Vague d'économies sur la culture
Éconautes
Éconautes
chronique

Vague d'économies sur la culture

Metz, Montpellier, Bordeaux... et Grenoble, face aux baisses de dotation de l'Etat

Réservé à nos abonné.e.s
Alerte sur la culture : vendredi dernier, une dépêche AFP a sonné le tocsin -qui sonne, il est vrai, depuis un moment. Suite à la réduction des dotations de l’Etat aux collectivités territoriales,"l’angoisse monte dans le monde culturel" dit l’AFP qui cite les exemples d’Avignon, Bordeaux, Montpellier mais aussi Grenoble où la municipalité a annoncé la suppression de sa subvention aux Musiciens du Louvre. Surprise : la coalition Verts, Parti de gauche et associations citoyennes menée par Eric Piolle apparaît comme le fossoyeur d’un orchestre de musique classique dont le chef, Marc Minkowski, crie au scandale. Pour autant, Corinne Bernard, l’adjointe aux cultures de Grenoble, défend ce choix.

S’il est une question qu’il ne faut pas poser à un artiste en ce moment, c’est comment ça va. Suivent des bof ou des longs soupirs. Rappel des faits : avec son plan d’économies de 50 milliards d’ici la fin du quinquennat, l’Etat va supprimer 11 milliards de dotations aux collectivités territoriales sur trois ans. Autrement dit, les villes, les départements, les régions vont s’assoir sur 11 milliards de subventions. Aux élus locaux désormais de décider où se feront les coupes. Et les grands ciseaux ne vont pas manquer d’affecter le secteur de la culture comme le signale vendredi dernier une dépêche AFP – re...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.