Avant Charleroi, les grands reportages faux-to de l'histoire
De Rembrandt à Tarzan
De Rembrandt à Tarzan
chronique

Avant Charleroi, les grands reportages faux-to de l'histoire

Réservé à nos abonné.e.s
Le World Press Photo, dont il avait déjà été question par ici, défraie encore une fois la chronique avec un prix attribué à un reportage fabriqué de toutes pièces avant que d'être jeté aux orties (cette histoire vous est racontée en détails et par Vincent Coquaz par là). Les reportages photographiques falsifiés ne sont pas nouveaux, @si a fouillé pour vous dans les archives de l'Histoire, en a extrait trois tout à fait remarquables.

Photos mises en scène, légendes mensongères : le reportage de l'italien Giovanni Troilo sur la ville de Charleroi est un modèle du genre qui sera probablement très vite oublié, tant l'arnaque et la contrefaçon sont monnaie courante dans le domaine du reportage photographique. Car en vérité, la triche photographique existe depuis à peu près aussi longtemps que la photo elle-même. En voici trois exemples.

Le Noyé d'Hippolyte Bayard
En 1840 paraît cette photographie montrant le corps d'un noyé dénommé Hippolyte Bayard :


Un texte a été écrit au dos de la photo, le voici : « Le cadavre du Monsieur q...

Il vous reste 96% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.