62
Commentaires

1991 : Patrick Sébastien au secours de Gérard Depardieu

"Arrêt sur images" a retrouvé une séquence vidéo dans laquelle Patrick Sébastien, déguisé en Cyrano de Bergerac, livre une plaidoirie destinée à blanchir Gérard Depardieu, accusé en 1991 d'avoir participé à un viol à l'âge de neuf ans. Aucun média ne semble avoir relevé la scène, symbole de la complaisance d'un certain milieu à l'égard de l'acteur, accusé depuis de violences sexuelles par seize femmes. Patrick Sébastien répond.

Commentaires préférés des abonnés

Ces propos de 1991 sont effarants.

Ayant l'âge d'avoir vécu à cette époque, je trouve quand même étonnant d'en faire le procès avec le regard de la société d'aujourd'hui.


Ces propos, sont choquants mais ils ne l'étaient pas autant à l'époque. La preuve(...)

Ce qui est horrible c'est qu'il s'en vante trente ans plus tard.

Mais je ne crois pas que l'on puisse tenir un gamin âgé de neuf ans pour responsable de ses actes.

À neuf ans ( et même à douze ) on fait ce qui est considéré comme « bien » par son milie(...)

Comme je l'écrivais dans un précédent post : il faut un dictionnaire pour fréquenter ce forum. Quelques snobs du langage y sévissent, s'engouffrant dans les dernières expressions et mots à la mode. 

Just another weirdo, bro.

Derniers commentaires

Mais c'est Patrick lol.

"le problème, c'est qu'aujourd'hui, on ne peut plus rien dire "
Glinglinglingling ! Jackpot !

Et c'est reparti pour la polarisation, l'hanounisation. On est obligé d'être pour ou contre, forcément? La nuance est où? Et si je suis soutiens une chose ne signifie pas que je défends tout ce qui va avec.
Puis-je trouver dégueulasse les propos de Depardieu dans l'émission, comme les actes dont on l'accuse, et penser qu'on ne doit pas le présenter comme coupable sans procès?
Puis-je trouver rétrograde les propos de Sebastien et trouver dans le même temps que la paranoïa dont il doit se parer quand il se trouve seul avec quelqu'un dénonce d'un nouveau problème. Un problème qui provient d'une évolution pourtant absolument bienvenue d'une plus grande dénonciation des violences de toutes sortes faites aux personnes vulnérables.

J'espère que le forum ne va pas devenir un concours d'intégrisme à qui soutient la plus belle cause, au mépris du bon sens ou de la bonne foi.

Il faut que certaines femmes acceptent qu'on n'a pas envie de toutes se les taper. Bien sûr qu'il y a des gros salopards, des mecs qui se conduisent de manière ignoble à qui il faut faire la chasse, mais vraiment faire la chasse. Mais il y a cette espèce de soupçon permanent sur les hommes aujourd'hui. C'est ce qui a amené le féminisme intégriste. 

L'ensemble de ce propos est très très problématique.
1. La première phrase, il faut y comprendre quoi ? Que les laiderons lancent des fausses accusations pour se venger ? Que les femmes féministes (qui sont souvent qualifiées de mal b*** et/ou de mochetés ) sont juste jalouse ?
2. Pour le reste : Il y a donc les salopards et les autres. Le salopard étant je pense le pauvre type que Patrick Sébastien ne connait pas. Si c'est son pote et/ou une personnalité, c'est une fausse accusation.


Comme l'a dit quelqu'un d'autre sur le forum, il a la vision d'un homme de son âge. Je pense toutefois qu'on peut changer d'avis tout au long de sa vie. Il suffit d'écouter.

Tout cela ne fait que confirmer une chose: tout le monde sait et savait, depuis toujours que Depardieu est un violeur. 


Mais quand même, y a quelque chose qui cloche...  Où a donc vécu l'enfant Depardieu pour que le viol soit un truc "normal", si courant qu'il assumait totalement de violer des tas de filles ??? Dans quel contexte il a grandit ce type?


Je ne pose pas ces questions pour excuser, mais tout simplement parce que c'est complètement dingue de tenir des propos pareil...

1991? je rêve! 


On a beaucoup parlé du fait que ces abus étaient "passés sous silence", on découvre que non. Ils n'ont commencé à mettre un bémol à leurs vantardises minables que quand le vent a commencé à tourner. Et encore, ils ergotent, minimisent, et même ricanent encore (doucement) entre eux.

Je suis fasciné qu'aujourd'hui, on revisite des extraits d'émissions de grande écoute des années 1980-1990, alors que la TV n'a jamais été aussi "trash" qu'aujourd'hui.


Petite remise en contexte minimum : il y avait 3 chaînes de TV, puis 4, puis 6 chaînes de TV. Il y a eu Mme Ségolène Royale versus les animés japonais du Club Dorothée (dont Arrêt sur images a beaucoup parlé). Et aujourd'hui, notre grande préoccupation des VSS (violences sexistes et sexuelles) avec des dizaines de chaînes de TV heureuses de faire seulement 3% d'audience, une petite dizaine de plateformes de réseaux sociaux et de messageries qui diffusent le pire que le CSA des années 1990 n'aurait jamais toléré (cf Hervé Bourge qui s'exprimait dans les médias et que Thierry Ardisson et Les Guignols de Canal raillaient à la TV).

Et voilà comment on a éduqué des générations de petits français qui se comportent encore comme ça dans les assemblées, à la tête des entreprises, ...

Les propos de Depardieu dans les interviews rapportées ne sont certes pas très ragoûtants mais la véracité de la chose elle-même parait bien improbable s'il avait effectivement neuf ans lors des faits éventuels. Par ailleurs, on peut ne pas aimer ce Patrick Sébastien et trouver assez douteux d'aller déterrer, pour les besoins des chasses en cours, des perles vieilles de 33 ans revisitées avec la vertu certifiée de l'an 2023. En remontant sans limite, on peut trouver bien des choses dans les très vieux placards, y compris, peut-être dans ceux des journalistes d'ASI. Il y a peut-être assez à faire avec le présent.

Ce qui est horrible c'est qu'il s'en vante trente ans plus tard.

Mais je ne crois pas que l'on puisse tenir un gamin âgé de neuf ans pour responsable de ses actes.

À neuf ans ( et même à douze ) on fait ce qui est considéré comme « bien » par son milieu.

Et on n'est pas responsable de son milieu.

Ces propos de 1991 sont effarants.

Ayant l'âge d'avoir vécu à cette époque, je trouve quand même étonnant d'en faire le procès avec le regard de la société d'aujourd'hui.


Ces propos, sont choquants mais ils ne l'étaient pas autant à l'époque. La preuve, ces propos, ont été tenu sur la plus grande chaine de l'époque à une heure de grande écoute, le jour le plus écouté de la semaine, et il n'y a pas eu beaucoup de scandale à l'époque. SEBASTIEN n'a pas perdu son émission, personne n'a été sanctionné et peu de monde s'en est ému.


Évidemment, je trouve que la société d'aujourd'hui a un jugement bien plus pertinent sur les sujets des violences sexuelles, sexistes, sur les minorités, ... La société progresse et progressera encore. Tant mieux.


Regarder en arrière devrait nous conforter dans ce mouvement vers plus de justice, plus de protection, plus de respect. Regarder en arrière pour voir d'où on vient, voir le chemin accompli, parfait, mais regarder en arrière pour faire le procès d'une émission qui correspondait à son époque, je trouve ça, un poil injuste.


Après la défense de Patrick SEBASTIEN en 2023, c'est celle d'un homme du passé, âgé de 70 ans, qui n'a pas évolué au même rythme que la société.

C'est navrant, mais c'est malheureusement assez fréquent chez les personnes qui sont plus proches de la fin que du début. D'ailleurs, c'est tellement fréquent que la société leur a donné un nom, les vieux cons.

Y a quand même un double standard hallucinant dans son discours. d'un côté le mec clame "faut que les femmes arrêtent d'avoir peur des hommes" mais de l'autre il explique qu'il se méfie de toutes les femmes parce qu'elles veulent le piéger". heureusement qu'il est féministe..... Et sinon, évidemment, on se retrouve avec ce vieux credo, les agresseurs c'est des inconnus dans des ruelles avec des couteaux, certainement pas de grand sensible comme Gérard Depardieu. Bref, il était temps que Patrick arrête de faire de la télé.

Le problème ne vient il pas surtout que si il n'y a pas de prise de parole publique , toutes ces histoires soient étouffées , ou du moins la partie concernant les puissants ? Comme duhamel par exemple .Encore une fois , a cause des puissants la charge de la preuve est inversée .  Il y a de grandes chances que depardieu soit coupable de quelque chose , mais normalement , il est innocent jusqu'à sa condamnation . Et je pense qu'il est grave , très grave d'inverser la charge de la preuve . Vous me direz , c'est ce que font les tribunaux depuis des siècles , et des histoires d'innocents en prison , il y en a pléthore , mais bon .... Et du coup on va me dire , ouais et les flics alors , z'ont pas droit a la présomption d'innocence ? Et là je répondrais roublard , puisque depardieu n'y a pas droit , pourquoi eux oui ? Ouais , mais ça règle pas le probleme ...  

Mais WTF. C'est ultra choquants !!!

et il parle de ça OKLM...

ca rend ouf. Cette complaisance des autres....

Soutien au victimes 👍

Et Benoit Cauet, qu'est-ce qu'il en pense ?

J'ai un vague souvenir de cette émission et de cette scène. Ca concourrait aussi à une défense plus globale de Depardieu contre les vilains puritain américain (exercice national toujours d'actu) comme le rappelait Le Monde dans sa série consacré à Depardieu. Le "c'est pas moi, c'est le personnage" c'est quand même assez lâche comme position quand on pourrait simplement dire qu'en effet c'est une connerie à laquelle on réfléchissait pas dessus (comme Collaro avec ses striptease ou, justement, des blagues des Guignols à coté de la plaque) quand on était dedans et qu'il faut un recul du temps pour me se rendre compte.  Après la victimisation de Sébastien c'est tellement dans son adn depuis des années.  Et on parle du mec qui a écrit et réalisé "T'aime" hein



DÉCOUVRIR NOS FORMULES D'ABONNEMENT SANS ENGAGEMENT

(Conditions générales d'utilisation et de vente)
Pourquoi s'abonner ?
  • Accès illimité à tous nos articles, chroniques et émissions
  • Téléchargement des émissions en MP3 ou MP4
  • Partage d'un contenu à ses proches gratuitement chaque semaine
  • Vote pour choisir les contenus en accès gratuit chaque jeudi
  • Sans engagement
Offre spéciale
3 mois pour 3 € puis 5 € par mois

ou 50 € par an (avec 3 mois offerts la première année)

Sans engagement
Devenir
Asinaute

5 € / mois
ou 50 € / an

Je m'abonne
Asinaute
Généreux

10 € / mois
ou 100 € / an

Je m'abonne
Asinaute
en galère

2 € / mois
ou 22 € / an

Je m'abonne
Abonnement
« cadeau »


50 € / an

J'offre ASI

Professionnels et collectivités, retrouvez vos offres dédiées ici

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.