Violences policières : Loopsider change la donne
article

Violences policières : Loopsider change la donne

Réservé à nos abonné.e.s
Le jeune média diffusé sur les réseaux sociaux a bousculé l'agenda médiatico-politique de la fin de semaine, en publiant plusieurs vidéos révélant l'agression violente du producteur de musique Michel Zecler par des policiers parisiens. Même les quelques rares contre-feux de certains syndicats de police n'ont rien changé. Récit.

Irrésistible. Au matin du jeudi 26 novembre, Loopsider, média vidéo lancé en 2018 selon les mêmes recettes que son aîné Brut, diffuse une vidéo implacable envers des policiers du 17e arrondissement de Paris, agressant sauvagement un producteur de musique, Michel Zecler, dans son studio d'enregistrement au soir du samedi 21 novembre. Le texte qui accompagne la vidéo où la victime témoigne à visage découvert ne fait pas mystère de la perspective de Loopsider : "Ça s'est passé samedi à Paris. 15 minutes de coups et d'insultes racistes. La folle scène de violences policières que nous révélons est tout simplement inouïe et édifiante. Il faut la regarder jusqu'au bout pour mesurer toute l'ampleur du problème."

Il vous reste 93% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Macron contre les chercheurs : la bataille des fact-checkeurs

De l'intérêt de lire avec attention les documents du Conseil scientifique

Avec VA +, Valeurs actuelles s'installe sur YouTube

Objectif : détourner la jeunesse de Konbini, Brut et AJ +

Bastille : la police réclame des images aux journalistes

La Préfecture de police de Paris exige des rushes, les journalistes refusent

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.