Pub et indépendance : la presse allemande secouée à son tour par l'onde de choc Swissleaks
article

Pub et indépendance : la presse allemande secouée à son tour par l'onde de choc Swissleaks

Sebastian Heiser, journaliste, espion ou lanceur d'alerte ?

Réservé à nos abonné.e.s
Grand déballage en perspective dans la presse allemande, où des journalistes de la Tageszeitung, le "Libé allemand" comme vous le racontait @si, ont été espionnés par un de leurs collègues, le journaliste d’investigation Sebastian Heiser. En toile de fond, les rapports entre journalistes et annonceurs, notamment bancaires, à la suite de l'affaire Swissleaks et des retraits de budgets publicitaires par la banque HSBC dans d'autres pays européens.

Tout commence avec le problème d'une stagiaire de la taz, le petit nom du quotidien allemand de gauche basé à Berlin Die Tageszeitung. Mardi 17 février, elle constate un problème de fonctionnement sur son ordinateur, et demande de l’aide à un informaticien. En regardant l’ordinateur, ce dernier s’aperçoit qu’on y a branché une clé USB. Sauf que ça n’en est pas une : c’est un enregistreur de frappe, qu’on appelle aussi "Keylogger", un logiciel qui permet d’espionner les activités d’un ordinateur et d’enregistrer tout ce que tape l’utilisateur.

L’informaticien décide de rester discret. Il ...

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.