US : des chefs de la police solidaires des manifestants
article

US : des chefs de la police solidaires des manifestants

Réservé à nos abonné.e.s
Cinq jours de manifestations, parfois violentes, dans plus de soixante-quinze villes, dont trente sous couvre-feu. Aux Etats-Unis, la colère provoquée par la mort de George Floyd, un Afro-Américain de 46 ans, décédé après une interpellation violente par des policiers blancs le 25 mai dernier, ne se calme pas. Et déborde largement de la communauté afro-américaine.

La contestation n'en finit pas de prendre de l'ampleur. Ce 31 mai, les Etats-Unis entrent dans leur cinquième jour de manifestations. Depuis le 25 mai dernier et la mort de George Floyd, Afro-Américain de 46 ans, décédé après son arrestation à Minneapolis (Minnesota) par trois policiers dont l'un l'ayant maintenu au sol par un genou sur le cou alors que Floyd protestait qu'il ne pouvait plus respirer (le tout sous l’œil d'une caméra), ce sont plus de soixante-quinze villes dans tous les Etats-Unis qui ont connu des manifestations, pacifiques et plus violentes, dégénérant en émeutes, alors que le policier qui a tué Floyd a été inculpé pour meurtre le 30 mai. 

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.