"Search Box" : Google accusé de "détournement de trafic"
Brève

"Search Box" : Google accusé de "détournement de trafic"

Le front européen anti-Google a trouvé une nouvelle cible : la "Search box".

Cette nouvelle "boîte de recherche", ajoutée aux résultats associés à certains sites (comme Amazon par exemple) depuis septembre, permet de faire une recherche sur le site concerné uniquement, et non pas sur l'ensemble du web, comme le permet normalement Google. A priori anodin (surtout que la fonction a toujours existé même si elle n'était pas directement accessible), cet ajout a pourtant fortement déplu à certains professionnels européens d'Internet, regroupés au sein de l'Open Internet Project (OIP).

Comme son joli nom ne l'indique pas, l'OIP regroupe les plus gros éditeurs de sites en Europe dont des groupes de presse comme Lagardère Active et l'allemand Axel Springer, ou le GESTE (qui rassemble des sites de presse français, @si vous en parlait ici), mais aussi des sites de e-commerce et tourisme. Formé en mai dernier, l'OIP milite contre la tendance qu'aurait Google "à favoriser ses propres services" dans son moteur de recherche, en l'attaquant notamment devant la Commission européenne pour abus de position dominante.

Ici encadrée en rouge (par nos soins), la "Search box" que Google ajoute aux résultats associés à certains sites

L'ajout de la "Search box" constitue donc, aux yeux de l'OIP, une nouvelle forme de "parasitisme" puisque en permettant à l'internaute de court-circuiter les moteurs de recherche internes des sites, il risquerait de faire baisser le trafic des sites concernés. Du coup, les éditeurs y voient une nouvelle perfidie mercantile du géant américain, qui affiche évidemment de la pub sur toutes ses pages de recherche, qu'elles soient cantonnées à un site ou non. Des arguments repris par Le Figaro, Les Echos et L'Express... tous trois membres du GESTE, qui fait partie de l'OIP.

Pourtant, face aux premiers signes de grogne en France et en Europe, Google a pris les devants en désactivant la fonction pour des sites comme Le Bon Coin (qui fait partie de l'OIP) qui ont publiquement annoncé ne pas en vouloir, détaille Next Inpact. Surtout, l'Américain a précisé que les sites pourront bientôt désactiver eux-mêmes la fonction "Search Box" s'ils le souhaitent (sans préciser quand). Enfin, d'autres sites pourraient se réjouir que Google propose une solution de recherche facile d'accès et souvent plus efficace que les moteurs de recherche internes... et leur amener du même coup du trafic.

L'occasion de voir notre dernière émission 14h42 : Et si on essayait de se passer de Google?

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.