Caricatures : sans haine et sans crainte...
Le matinaute
Le matinaute
chronique

Caricatures : sans haine et sans crainte...

Plus de cent directions de médias signent ce matin une lettre ouverte, à l'initiative de la rédaction de Charlie Hebdo, pour défendre la liberté d'expression. Au cas où certain.e.s d'entre vous s'étonneraient de ne pas y voir Arrêt sur images, je souhaite ici les rassurer : c'est parce qu'on ne nous l'a pas proposé. Un oubli, certainement. Mais si c'est encore possible, je la signe volontiers, aux côtés de nos vénérés confrères de CNews, de LCI, ou de BFM (entre autres). La liberté d'expression n'a pas de défenseurs plus ardents que nous.

A noter que l'ennemi de la liberté d'expression n'est pas nommé dans cette lettre ouverte, ce qui était sans doute la condition pour que signent tous les signataires.  A noter aussi qu'aucun moyen précis n'est indiqué pour défendre cette liberté d'expression. L'autre semaine, Charlie était plus explicite sur son site, qui distinguait, à l'occasion de l'ouverture du procès des attentats de 2015, les médias ayant republié à la Une les fameuses caricatures, et ceux qui ne l'ont pas fait (Ouest France et La Croix étaient ainsi montrés du doigt).

Nous nous rangeons dans la première catégorie. Dans notre article sur ce numéro Spécial procès, nous avons publié en homepage la couverture de ce Charlie spécial procès, qui reproduisait elle-même "les" caricatures.

Nous ne l'avons pas fait dans un geste de courage insensé. Nous ne demandons aucune médaille. Nous l'avons fait, sans nous poser de question existentielle, parce que cette couverture de Charlie constituait l'illustration la plus pertinente de notre propre article (comme la Homepage de Charlie aujourd'hui constitue la meilleure illustration du présent matinaute même si, exerçant ma liberté d'expression, je trouve personnellement le dessin assez moche). Parce que nous n'avions aucune raison de ne pas le faire. En un mot, pour in-for-mer. Informer pour informer. Sans souci de provoquer personne, ni de démontrer quoi que ce soit.  Sans haine et sans crainte. Toutes notions démodées, j'en suis bien conscient.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.