#PasAvecMaRedevance : un emballement réac' dépasse son créateur
Calmos!
Calmos!
chronique

#PasAvecMaRedevance : un emballement réac' dépasse son créateur

Réservé à nos abonné.e.s
En adressant une critique (caricaturale) à la plateforme numérique "FranceTV Slash", la pétition #PasAvecMaRedevance a été récupérée par les anti-redevance, au point d'en refroidir son initiateur, m'a-t-il expliqué. Encore un emballement pour (presque) rien.

L'audiovisuel public et la redevance font régulièrement l'objet de débats, surtout en période électorale. Nous y sommes. Et si la suppression de la redevance faisait déjà partie des programmes de Zemmour, Le Pen et Pécresse, elle a fait irruption plus récemment dans les annonces du candidat Macron. Quelques semaines plus tôt, la question avait déjà surgi dans l'actualité à travers un hashtag explicite sur les réseaux : #PasAvecMaRedevance. Et si l'intention initiale de son créateur ne semblait pas d'abolir la fameuse taxe, l'emballement provoqué par sa com' bien ficelée a bel et bien rameuté tous les anti-audiovisuel public de service.

Pétition contre "France TV Slash"

Tout commence le 12 février dernier avec le lancement d'une...

Il vous reste 96% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Nupes : radiographie d'une panique éditoriale

"Le soleil bolivarien sur une piscine municipale envahie de burkinis" ("Le Figaro")

Macron à Saint-Denis : plongée dans le cirque médiatique

Trois bus ont été affrétés pour transporter 150 journalistes de Paris... à Saint-Denis (93)

Meurtre de Shireen Abu Akleh : peut-on "entendre les deux camps" ?

Des limites de "l'exposé du pour et du contre" journalistique

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.