The Wire : scénario retouché sur demande de la police
Brève Vidéo

The Wire : scénario retouché sur demande de la police

The Wire, un peu trop à l'écoute de la police ? Le Baltimore Sun a révélé ce week-end que, sur demande de l'administration, les auteurs de la série avaient retouché le scénario de cette série, diffusée entre 2002 et 2008 sur la chaîne câblée américaine HBO.

"A un moment, la police nous a demandé de ne pas exposer certaines de leurs vulnérabilités dans notre script". L'aveu est signé David Simon, ancien journaliste et coordinateur de la série The Wire, diffusée sur HBO entre 2002 et 2008. Ironie du sort : cette série, qui explore les différentes facettes de la criminalité dans la ville de Baltimore aux États-Unis, est souvent vantée pour son aspect hyper-réaliste, à la limite du documentaire.

Incapables de mettre sur écoute certains téléphones vendus par l'opérateur téléphonique Nextel (qui permettaient alors d'appeler un autre utilisateur en appuyant sur un simple bouton, à la manière d'un talkie-walkie), les forces de police de la ville de Baltimore ont en effet demandé aux auteurs de la série... de ne pas exploiter cette faille dans le script de la série. Simon a-t-il accédé à cette demande ? Oui, avoue-t-il aujourd'hui au Baltimore Sun. "Mettre en évidence cette vulnérabilité dans notre série aurait, de façon irresponsable, chassé les communications de chaque association de malfaiteurs dans un trou noir, impénétrable".

Quand la fiction devance la réalité



The Wire, écrite sur les ordres de la police ? Rassurez-vous : sur d'autres points, la série de David Simon a su prendre quelques libertés. Ainsi, la semaine dernière, le Baltimore Sun révélait que la police de la ville avait utilisé de manière intensive (4300 téléphones mis sur écoute depuis 2007) un dispositif baptisé "Stingray", une technologie qui permet de mettre sur écoute un téléphone portable en se faisant passer pour une antenne relais. Ce dispositif, méconnu du grand public et utilisé par la police pour retrouver des personnes ou des téléphones, ne fait pas l'unanimité aux États-Unis : plusieurs défenseurs des libertés individuelles se sont d'ailleurs levés contre cette technologie, et ses possibles abus.

Mais surtout un dispositif qui en rappelle un autre : celui utilisé par l'inspecteur Lester Freamon dans la saison 3 de la série... The Wire. Une comparaison que revendique aujourd'hui Simon : "The Wire dépeignait avec précision le jeu du chat et de la souris qui se jouait à cette époque-là, avec les officiers de police qui couraient après le retard pris pendant la transition téléphone fixe-portable. Tout cela continue aujourd'hui et oui, le «Triggerfirsh» de The Wire a mué en «Stingray»". A l'époque, la série n'hésitait pas à mettre en scène un dispositif utilisé clandestinement par la police.

Un dispositif controversé en 2015, mis en scène dans la série dès 2004 ?

(avec Marie Berthomé)

L'occasion de revoir notre émission, sur la représentation des journalistes dans les séries télé (où il est beaucoup question de The Wire) : "J'aimerais beaucoup voir une série traitant de BFM !".

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.