Pourquoi la loi Alimentation a "oublié" l'étiquetage le plus lisible
article

Pourquoi la loi Alimentation a "oublié" l'étiquetage le plus lisible

Parce que les industriels l'ont torpillé...grâce à l'Europe

Réservé à nos abonné.e.s
Alors que le ministre de l'Agriculture et de l'alimentation présentait ce mercredi 31 janvier un projet de loi alimentation, censé notamment rééquilibrer les rapports de force entre distribution et producteurs, la bataille pour généraliser le système d'étiquetage nutritionnel Nutri-Score, validé par le gouvernement et rejeté par une partie de l'industrie agroalimentaire, continue.

"Avancer petit à petit avec l'ensemble des fabricants et des industriels". C'est ainsi que le ministre de l'Agriculture et de l'alimentation Stéphane Travert justifiait mercredi 24 janvier au micro de France Inter, le fait que l'étiquetage Nutri-Score n'est pas obligatoire. Le Nutri-Score ? Souvenez-vous, il s'agit d'un système d'étiquetage élaboré ces dernières années, ayant pour but d' informer plus clairement les consommateurs sur la qualité nutritionnelle des produits. Le tout en attribuant une note, symbolisée par des lettres allant de A à E. Le système, testé depuis l'automne 2016 avec trois autres systèmes, a les faveurs du gouvernement... et soulève les foudres du lobby agroalimentaire, qui avait tenté de décrédibiliser un...

Il vous reste 88% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.