Tchad : un fils de ministre arrêté après l'agression sexuelle d'une fille d'un opposant
enquête

Tchad : un fils de ministre arrêté après l'agression sexuelle d'une fille d'un opposant

Le Monde Afrique et France 24 donnent l'info, mais pas l'AFP ni RFI

Réservé à nos abonné.e.s
Difficile de mesurer l'ampleur du scandale à la lecture des articles en France. Début février, au Tchad, une lycéenne de 16 ans, Zahara Mahamat Yosko, alias Zouhoura, fille d'un opposant au président tchadien Idriss Déby Itno, a été enlevée et agressée sexuellement par cinq jeunes. Des images de l'agression ont été diffusées sur les réseaux sociaux, entraînant une manifestation à N’Djamena, le 15 février, afin que les auteurs de ces actes soient arrêtés. C'est chose faite le lendemain. Et l'affaire prend alors une autre tournure : parmi les agresseurs présumés figure le fils du ministre des Affaires étrangères. Un fils de ministre arrêté après l'agression d'une fille d'un opposant ? Une information minorée voire ignorée par les médias français. @si a essayé de comprendre pourquoi.



Le témoignage est poignant. Devant les caméras de France 24, Zouhoura, une jeune Tchadienne de 16 ans, raconte avoir été enlevée et agressée par cinq individus. "Ils m’ont prise et ils m’ont emmenée dans un endroit inconnu. Là, ils ont commencé à me déshabiller et à me prendre en photo", raconte-t-elle. C'était le 8 février. France 24 parle de viol collectif, d'autres médias, comme Le Monde Afrique, évoquent une agression sexuelle. Quoi qu'il en soit, le jour même de l'agression, "la famille porte plainte mais l'affaire est étouffée", précise France 24. Il faut dire que la lycéenne n'...

Il vous reste 91% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.