166
Commentaires

Adieu Hénin-Beaumont, ses autos tamponneuses, son potjevleesch

L'image est simple: un duel Le Pen-Mélenchon, dans une ville sinistrée du Pas-de-Calais, sur fond de PS gangrené par "les affaires". Trop simple ? C'était l'occasion de tenter de passer "derrière l'image". Dernier épisode de notre reportage. (Le premier est ici.)

Derniers commentaires

Reçu aujourd'hui dans ma boîte aux lettres un de ces fameux tracts anonymes du FN d'Hénin-Beaumont, et subitement, ils paraissent tout de suite moins sympas...

L'affichette anonyme du FN est en illustration de l'article que je leur consacre sur mon blog.

http://www.lheninois.com/article-le-pen-melenchon-le-racisme-contre-la-fraternite-105955535.html
Comme mes camarades, j'ai trouvé cette investigation de "terrain" très intéressante et regrette qu'elle s'arrête là.
"Je ne sais pas si nous le recommencerons", il est essentiel à mon avis que vous le fassiez.

Bizarrement cette série de reportages m'a aidé à réaliser les limites de ma quête d'altérité. Je dois avouer un mépris absolu pour ces "gens la", ces personnes qui votent Le Pen - je me suis toujours sentie héritière des lumières, fille de la république, pas comme ces fanatiques anti noirs, anti arabes, anti musulmans, anti ... qui représentent à mes yeux « des primitifs tout droit descendus de Neandertal »

Vos articles "rendent leur humanité" je corrige me forcent à admettre que cet électorat du "front" est loin de la perception fantasmée véhiculée par mon inconscient. Tout comme, je suis sans doute à des années lumières de l’image qu’ils se font des hordes d’ «ovnis aux noms à connotation étrangère prêts à envahir leurs cuisines » ;)

Vos reportages m’ont définitivement aidée à mieux comprendre ceux avec lesquels je suis en désaccord.

J’espère, que vous recommencerez.
L'info creuse
faut qu'ça buzz
Le terrain
c'est + plein.
Daniel (et l'équipe), vos reportages ont été remarquables, passionnants, et magnifiquement écrits, ce qui ne gâte rien.
Comme j'écris plus souvent pour ironiser que pour féliciter, j'ai plaisir à vous exhorter surtout, de ne pas renoncer à ce vrai journalisme, même si on ne s'Arrête, pour une fois, pas sur l'Image !

Râleur Premier.
pour sûr si vous vouliez du buzz fallait la jouer façon Pujadas et installer les protagonistes dans les auto-tamponneuses !...
vous, vous auriez interviewé votre petit monde à bord de votre grosse moto téléguidée !...
ou encore façon De La Villardière zauriez pu aller interviewer les madame Claude locales pour en savoir un peu plus sur les arrière-boutiques !...
zêtes trop propret pour faire du buzz
les média modernes veulent du sang, que ça gicle, blood, sweat and tears !
...et que le sang vienne d'Henin Beaumont ou de la banlieue de Tripoli !....
des traces de sauce du potjevleesch, même éparses, sur les nappes de l'Hôtel de la Plage d'Henin Beaumont pour sûr ça va pas buzzer fort dans le Landerneau....mais en même temps vous aurez fait votre travail de journaliste alors "Camarade, choisis ton camp" !....
Et pendant ce temps là... Une indonisienne représente la France à l'eurovision !
Il va y avoir de plus en plus d'Henin-Beaumont ...
Le potjevleesch c'est flamand, c'est pas d'Hénin Beaumont.
Pendant ce temps-là, dans une autre circonscription du Pas-de-Calais, le Grand Guignol continue :
Législatives : l'affiche de campagne que le PS ne voudrait pas voir
Ce reportage était un peu court et donne envie d'en savoir plus.

Je trouve que c'est une variation des chroniques du Sarkositan très intéressante car donnant à réfléchir et partant d'un réel moins caricatural.
On est dans le style "reportage feuilleton" qui pourrait tout à fait donner lieu à une publication / compilation papier en fin de feuilleton.

Dernière idée que j'avais déjà évoqué dans le passé, pourquoi pas une collaboration avec la Télé Libre qui sait faire ce genre de chose.

Allez continuez !!
Cet article est indigent. Aucun fond. Rien avoir avec les précédents. Vos états d'âme, franchement, ca casse pas 3 pâtes à un canard.
Vous n'avez pas étudier plus les prix des croques-morts ? Vous préférez nous faire par de votre découverte du potelvech ? Dommage.
Je vous le dis tout net Daniel, c'est honteux.

Oui, tout simplement honteux de me tenter comme ça avec une assiette de potjevleesch "comme là-bas, dis".

Je saurais m'en souvenir.
Erreur Daniel. Au contraire, votre reportage est très intéressant et vous avez le talent de prendre d'autres chemins que la presse traditionnelle pour informer. Vous savez bien décoder l'image mais vous avez su aussi très bien décrypter le monde politique qui sévit dans cette région du Nord. Très instructif. Merci........... J'attends votre émission avec impatience. Amitié à votre gang.
c'est marrant, y a des frittes qui ont une couleur normale et puis y a des frittes qui ont une couleur bizarre.
Moi j'ai beaucoup aimé ce reportage, très intéressant, une autre version étrangement plus juste de ce qu'on lit ailleurs...
à refaire !
"Disons-le brutalement: sur Internet, il faut dénoncer. Il faut que ça fuse, que ça buzze, que ça se twitte."
Voilà...
Vous avez enfin tout compris!
Ne pas avoir votre analyse sur le dernier tweetclash entre Morano et Dati, c'était un coup à se désabonner.
Heureusement, vous avez l'air de vouloir vous ressaisir.
Pourvu que çà dure.
"Disons-le brutalement: sur Internet, il faut dénoncer. Il faut que ça fuse, que ça buzze, que ça se twitte. L'info sur Internet, et notamment ici, est le domaine du nécessaire, et laisse peu de place à la nuance, au superflu. On ne va pas tweeter ces histoires de ducasses"

Rahhh.... Vous retombez dans CA !!!!!

Je vais être bcp moins poli que les autres : ON S'EN TAMPONNE LE COQUILLARD des twittes, du buzz, du fuse, putain !
Je suis pas sur asi pour me fader du buzz, pour qu'on s'émerveille sur le dernier tweet de truc muche.

C'est insupportable : vous êtes capable de faire des trucs géniaux comme votre dernier chronique, qui n'en ont appris plus sur le FN que tout ce que j'avais déjà lu, compris un peu mieux ce qui se cache derrière le 'pudique' 'turpitude socialiste', et au final, non, ca a pas assez twitter, je recommencerais pas, les internaute ils veulent du clash, pas du fond.

Mais vous savez quoi : je leur pisse a la raie, les gens qui tweet ! JE VEUX DU FOND !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Je faire prendre pour un con sur asi, ca fait mal, quand même.
Ainsi, le média Net n'est pas propice aux reportages de fond et décalés.

Diantre.

J'ai pris un vrai plaisir a vous lire. Cette visite sur le terrain fut un bol d'air frais. La discipline rend @si encore plus intéressant à consulter chaque jour. D'autant que ces articles n'étaient pas plus longs que ceux consacrés à l'actualité immédiate.

Alors quoi ?

Y a t-il eu moins de clics sur vos aventures dans le Nord. Cela coûte t-il trop cher en frais ?

J'avoue ne pas être convaincu par vos explications.

Et quand bien même ce ne serait qu'une histoire d'angler @si sur le quotidien qui fuse et buzze, c'est un peu court.

Sarkozy est parti, mais les grands médias que vous analysez sont en manque et ça se voit.
Les gros titres ne portent pas sur la Grèce mais sur le voyage en train de Hollande en Belgique, les jeans de Duflot et les "couacs" d'un gouvernement qui n'a pas commencé à gouverner.

Marquez votre différence. Vos reportages à Hénin sonnaient comme un beau début vers une autre vision du média indépendant sur le Net.
[quote=AirOne]sus à Twitter, à bas Facebook !

Ces crevures;-)
gamma
Je plussoie mes petits camarades, à l'instar d'ACRIMED, je veux croire que vous bénéficiez de lecteurs et d'abonnés un peu particuliers qui viennent précisément pour ce genre de journalisme, avec du recul, des analyses de fond, où "on prend le temps de"...
Après, à vous de doser la chose mais comme beaucoup j'ai apprécié cette série. On tape suffisamment sur les plumitifs pour ne pas distinguer le bel ouvrage.
Mort au buzz, sus à Twitter, à bas Facebook !
[quote=Daniel]A suivre, comme on dit.

Et dès ce soir apparemment : https://twitter.com/arretsurimages/status/205943942250905600
Excellent reportage, ce serait dommage de ne pas réitérer, au contraire les reportages de qualité de ce type, de fond plutôt que du "buzz", manquent cruellement, et ce fut très rafraîchissant (pour moi en tout cas). Quand à dire qu'on ne twitte pas la ducasse ou la recette des spécialités aux noms imprononcables, j'en doute. Le tweet n'a pas d'obligation d'efficacité. Bernard Pivot, par exemple, intéresse des milliers de "suiveurs" simplement en partageant quelques idées qui n'ont rien de fracassantes mais donne une ambiance et un ton qui tranche justement de l'immédiat et du buzz qui nous submerge en permancence.

Continuez !
Je ne sais pas si ce type de reportage est adapté à internet et au format d'@si. Vous êtes mieux placés que moi pour en juger.
Ce que je sais, en revanche, c'est que j'ai beaucoup aimé ce reportage.

Dans une émission avec Médiapart Daniel, vous disiez que l'avantage de la formule @si était que vous aviez du temps, et n'étiez pas astreints à une "une" quotidienne.
Un reportage comme celui d'Hénin-Beaumont demande du temps. Un côté "Maigret" quand il part en cure, et où H-B se substituerait à Vichy (Oh, l'ironie...)
Ce temps, les journalistes ne l'ont plus. Soit ils doivent rendre leur papier le soir même sur le sujet qui a été choisi (rarement par eux) le matin, soit ils sont sur une enquête de fond et ils ne peuvent se laisser distraire par "l'atmosphère" et les sujets de traverse.

Donc, si ma voix peut être entendue, je dis, que dis-je je crie "continuez!", justement parce que vous seuls pouvez vous le permettre.
"Disons-le brutalement: sur Internet, il faut dénoncer. Il faut que ça fuse, que ça buzze, que ça se twitte. L'info sur Internet, et notamment ici, est le domaine du nécessaire, et laisse peu de place à la nuance, au superflu."

Je suis étonnée par une telle remarque venant de vous, Daniel. J'ai même essayé d'y voir un petit second degré, c'est dire. Mais, j'ai beau retourner le passage dans tous les sens, pas de 2nd ou 3e degré....

C'est exactement comme si des journalistes TV se disaient "Disons-le brutalement : au JT de 20h, il faut faire de l'audience, alpaguer les spectateurs avec du sensationnel, de l'émotion. Qu'ils aillent pas chez la concurrence coco ! On va qd même pas se mettre à expliquer des choses complexes ! "

Camarlette
J'ai moi aussi suivi ce petit reportage avec beaucoup d'intérêt. Je vous laisserais débriffer et décider si ça vaux le coup de renouveler l'expérience, en tout cas je vous encourage à continuer d'essayer, de sortir des locaux que ce soit pour les lambris du luxembourg ou les stands de la Ducasse, bref de tenter des expériences nouvelles (molo sur les drogues quand même).

Par contre, sur ce type de reportage à Hénin-Beaumont, j'ai pas d'élément de comparaison. Je vous ramène donc à votre coeur de métier pour un exercice qui sent pas du tout le conflit d'intérêt : faire un petit panorama des autres reportages du même type qui ont été réalisés par les autres médias, et comparer les tons.
[quote=Daniel Schneidermann]Mais je ne suis pas sûr que le reportage soit adapté à un site comme le nôtre. Disons-le brutalement: sur Internet, il faut dénoncer. Il faut que ça fuse, que ça buzze, que ça se twitte. L'info sur Internet, et notamment ici, est le domaine du nécessaire, et laisse peu de place à la nuance, au superflu.
N'avoueriez-vous pas, écrivant sans plus cela, que vous auriez abandonné ce qui vous définissait au Monde et sur France 5 pour sombrer dans ce qu'il vaut mieux ne pas qualifier, si l'on ne veut pas y céder. Le Monde de Beuve-Méry était un journal d'exception, pourquoi en abandonner l'inspiration, pourquoi s'aligner sur la brutalité au lieu d'en décrypter la fonction?
Fort heureusement, vous terminez votre 9:15 par un "A suivre, comme on dit" qui, en laissant la chose en suspens, ne permet pas seulement d'espérer, mais invalide la "lecture" trop rapide que l'on risque d'en faire. Car, tel qui a commencé bien ne saurait jamais mal finir: vous avez exprimé, si on lit bien, un avis beaucoup plus nuancé qu'il ne paraît. Que Jules Lagneau, professeur d'exception, dont l'importance n'aura eu d'égale que l'humilité (laquelle est à ne pas confondre avec la "modestie" si souvent fausse) vous apporte le soutien de l'une de ses pensées*, celle touchant le superflu, plus nécessaire que le nécessaire

*En chaque pensée retrouver toute la pensée: telle était la formule de son enseignement.
Mais je ne suis pas sûr que le reportage soit adapté à un site comme le nôtre. Disons-le brutalement: sur Internet, il faut dénoncer. Il faut que ça fuse, que ça buzze, que ça se twitte. L'info sur Internet, et notamment ici, est le domaine du nécessaire, et laisse peu de place à la nuance, au superflu. On ne va pas tweeter ces histoires de ducasses, l'enthousiasme d'un militant, l'entrebâillement d'une porte, le silence d'une ouvrière, le tremblement de la voix d'un militant frontiste, le flou d'un souvenir. Ni surtout la recette du potjevleesch, prototype de l'information savoureuse, mais rigoureusement intweetable.

MAIS SI !!!!!!!!


Vlatipa que je fais mon ... au fait comment qu'il s'appelait, l'aut', là, qui écrivait en gros, en gras, et de toutes les couleurs ?
Ah, oui, je sais ... euh... arc en ciel ?
En tous cas, l'a disparu avec ce que d'aucuns appellent la "NLE" (rire).

Potjevleesch

Préparation : 15 mn
Cuisson : 3 h

Ingrédients (pour 6 personnes) :
- une terrine en terre haute
- 300 g de poulet
- 300 g de veau (flanchet)
- 300 g de lapin
- poitrine de lard
- oignons
- thym, laurier
- sel, poivre
- vin blanc ou vinaigre de vin
- eau

Préparation :

Coupez les oignons en rondelles.

Dans le fond de la terrine, diposez une couche de rondelles d'oignon, du sel, poivre, thym et laurier.

Alternez ensuite les couches de viande (poulet, lapin, veau ou poitrine de lard).

Remettez une couches d'oignon et de condiments. Continuez ainsi en alternant oignons/viande.

Versez un mélange eau et vin blanc ou eau et vinaigre en proportions égales (la viande doit être entièrement recouverte).

Portez à ébullition et laisser cuire à feu doux.
Si besoin est, ajouter un peu de mélange eau/vin blanc ou eau/vinaigre de vin. Laissez refroidir.

Placez ensuite la terrine au frigo pendant au minimum 12 h pour que la gelée puisse prendre convenablement.


De rien...
un avis favorable et puis deux et trois et quatre, tiens tiens, ne serait-il pas bon de continuer...?
Pareil que la plupart de mes prédécesseurs ici : Continuez !
Je trouve au contraire que ce genre de reportage à tout à fait sa place dans @si, d'ailleurs DS le confirme avec son "tiens tiens", on est pile-poil dans le décryptage, que ne font pas les "autres" médias plus traditionnels.

En revanche je comprends que cela ne puisse être fait tout le temps, vu le coût probable.
"Bravo Daniel..." "Super..." "Enfin, on sort des sentiers battus...Merci Daniel..." "Vite, que les autres fassent pareil...." Ça c'est du reportage..." Eh, ho, c'est comment qu'on freine le laudatif ?
Parce que, bon, l'histoire c'est quoi ? Daniel est sorti de son burlingue pendant une semaine et il a rencontré des gens. Mais attention, il a pas bu un coup au PMU du quartier où il a son bureau. Il a pris le train jusqu'à Hénin-Beaumont. Et là, roulement de tambour, il s'est "immergé". Et y'a plein d'autres journalistes parigots qui ont fait pareil (de BFM, d'Envoyé Spécial...). Au point qu'on se demande ce qu'il restait comme place aux gens du coin dans la bassine à immersion.
Pour s'immerger, Daniel "frigorifié" a fait du porte à porte ; au marché, il a découvert des gens du Front national qui-claquent-la bise-même-aux-arabes. Ah si, sur les turpitudes socialistes, on a appris des trucs super louches à vous dégoûter de la pizza.
Aujourd'hui, Daniel nous liste une partie des sujets qui ont aiguisé son appétit de reporter de guerre. En précisant que son casse-croûte de viande froide était succulent. Y'a de la pompe aussi, dans le papier de ce jour. Mais funèbre. Et une immense interrogation : le reportage est-il du ressort d'@si ? On le sent chaud bouillant pour repartir au front, Daniel. Mais il sait aussi que ce serait sans doute prendre un risque inconsidéré. Une bise nationalement frontiste sur le sien (de front) et on le perdrait. Pour toujours. Il est tellement sensible. Et ils sont tellement sympas ces militants tricolores. Et tellement chez eux sur le marché d'Hénin-Beaumont. Sur d'autres aussi sans doute. Parce que j'ai les mêmes dans mon quartier. Mais dans ceux de Daniel (celui où il habite et celui où il travaille), y'en a pas. Sinon,il ne serait pas parti en immersion... comme Roselmack. Oui, Harry. Pas l'inspecteur, le journaliste. Ah la critique des médias... Plus facile à dire qu'à faire ? Peut-être. Mais faut pas lâcher pour autant. Allez Daniel, rejouez à l'ethnologue. Essayez votre PMU. Votre terre inconnue...
Perso, je me suis dit que vous vous fourvoyiez... Le premier m'a laissé interlooké, le deuxième m'a pas emballé... mais le troisième, j'ai recommencé à croire. Vos interrogations sur la méthode sont les miennes. Jusqu'à "tiens tiens". Pourquoi donc Hénin-Liétard (car à Beaumont le Vicomte, comme chacun sait depuis Rabelais) ? ça serait ti que yaurait un duel ? Mais qu'est-ce qu'on s'en fout... Or donc vous revoilà avec des frites et du lapin en gelée. Buvez un coup d'artois sans faux-col et puis la bistouille pour faire passer le retour à la réalité du grand soleil.
juste pour abonder : le coup du reportage, on a adoré, on en redemande, ne nous sevrez pas après nous avoir fait goûter au "tiens tiens" de la ducasse.
Et puis tous les enfants le savent c'est pas bon de rester devant des écrans toute la journée. C'est @si qui passe de la 2D à la 3D, vous ne pouvez quand même pas revenir en arrière !
Aucune contradiction mais au contraire une grande cohérence dans la couverture (recto et verso) du Nouvel Obs; pub pour l'alcool à l'arrière, pub pour les labos à l'avant: faut bien qu'il y ait des alcoolos pour que les labos vendent leurs médocs.
Excellent reportage, il faut continuer comme ça, sinon paf plus de réabonnement ! (hum, je suis crédible)
Vous êtes trop sévère avec vous même . Ce reportage était tout à fait intéressant.
L'art du " tiens tiens " est un plaisir à cultiver. Bonne journée aux jardiniers !
Bof, pour moi vous pouvez bien arrêter l'exercice. Soit ce n'est pas le job d'ASI, soit vous vous êtes planté pour la première.
http://www.youtube.com/watch?v=dRjozdfB2xE
Pour répondre aux interrogation de la fin de l'article : Si, si : il faut continuer ce genre de reportage : la critique des médias, c'est également donner à voir et entendre ce que les médias traditionnels ne donnent pas à voir et entendre, prouver par l'expérience que l'on n'est pas condamné à une info plus abrutissante qu'éclairante. Il ne faut pas tomber dans le piège de l'internet ( "buzz", réflexion limitée au cadre du tweet etc. ). L'intérêt d'@si c'est justement de prendre ce qu'il y a de meilleur dans internet ( émissions sans durée fixe, utilisation toujours judicieuse de toutes les possibilités multi média et peut être avant toute chose : la possibilité d'un modèle économique léger et efficace qui permet à de vrais journalistes de faire leur boulot librement) sans se laisser piéger par ses effets pervers. Merci pour cette immersion à Hénin qui enrichit notre compréhension de la situation actuelle.
Tiens tiens et la ducasse tafiore ?
"Fin des aventures de "Tiens tiens" dans le Pas-de-Calais. Dommage.
Le reportage était une nouveauté intéressante du site."

Tout à fait Daniel....euh... Ulysse.
Fin des aventures de "Tiens tiens" dans le Pas-de-Calais. Dommage.
Le reportage était une nouveauté intéressante du site.
Je pensais plutôt à un autre mec avec les cheveux (rares) en arrière, l'air dégagé, Tinitin en Amérique, un peu pied tendre, un peu falot et palot, mais déterminé.
Tintin en Amérique, Tintin à Bruxelles (le berceau), et maintenant Tintin à Kabul, l'aventure c'est l'aventure.

Après Tonton, nos aurions eu Tintin.

Mais c'est vrai que physiquement, le tiens tiens, (qui vaut mieux que deux tu l'auras, non ?), ressemble un peu plus physiquement à mon Tinitin.

En tout cas, j'attends l'émission, pour pouvoir juger sur pièces, ce court circuit était-il utile ?
Tout à fait d'accord, ce reportage était super intéressant, et est une excellente idée pour d'autres occasions !
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.