Quand Ahmadinejad expliquait à Pujadas que le nucléaire ne sert à rien
enquête

Quand Ahmadinejad expliquait à Pujadas que le nucléaire ne sert à rien

Une vidéo iranienne de 2007 refait surface sur la Toile

Réservé à nos abonné.e.s
"Cette interview du président Ahmadinejad a eu lieu en 2007, mais n’avait jamais été diffusée par les chaines françaises. Et l’on comprend pourquoi…" : c'est par ce type d'accroche alléchante que plusieurs sites se sont fait l'écho, depuis quelques mois, d'une interview de l'ex-président iranien tournée en mars 2007. Une vidéo rendue d'autant plus intéressante par le contexte de tension entre Washington et Jérusalem sur le dossier du nucléaire iranien, et le discours, aujourd'hui, du Premier ministre israélien devant le Congrès américain. À lire les auteurs de ces sites, on a voulu la "cacher aux Français". Sauf que cet entretien n'a jamais été caché : il a bien été largement diffusé, dans le journal télévisé de France 2 du 22 mars 2007.

"Le régime iranien représente une grande menace pour Israël, mais aussi pour la paix du monde entier" : à l'heure où Benyamin Nétanyahou prononçait ces mots devant le Congrès américain (où il était invité ce mardi par la majorité républicaine), plusieurs sites français ont semblé lever un lièvre : la télévision française a-t-elle voulu cacher au public occidental les positions de l'ex-président iranien Mahmoud Ahmadinejad, en particulier ses explications sur le programme nucléaire iranien ?

La vidéo, vue près de 300 000 fois sur Youtube, montre le présentateur David Pujadas et le journaliste Thierry Thuillier, de France 2 (devenu entretemps directeur de l'antenne de France 2 et directeur de l'information du groupe France Télévisions), inter...

Il vous reste 86% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.