Sur le Mont-Blanc : Sotto nous fait fondre... avec les états d'âme de Hulot
article Vidéo

Sur le Mont-Blanc : Sotto nous fait fondre... avec les états d'âme de Hulot

"Mais vous, intimement, comment vous ressentez ça ? Ça vous empêche de dormir ?"

France 2 a retrouvé Nicolas Hulot. Trois mois après sa démission du gouvernement, l'ex-ministre de la Transition énergétique était jeudi 22 novembre l'invité de l'Emission politique. Alors, ça va Nicolas ? "Pour aller bien, il faut ne pas regarder la réalité en face", va répéter une heure et demi durant l'ex-ministre, insistant face à Léa Salamé sur "l'urgence climatique", "la gravité" de la situation : "Le temps est compté, chaque seconde qu'on perd à la futilité nous rapproche de l'irréversible."  Pour l'occasion, France 2 a mis en boîte une petite séquence. Une interview en doudoune et sac à dos d'Hulot par Thomas Sotto, au pied du Mont-Blanc, où les glaces continuent de fondre à vue d’œil. 

Une façon d'observer la réalité en face ? L'occasion surtout pour le journaliste de sonder... les états d'âme de l'ex-ministre, façon interview émotion. "Démissionner, c'est pas une forme de résignation ? Et le sens de vos larmes, le jour de la passation de pouvoir ? Il y a quand même eu des bons moments ?" l'interroge Sotto tout en crapahutant sur fond de montagne. Droit dans ses chaussures de rando, Hulot tente de revenir à l'essentiel, pointant un glacier : "Ça, c'est la partie la plus visible, mais pas forcément la plus tragique." Sotto le coupe : "Mais vous, intimement, comment vous ressentez-ça ? Ça vous empêche de dormir ?" Chacun ses urgences. Visiblement, pour Sotto, le plus pressant est de savoir si l'ex-ministre sera candidat à la présidentielle en 2022 : "Est-ce que c'est une idée qui est dans votre tête ?" 

Déjà, lors de sa démission, BFM TV et CNews avaient analysé en long et en large les raisons personnelles et émotionnelles de Nicolas Hulot, passant à côté de toute analyse politique.


Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.