fixés sur son écran: "oui oui, c'est celà, il passe devant nous".
Et de me rappeler cette récente chronique d'Alain Korkos, "LA DOMINATION DU SPECTACLE SUR LA VIE".
Voilà, le spectacle est, enfin, achevé.
Il serait peut-être temps de vivre?...
Naviguant distraitement sur ma tablette, je tombai inopinément sur la chaîne de direct YouTube "Franceinfo :"...
Quelle surprise de les entendre s’interroger sur l'arrêt de la DS7 présidentielle au milieu des Champs ! : "mais serait-ce une panne ?" "ils ne sont pas en panne d'essence tout de même ?" "pourquoi s'être ainsi arrêtés ?".
Même moi, qui ne suit pas rivé sur les fils d'actualité, avait deviné que c'était à l'endroit où le policier Jugelé avait été tué le 20 avril dernier.
Au piquet, Franceinfo:
Un point me semble n'avoir été relevé par personne : le mot de justice n'a pas été prononcé une seule fois par le nouveau président dans son discours d'investiture. Au vu de l'état du pays, et du message des urnes, cela me parait vertigineux.

On a à peine, une fois, la formule "agir de maniere efficace et juste" (ce qui est toujours mieux que "glander de maniere inefficace et injuste", je le concède)

À verifier ici:
https://en-marche.fr/article/discours-investiture-president-republique
(puisque le site officiel de l'Elysée semble avoir quelques soucis de reactivité)
Merci pour cette description succincte à l'intention de ceux qui s'intéressent peu à toutes ces pompes.

Concernant l'état des trottoirs : est-ce que c'est inhabituel ?
Le vide......L'éléphant Macron que l'on a pu manqué.... celui-là.....serait-il vide?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.