"The Line", la vidéo saoudienne plus dystopique qu'écolo
article

"The Line", la vidéo saoudienne plus dystopique qu'écolo

Un architecte, un chercheur et un urbaniste commentent les images de la ville futuriste saoudienne

Réservé à nos abonné.e.s
Une vidéo et ses déclinaisons de la future et futuriste ville saoudienne "The Line" a défilé sur les réseaux sociaux cet été, empruntant à une imagerie de science-fiction et d'écologie urbaine un peu datée. La plupart des médias français ont relayé la communication saoudienne avec plus d'enthousiasme que de critiques. Pourtant, il y a beaucoup à redire, selon l'architecte Cyrille Hanappe, l'urbaniste Sylvain Grisot et le chercheur Guillaume Faburel qui ont examiné ces clips pour "Arrêt sur images".

On peine à y croire et pourtant : le prince héritier d'Arabie Saoudite Mohammed Ben Salmane (MBS, qui fête ses 37 ans ce 31 août), vice-premier ministre de la monarchie pétrolière, soupçonné de complicité dans le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi, est bel et bien en train de tenir un discours écolo, d'un air têtu et pénétré : "D'ici 2050, un milliard de gens seront déplacés du fait de l'augmentation des émissions de CO2 et du niveau des mers. 90 % respirent un air pollué. Pourquoi devrions-nous sacrifier la nature au nom du développement ?" Nous sommes alors en janvier 2021 et le prince nous vend "The Line" (la Ligne), son projet de ville futuriste et zéro carbone à travers le désert, dans le cadre du projet Neom qui compte d...

Il vous reste 93% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.