De l'épaisseur des murs
De Rembrandt à Tarzan
De Rembrandt à Tarzan
chronique

De l'épaisseur des murs

Réservé à nos abonné.e.s
La saison 5 de la série Un village français, dont il avait été question dans une précédente chronique intitulée Ça sent si bon la France, est annoncée ces jours-ci avec trois réclames usant de jeux de mots semblant être écrits à la peinture sur des murs. Recouverts de graffiti, d'affiches ou parés d'oreilles, murs d'enceinte, murs invisibles ou d'exécution, les murs ont de multiples fonctions et qualités…

À lire en écoutant éventuellement ceci.

Trois réclames, trois murs pour cette saison 5 de la série Un village français diffusée sur FR3 à partir du 1er octobre prochain :


On pense, bien sûr, aux slogans inscrits nuitamment pendant la Seconde Guerre mondiale, aux croix de Lorraine tracées à la hâte sur les bâtiments. En voici une…


…et puis une autre gravée dans la carrière des Fontenelles à Triel-sur-Seine en 1944, probablement pendant une alerte :


On peut aussi penser aux affiches qui recouvraient les murs en cette sombre période, des affiches conseillant le silence :

Affiche de Paul Colin faisant allusion
&...

Il vous reste 93% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.