Et Greta cessa de sourire
Le matinaute
Le matinaute
chronique

Et Greta cessa de sourire

Réservé à nos abonné.e.s

Et Greta cessa de sourire. Et Greta grimaça. Et Greta pleura. Et Greta tempêta. Et Greta menaça le parterre de têtes couronnées. Et Greta déchaîna, au-delà des océans tumultueux, la fureur du troupeau de vieux mâles qui broute dans les prairies des hauts plateaux de l'info continue française. Je ne vais pas citer un seul de leurs noms, une seule de leurs insultes. Il faudrait les citer toutes, comme s'y emploie mon vaillant confrère de Télérama, Samuel Gontier.

En cessant de sourire, Greta a touché un nerf. Peut-être même LE nerf. Je ne sais pas le nommer exactement. Pas seulement leur impuissa...

Il vous reste 69% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.