22
Commentaires

US : des chefs de la police solidaires des manifestants

Cinq jours de manifestations, parfois violentes, dans plus de soixante-quinze villes, dont trente sous couvre-feu. Aux Etats-Unis, la colère provoquée par la mort de George Floyd, un Afro-Américain de 46 ans, décédé après une interpellation violente par des policiers blancs le 25 mai dernier, ne se calme pas. Et déborde largement de la communauté afro-américaine.

Commentaires préférés des abonnés

Cédric Chouviat, Adama Traoré, Rémi Fraisse, Zineb Redouane, Malik Oussekine, Zyed et Bouna, Abdelhakim Ajimi, Liu Shaoyao, Steve Maia Caniço, Mohamed Gabsi et j'en oublie, hélas. Tou·tes mort·es assassiné·es par les "forces de l'ordre". Les enquêtes(...)

Non, Derek Chauvin, le policier qui a tué Floyd, n'a pas été inculpé pour meurtre, en tout cas pas dans l'acception française du mot.

En France, le meurtre est un homicide VOLONTAIRE.

 Selon Wikipédia, Chauvin est accusé de "meurtre au troisième d(...)

Ce que font ces quelques policiers aux USA - sur un nombre assez considérable qui se taisent - ne se voit pas en France, et ce ne sont pas les morts récents qui manquent pour leur avoir permis de se distinguer des brutes.

Derniers commentaires

Le chef de la police de Houston sur CNN :

Laissez-moi simplement dire ceci au Président des Etats-Unis, au nom des chefs de police de ce pays : si vous n'avez rien de constructif à dire, taisez-vous.


d'après CNN, leurs locaux à Atlanta ont été dégradés en partie en raison du fait de la présence d'un poste de police à l’intérieur.

C'est exactement ça, la désobéissance civile . 


Et nous, ici et maintenant, pour la régularisation de tous les sans-papiers , par ex .. ?

bon Trump appelle à rendre illégal les "antifa"; on sait pas bien si il est au courant que c'est pas une organisation; mais il faut bien comprendre que pour lui "antifa" c'est tout les gens qui manifestent; voir plus largement tout ses opposants politiques. Après avoir appelé à tirer sur la foule et exhorter ses fans extremistes à "liberer" les états tenus par les démocrates; on a plus besoin d'un dessin pour voir que se précise une tentative de prise de pouvoir autoritaire et qu'on est à ce moment charnière; il compte sur ses nombreux soutiens dans la police et l'armée et sur ses fans suprématistes blancs pour l'aider à consolider son pouvoir (y compris et surtout si il perd les éléctions en novembre).


Voici l'ambiance à LA pour avoir une idée:

https://mobile.twitter.com/MaestroSedo/status/1266967349019594752

je cite:


Le Ku Klux Klan et autres organisations blanches extrémistes sont dans les rues. L'armée est déployée. Ils tirent de façon totalement aléatoire. Une fille (100% pacifique) a pris une balle dans la bouche, on a couru partout pour trouver une infirmière pour la soigner.


Always surprising these americans... En France, nous aurions un silence assourdissant du côté de la police sous le règne de terreur conjugué des préfets et du ministère. Quoiqu’on en dise, c’est un pays de libertés...

Chez nous, ce type d'assassinat ne provoque aucun mouvement de masse, aucune émeute de cette ampleur.

Y a-t-il quelqu'un qui comprend inéluctabilité, la trajectoire et la projection de ces émeutes?

Y a-t-il quelqu'un qui comprend ce que ça signifie?

20 ans, on est dans le timing. :-)

"Dans les jours suivants, une journaliste travaillant pour une chaîne locale de MSNBC a été visée par des balles en caoutchouc"


Je me permet de supposer que pour une majorité de gens "Balle en caoutchouc" signifie des balles en mousse ou très molles et ne provoquant pas de douleurs. Or si j'ai bien compris ce sont en fait des balles adaptées et lancées par des armes de type paintball. Et au vu de la vidéo ça semble douloureux.


Au final, c'est comme si le policier frappait la journaliste donc ce n'est pas anodin comme moyen de dispersion. Je trouve que cela est mal retranscrit par l'expression employée.

Ce que font ces quelques policiers aux USA - sur un nombre assez considérable qui se taisent - ne se voit pas en France, et ce ne sont pas les morts récents qui manquent pour leur avoir permis de se distinguer des brutes.

Cédric Chouviat, Adama Traoré, Rémi Fraisse, Zineb Redouane, Malik Oussekine, Zyed et Bouna, Abdelhakim Ajimi, Liu Shaoyao, Steve Maia Caniço, Mohamed Gabsi et j'en oublie, hélas. Tou·tes mort·es assassiné·es par les "forces de l'ordre". Les enquêtes sont soit en (long) cours, soit classées sans suite, non lieu, sursis... On fait les gros yeux aux ordures racistes qui portent l'uniforme aux États-Unis d'Amérique mais on a largement de quoi s'occuper ici, non ? Quand Castaner et ses prédécesseurs feront-ils enfin face à la justice, au côté des assassins qu'ils défendent becs et ongles ? Quand donc les syndicats fascistes de la police seront-ils enfin classés dans les organisations mafieuses et dissous ? Quand l'arrivée au plus haut sommet de l'état d'une crapule de série Z du genre d'Alexandre Benalla sera-t-elle enfin impensable en France ?

Non, Derek Chauvin, le policier qui a tué Floyd, n'a pas été inculpé pour meurtre, en tout cas pas dans l'acception française du mot.

En France, le meurtre est un homicide VOLONTAIRE.

 Selon Wikipédia, Chauvin est accusé de "meurtre au troisième degré et homicide involontaire coupable au deuxième degré. Dans la loi minnésotaine, le meurtre au troisième degré est défini comme un homicide INVOLONTAIRE, mais témoignant d'un esprit lâche, sans égard pour la vie humaine. L'homicide involontaire coupable au deuxième degré n'engage pas non plus une intention meurtrière mais un comportement avec un risque déraisonnable de blessure grave ou de mort".

Ca peut paraître un détail, mais je pense qu'une partie de la colère des états-uniens vient de ce chef d'accusation très discutable, ainsi que du fait que les trois autres policiers ne soient même pas poursuivis.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.