134
Commentaires

Attard : "Les politiques fricotent avec les lobbys et les patrons de presse"

Et au 31e jour, les salariés d’iTELE votèrent la fin de la grève, mettant fin au mouvement le plus long à la télé française depuis mai 68. Quels sont les premiers enseignements de cette grève ? De la domination des médias traditionnels français par une poignée de grands propriétaires ? Questions que nous posons à la députée écologiste Isabelle Attard, qui suit attentivement les questions de communication à l’Assemblée nationale, et à Guillaume Auda, un des porte-paroles de la Société des journalistes et grand reporter à iTELE – ou plutôt ancien de la chaîne : il a annoncé son départ.

Derniers commentaires

Dites @si, j'espère que vous serez au rendez-vous le 20 janvier pour couvrir le lancement du nouveau Collectif issu des frondeurs d'iTélé.
Le huff vient de faire une niouze à ce sujet.
Initiative d'Isabelle Attard : pétition #BayletDémission
J'aimerais tellement que Mathilde Larrère lance une chaine d'histoire sur youtube. J'adore sa chronique.
En cliquant sur le lien de "Chair collaboratrice", mon antivirus, Bitdefender, m'a signalé le site comme dangereux ( motif : "phishing"). Cela n'arrive jamais !
Vous imaginez ? Quelqu'un s'est débrouillé pour faire classer ce site comme dangereux.
Il y a vraiment des choses bizarres.
(Bien sûr, j'ai ignoré l'avertissement de l'antivirus, et il n'y a pas de problème.)
On aurait aimé qu'elle détaille les sommes auxquelles ont effectivement droit les migrants, et plus encore, les demandeurs d'asiles, plutôt que de se cacher derrière les chiffres de l'évasion fiscale.

Vous auriez aimé.
Et c'est vous qui mentez en prétendant que c'est un mensonge que de dire que la baisse des prestations sociales de la dame serait liée directement à la politique d’accueil des réfugiés.

Ma suspicion à l'égard des politiques nait aussi de ces manipulations grossières qui consistent à prétendre que l’accueil des réfugiés est plus couteux que la répression et l'expulsion des ces derniers.

http://www.fakirpresse.info/local/cache-vignettes/L730xH1036/illu_cice-6fec3.jpg?1479745788
Une émission très intéressante, j'ai beaucoup appréciée Isabelle Attard jusqu'à ce qu'elle commence à penser mentir aux personnes qui lui demandent des précisions à propos des migrants.
On aurait aimé qu'elle détaille les sommes auxquelles ont effectivement droit les migrants, et plus encore, les demandeurs d'asiles, plutôt que de se cacher derrière les chiffres de l'évasion fiscale.
Les gens ne sont pas stupides, et ces pirouettes ne trompent plus personne.
La suspicion à l'égard des hommes/femmes politiques nait de ces manipulations grossières. Même madame Attard se laisse aller à prendre ses interlocuteurs pour des imbéciles. C'est vraiment dommage.
Merci pour cette émission sereine et sérieuse, qui cherche la précision.
Pour une fois pas de monopole masculin de la parole. Il faut continuer.
Cordialement
J'adore Isabelle Attard, mais son analyse sur les problèmes de sous information cause d'une couverture insuffisante des accès à internet est plus compliqué qu'il n'y parait

Une très bonne analyse avait été faite dans l'émission, l'oeil des chercheurs sur médiapart sur la capacité à réellement informer librement ...
Le problème ne vient pas tant de la diffusion très large et très riche que de la capacité du public à sortir de ses clichés et de rester uniquement dans l'espace qui les conforte.
Ceux qui veulent du Trump rejetterons et ne croiront jamais tous les arguments qui l'attaquent et trouverons sur internet tout ce qui l'encense, du coup la pluralité n'est plus tout à fait celle qu'on pensait ...
Bonjour

Permettez moi de féliciter, en particulier Mathilde Larrère, pour sa chronique du jour, bien que toute l' émission fut passionnante.

C'est effectivement ce qu'il faut savoir avant d'aller plus loin.......
bonjour
juste pour remettre les points sur les i juridiques : une agression sexuelle dans un contexte de relation de couple est une circonstance aggravante !

http://stop-violences-femmes.gouv.fr/Violences-sexuelles,312.html
"La peine encourue est de 15 ans d’emprisonnement. Elle est de 20 ans d’emprisonnement si le viol est commis avec une ou plusieurs circonstances aggravantes. En voici quelques unes :

si l’acte a été commis par le conjoint, le concubin ou le partenaire lié à la victime par un Pacs ou ex-conjoint, ex-concubin ou ex-pacsé ;
lorsque la victime a été mise en contact avec l’auteur des faits par Internet,
si la victime était particulièrement vulnérable (personne infirme, malade, enceinte) ;
si l’acte a été commis sous l’emprise de l’alcool ou de produits stupéfiants ou avec l’usage ou la menace d’une arme ou encore par plusieurs personnes (auteur ou complice) ;
si l’acte a été commis, dans l’exercice de cette activité, sur une personne qui se livre à la prostitution, y compris de façon occasionnelle.. "

...cela aggrave donc la situation de M. Baylet dans un contexte de "promotion" d'une république irréprochable !
Très bonne émission, et j'aime beaucoup aussi les chroniques de Océanerosemarie et De Mathilde Larrère...
"Non seulement elle est sa collaboratrice, mais il y a une relation personnelle, entre eux, amoureuse, depuis de nombreuses années.."
Aaah! mais ça change tout! il était donc normal et naturel que son amant-patron la batte et la jette toute nue dans la rue !
Là elle pinaille, Isabelle Attard.
Est-ce que j'ai bien compris ? :
- Sur 577 députés, Isabelle Attard est la seule qui est dans l'opposition ?
- Et 576 (à 10 près) ont mis le doigt dans le pot de confiture ?

Ou quelque chose m'a échappé ?
Merci pour un complément d'information.
Je suis tombé de l'armoire en constatant l'étonnement de DS qui apparemment découvrait la force de frappe des 20H ( TF1 & F2) ainsi que celle des PQR, comme on dit dans les milieux bien informés pour désigner la Presse Quotidienne Régionale. Puis quand je me suis trouvé au pied de l'armoire les bras me sont tombés ensuite en entendant DS attribuer la victoire de Trump aux réseaux sociaux auxquels il octroie , il me semble, un pouvoir bien exagéré. En effet si internet permet de mettre en réseau de nombreuses personnes, ne met-il pas en lien prioritairement ceux qui partagent les mêmes affinités. La défaite de H. Clinton trouve essentiellement son explication dans d'autres raisons qui ont été exposées par bien des analystes. Cet étonnement est d'autant plus surprenant que le débat précédent portait sur le contrôle de ces grands médias et de l'intérêt que leur portent les grandes fortunes dont chacun sait qu'elles ne s'intéressent pas aux médias par philanthropie. Il semble même que certains ne sont même pas rentables. Il est question ici des TF1 ou F2, des journaux locaux mais on pourrait également évoquer les télé régionales qui sont comme la cerise sur le gâteau et qui entre le dernier fait divers, le jeune individu qui vient de créer sa nouvelle entreprise ou encore et surtout du récent résultat de l'équipe sportive du coin finissent par donner une vision décalée de la réalité profonde. D'ailleurs ce sont ces médias qui déterminent les sujets d'actualité. Pour preuve il suffit de s'asseoir sur un banc public et d'écouter les conversations voisines. Bien évidemment ces journaux locaux ( mais cela ne concerne pas uniquement la province ) complètent en mode mineur l'allégeance due au système et on trouve comme dans ce reportage dégueulasse ( http://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/chomage/emploi-nettoyer-sa-ville-pour-se-faire-embaucher_1895863.html ) un homme de 51 ans qui a fini par intégrer qu'il est responsable de son chômage et qui sort de chez lui pour entretenir gratuitement les caniveaux de son village. Sans honte ces journalistes déroulent leur reportage. La misère, le déclassement ne leur pose aucun problème.
Isabelle Attard, une député franche et bien dans ses baskets + Mathilde Larrère remettant l'histoire en place -> Très bonne émission !
Alors j'ai du haut débit à 70 km de Paris avec coupures suffisamment fréquentes pour que cette émission soit coupée à 5 mn de la fin. Faut être motivé pour la relancer sur la tv et faire avance sur image pour voir les 5 dernières minutes et j'ai bien fait d'y revenir, cette émission fut intéressante jusqu'aux dernières secondes. Et surtout j'ai une résidence dans l'Orne à quelques km de la circonscription d'Isabelle Attard et je suis dans une des très nombreuses zones blanches qu'elle évoque. Hors de question de surfer lors de mes séjours dans cette région. Oui Daniel Schneidermann il y a encore des tas de gens qui n'ont pas accès à Internet et d'autres très nombreux qui ne se sentent pas en capacité de s'équiper pour y avoir accès et qui se croient assez bien informés par la télé et leur journal local.
On trouve différentes enquêtes. Par exemple l'observatoire des usages d'internet qui est réalisé tous les mois par Médiamétrie. 80,4% des Français de plus de 11 ans ayant le téléphone (enquêtes par téléphone) se sont connectés à Internet (pas forcément chez eux) en septembre dernier. 67,4% tous les jours ; 18,3% presque tous les jours ; 10,4 % une à deux fois par semaine.


Ce que je ne comprends pas dans les questions de DS, c'est qu'on a l'impression qu'il croit encore que les États-Uniens ont voté Trump alors que l'on sait qu'ils n'ont pas voté Clinton (ils se sont abstenus). Le nombre de voie Républicaines n'a pas augmenté si on compare aux élections précédentes. C'est juste que les Américains n'ont pas voté pour Wall-Street… ce que l'on peut comprendre.

Le parallèle avec la France me paraît très pertinent si Hollande est candidat. Si c'était Filoche, cela pourrait changer la donne. Franchement, se retaper 5 ans de merde avec Hollande au pouvoir sans opposition ou 5 ans d'extrême droite avec une vraie opposition cette fois, qui mobilisera sans aucun doute une vraie gauche…
Très bonne émission
Heureux d'avoir découvert une élue du peuple digne de sa fonction
Oui bien sûr la combativité de Mme Attard est bien réconfortante. Merci à elle pour ce bel optimisme! ...Même si les interventions de D. Schneidermann sur l'affaire Baylet m'ont paru bien déplaisantes!
Quant à la grève de Itélé, malgré les touchants efforts de G. Auda pour tenter de transformer la défaite en quasi victoire (des gagnants qui s'en vont!!!), elle pose deux questions... qui n'ont pas été posées:
- quelles manifestations de solidarité de la profession? Je n'en vois aucune pour ma part. Les journalistes d'Itélé se sont battus dans un quasi-silence (indifférence?) de la profession. Qu'est- ce que ça dit alors de l'état de cette profession?
- quelle conception de l'information et du journalisme porte cette chaine d'infos en continu? Il serait peut-être temps de faire la critique de ce mode "d'information", avant que la "victoire" de Bolloré, tant à Canal+ qu'à Itélé, n'annonce un plus grand "ménage" dans toute la sphère médiatique, dont on dit qu'elle est possédée à 95% par sept milliardaires.
P. Claudel
Bonjour à tous,

Petit commentaire sur Internet. Ce n'est pas parce que l'on en a l'accès que l'on peut/veut s'informer dessus. Que ce soit FB/Twitter/journaux en lignes, autres, les +40 ans que je connais s'informent avant tout via TV/journaux. Les moins de 25 ans sur Internet, avec des infos contestables.

Au final, très peu de personnes font le pas d'aller vérifier l'informations, sur Internet ou via les médias dit classiques. L'arrivée d'Internet ne change pas ce soucis.
Merci pour cette émission , cependant je tiens à alerter la rédaction d'arrêt sur images : il faudrait que Daniel Schneidermann se renseigne d'URGENCE sur le sexisme, parce que ses interruptions et ses questions vis à vis de la députée sont flagrantes : il en vient à excuser l'agression de l'ancienne collaboratrice du ministre parce qu'ils entretenaient une relation... Et ses questions concernant le harcèlement sexuel, sur "avant, après Baupin ?" en disent long sur son ignorance incroyable de ce que les femmes subissent aujourd'hui. C'est dommage car d'habitude, il parvient à pousser ses interlocuteurs dans des retranchements qui s'avèrent très riches, mais là, il ne fait que révéler son manque flagrant de sensibilisation à des thématiques pourtant développées depuis longtemps.
Merci pour cette excellente émission, ponctuée par une historienne que je souhaiterais voir intervenir plus souvent.

Je me trompe ou Isabelle Attard a aussi fait partie de "Nouvelle Donne"? Je crois savoir que ce mouvement part en sucette, c'est dommage, il m'avait donné de l'espoir et j'avais voté pour eux aux dernières élections européennes.
Ça faisait longtemps qu'il n'y avait pas eu une émission aussi intéressante : Merci à ASI et à cette député exemplaire qui est, hélas, l'exception dans une classe politique (au sens large y compris les directeurs de cabinets, etc) complètement pourrie. Hélas, quand on est seule contre tous, on ne peut arriver à rien, même quand on a totalement raison. C'est triste mais c'est comme ça et tant qu'on ne passera pas à une 6ième république sérieusement revue et corrigée pour être vraiment démocratique et honnète, il n'y a, je le crains fort, aucune chance que cela changera (même pas en votant par désespoir pour le FN).
Absolument horrifié des "à peu près", de la propagande, des mensonges grossiers, de la mauvaise foi vraiment scandaleuse de l'historienne conviée à terminer cette émission... Un tel mépris du passé, un tel mépris du peuple, forcément violent, forcément bestial, violent jusque dans les fêtes de villages, se régalant (comment elle a dit ? "Quotidiennement" !) de supplices publics... j'ai tout de même rarement vu ça. Est-elle allé au delà des délires anti-cléricaux et propagandistes de ce pauvre Michelet ? A-t-elle lu des médiévistes ou de véritables historiens de l'ancien régime ? Je vais vomir et je reviens.
Superbe première partie, superbe deuxième partie, superbes chroniques. J'aime beaucoup cette chronique historique qui conclut très bien les émissions.

10/10, pouce bleu, etc. (pour votre prime).
Au delà des départs à Itélé, toujours douloureux, il y a trop de chaines d'info en continu, ce qui les pousse à la surenchère et au dérapage. Quand a Bolloré, le terme même de négociation est vide de sens pour lui. Il y a des affaires avec des accidents industriels et aucune place pour l'indépendance de médias. Rien ne l'arrêtera, il a la force d'un homme d'affaire puissant, sans limites, scrupules, respect ou éthique. Un tueur dont il faut éviter les balles.
Bonjour,
Tout cela est fort intéressant, certes et digne d'être abordé.
Maintenant, est-ce qu'on pourrait savoir (mais je l'ai peut-être manqué) ce qu'une députée dite écologiste pense de la protection de la nature, et quelles ont été ses actions concrètes pour essayer de la protéger; je ne dis pas environnement exprès car c'est une notion purement anthropocentrique et idéologique et il faudrait en sortir un peu si on veut progresser nonobstant l'idéologie dominante exprimée dans la Genèse (en gros, Dieu a dit: tout ceci est à vous et faites-en ce que vous voulez; maintenant on voit le résultat, une extinction massive des espèces vivantes sur la planète); toutes les espèces vivantes ont le droit de vivre et ce n'est certainement pas à l'homme de décider lesquelles on peut supprimer -volontairement ou non- et lesquelles il faut garder (celles qui lui sont "utiles" à première vue; je dis bien à première vue, car en seconde vue, ce n'est pas pareil) d'autant que dans ce domaine, le moins qu'on puisse dire est que les tentatives d'introduction ou d'éradication ont toutes créé des désastres écologiques, et que l'homme est surtout caractérisé par son ignorance et sa prétention (il s'est appelé lui-même "sapiens" alors qu'il ne sait rien, mais alors rien en ce qui concerne la nature et les équilibres écologiques).
Une idée pour commencer: à quand un amendement ou une loi qui dénoncerait la "compensation écologique" imposée aux "aménageurs" et qui est un non-sens, une insulte à l'intelligence quand on est un tant soit peu biologiste ou scientifique, et un prétexte pour que tout soit permis ?
Pas convaincu par le numéro de bon samaritain de madame la députée "sans étiquette", pour ma part!
De l'art de répondre à côté, cette brave maraîchère l'interpelle sur l'aide à fonds perdus apportée aux migrants,
et Madame Attard lui parle des inégalités et de ce 1% de très riches à qui on fera rendre gorge, foi d'élue du peuple.

Concernant le beaujolais pardon... le morandini nouveau qui pique les yeux, il aurait été utile d'aborder la stratégie de V. Bolloré derrière le changement de nom de la chaîne. Une guerre d'usure telle que celle menée par la direction d'iTélé, aux yeux et à la barbe du CSA, vise forcément certains objectifs. Par ailleurs, le fait de démissionner implique que son droit de regard sur l'éthique de la boite dans laquelle l'on œuvrait "en toute indépendance" perd de sa légitimité, Daniel a bien souligné cet aspect. Cependant, vu l'arrogance de la direction, il y a fort à parier que d'une part la démission d'un quart de l'effectif ne les émeuve le moins du monde; Pire cela pourrait servir leur présumé projet de mettre en place des programmes animés par des clones de Laurence Ferrari et entrecoupés de publi-reportages en l'honneur des accomplissements de nos capitaines d'industrie. Du coup, une boutade me vient : Haro sur la pseudo-indépendance journalistique! Car enfin, comment imaginer que même correctement encadré, Morandini soit susceptible de faire du journalisme d'investigation correspondant aux standards (déchus, ou en passe de l'être) de l'info en continue ? Ce n'est pas son créneau, ni son credo d'ailleurs. Sur ce point, j'encouragerais plutôt les annonceurs a rester fidèle à ses émissions, car il y a fort à parier que le quotient de temps de cerveau humain disponible soit en nette augmentation dès lors que le petit protégé de Bolloré prend la parole.
une femme politique, une chroniqueuse humoriste, une journaliste, une historienne...
qui font une excellente émission !
très bonne rencontre d'une femme politique remarquable,
merci !
Je n'ai pas grand chose de très intelligent à dire sinon que j'ai beaucoup apprécié cette émission. Tant sur le fond que sur le format, les chroniques sont très bienvenues, entre autres, et le double sujet, avec ses rapprochements était parfait.

Mais envoyez un mail quand il y a des directs! Mediapart m'en envoie 3 ou 4 lorsqu'il en fait...
Mais... que vois-je ?
Une femme politique. Qui rencontre des gens ordinaires. Dont une maraîchère qui lui explique qu'elle a un problème avec l'immigration.
Et ?
Cette femme politique va-t-elle détourner le regard ? Va-t-elle se boucher le nez ? Va-t-elle traiter la maraîchère de raciste ? De facho ? Va-t-elle la prendre pour une débile ? Va-t-elle faire la morale et surjouer l'indignation à coup dézeursombres ?

Non !
Elle... parle avec elle ! Pour échanger un autre point de vue ! Sans condescendance !

Alors quoi ? Cette femme politique serait-elle une idiote utile du Front National ? Quelqu'un qui s'accommode du fascisme ? Une pro-nazi ?

Non, juste une femme politique qui croit en la démocratie et en ses idées, et qui préfère chercher à convaincre en respectant les gens plutôt que de les toiser de manière arrogante et infantilisante.
Dingue.
Que Facebook et Twitter soient des caisses de résonnances, c'est un fait. Mais tout et son contraire y résonne. Ensuite les médias "anciens" n'ont pas défendu la vérité, ils ont défendu la candidate de leurs propriétaires.

D'abord on réalise qu'on a cru au père Noël, alors que si on avait suivi attentivement ce qui se passait, on aurait su, d'ailleurs on savait, que l'on ne pouvait pas parier sur Clinton, ni sur Trump d'ailleurs. Ensuite on trouve des causes fantasques : Facebook, Twitter, Google News. Quelle sera l'étape suivante ?

Pourtant, on sait bien ce qui se passe. Les différentes classes prolétaires se sont fait marcher dessus allègrement depuis 40 ans. Ces classes sont diverses, certaines occupaient Wall Street, votaient Sanders, le Brexit ou élisent Trump. C'est troublant, peut-être, c'est notre monde, on le voit bien.

Reconstruire un monde viable sur les ruines de celui qui s'écroule n'est pas gagné. D'abord il n'a pas fini de s'écrouler. Ensuite, il n'est pas certain que quelqu'un soit encore en mesure de reconstruire quoi que ce soit.
Excellente Isabelle Attard, merci et bravo, et merci à elle d'avoir remis à sa place le jeune stagiaire (Daniel comment ? Bon, on lui en veut pas, y débute!) au sujet des médias internet qui racontent n'importe quoi vs les médias mainstream qui, eux, font du fact-checking. On croit rêver ! Et tout le monde en cœur "m'enfin, y'a le Monde !"

Arghh

Et alors, une fois de plus, j'applaudis des deux mains (quelqu'un a déjà essayé de le faire d'une seule main ? Sérieusement, je veux dire) Mathilde Larrère pour sa "réinformation" (c'est un mot à la mode) au sujet de la révolution.

J'ai souvenir d'une conférence de Marion Sigaut (qui trouve Soral formidable, pour situer) sur la révolution de 1789 et sur les philosophes des Lumières, qui m'avait interloqué, dérangé, perturbé. Une rencontre Sigaut - Larrère ça doit charcler ! Ou un décryptage, un fact-checking puisque c'est aussi à la mode, par Mathilde Larrère, ça permettrait à tous ceux qui sont comme moi nuls en histoire, et pris entre l'Histoire de France telle qu'on nous la raconte et des réacs dans le genre Sigaut qui révèlent des trucs intéressants et vrais au milieu d'un tas de conneries, ma phrase est tellement longue que je ne sais plus où je voulais en venir, bref une émission entière avec Mathilde Larrère par ces temps confus ça serait salutaire ! Merci de faire passer le mot !

"Liberté, égalité, fraternité, ou la mort", je vais me faire imprimer le tee-shirt !
Du coup, les commentaires sur cette émission en version direct ont disparu.
Dommage, j’aimais bien ceux d’entre eux qui félicitaient madame Isabelle Attard.


Je remercie grandement madame Isabelle Attard.
I-télé, une chaîne sérieuse ? C'est du BFM en un peu moins pire, et ça fait belle lurette que je zappe.
Mais je compatis...
Soyons réalistes. L'honnêteté est un idéal trop inaccessible pour les journalistes. Choisissons un pas-à-pas. 10% honnête dans un premier temps, puis 25%, puis 40% suivi d'une pause d'une vingtaine d'années pour foncer vers les 50%, la semi-honnêteté. Le reste pourrait se faire en moins d'un siècle.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.