16
Commentaires

Absentéisme : tensions entre Regards citoyens et les questeurs de l'Assemblée

Coup de pression sur le site Nosdéputés.fr ? Alors que l’association Regards citoyens, qui alimente l’observatoire de l’activité parlementaire, rencontrait les questeurs de l’Assemblée nationale le 1er août, la réunion a tourné vinaigre. Selon l’association, la rencontre a pris la forme d’un "procès", les élus reprochant au site son "antiparlementarisme". Si les questeurs, contrairement à un titre de Capital, n'ont pas sérieusement "suggéré la suspension" du site, la questeure Laurianne Rossi, interrogée par @si, dénonce l'utilisation des données d’absentéisme parlementaire par les médias à la recherche de "bonnets d'âne".

Derniers commentaires

Parler d’absentéisme alors que les lois vont être votées par ordonnance, c'est comme parler de diète en période de famine.
Sans doute, les chaînes de tv, y compris LCP, effacent-elles nombre de députés des bancs de l'Assemblée avant de diffuser les débats...
A "l'ère Macron", on accuse facilement les Gens de cécité ou de sénilité, fastoche...ben voyons !
Merci de nous informer. Il semblerait que le nouveau pouvoir cherche toutes les occasions et se donne tous les moyens de contrôler ce qui, de près ou de loin, ressemble à des contre-pouvoirs. Même si le site Nosdéputés n'est pas parfait, et pourrait être amélioré.
Du coup, et épisode peut lui donner un coup de pub, on peut l'espérer.
a quand la notation des députes sauce uber ou yelp par les citoyens ? voir une petite "review" avec.
Ah, mais c'est super, ça, des députés qui trouvent que le quantitatif c'est moins intéressant que le qualitatif.
Ça va donc changer ! Champagne !
...surtout si ça change LEUR façon de prendre les décisions qu'ils prennent pour les autres.
Allez, quand ça fera un an que les réformes seront basées sur des indicateurs qualitatifs, une nouvelle rencontre pourra être organisée et ils paraîtront plus crédibles. En attendant, ils passent juste pour des idiots serviles.
C est une association , donc rien à faire de la pression mise par les députés.. c est quoi ces gens qui veulent l adoubement de ceux qu'il surveille. Leur parole de victimes est ridicule, les
femmes qui s occupent des vieux reçoivent de plus grave remarque, les bénévoles ont peur de perdre leur boulot ? leur salaire ? Bénévoles/employés ?
Pour Bachelier, interrogé par La Croix, "les critères de l’association font la part belle aux seuls élus qui prennent la parole. En faisant un esclandre de cinq minutes, on est jugé plus vertueux que des élus qui travaillent sur le fond des sujets, en silence."

Tellement révélateur de la vision dégénérée du rôle du parlement qu'ont les députés En Marche. Ce ne doit plus être un lieu de débat et de proposition mais un grand bureau d'enregistrement peuplé de scribes qui auparavant ont recopié en petit comité, à l'abri des regards, des textes dictés par le gouvernement...
Dans la famille antiparlementariste, je demande le père... celui qui fait du parlement un simple guichet d'enregistrement des décisions de l'exécutif.
Tous ces gens votent des lois visant à contrôler/cataloguer/hiérarchiser tous les aspects de la vie de bien des citoyens à l'aûne d'indicateurs ("vous n'avez pas fait assez de démarches de recherche d'emploi", blam vous êtes radiés, "vous n'avez pas atteint votre objectif de xxxx P.V", bing vous êtes un mauvais policier, etc...) et quand on leur applique la même méthode (et pourtant sans pouvoir de coercition), ils crient au scandale.
Il serait bon de soutenir et multiplier ces initiatives, de quantifier, mesurer, publier les mesures des "activités" des élus de toutes assemblées (nationales, régionales, européennes...) et de créer nos propres agences de notation, qu'on s'amuse un peu :-) .
Oh, les méchants! Osez mettre en doute le sérieux de ces gens qui, pour un salaire (traitement, indemnité, aumône ?) de misère, abattent un tel travail. A comparer avec l'absentéisme (attesté par nombre d'études, citées par nos politiques de tout poil) de ces gens royalement payés que sont les enseignants.
Il faudrait utiliser les réactions de cette député à chaque fois que le gouvernement prend "des mesures" à la suite d'une analyse de situation via des indicateurs... Qui sont toujours quantitatif et non qualitatif et qui ne représentent jamais le "travail de fond".
C'est quand même du gros foutage de gueule.
Ha ! Si tous les lieux de contre-pouvoir se mettaient au service... du Pouvoir, la vie (d'un ministre ou d'un parlementaire) serait encore plus belle !
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.