Mise en scène (belge) ratée : le World Press Photo retire un prix
enquête

Mise en scène (belge) ratée : le World Press Photo retire un prix

Comment deux photographes ont dévoilé truquages et supercheries

Réservé à nos abonné.e.s
Après avoir défendu pendant plusieurs jours le prix attribué à des photos controversées de la ville belge de Charleroi de l’Italien Giovanni Troilo, le prestigieux World Press est revenu sur sa décision à cause d’une "falsification". Derrière la polémique, deux photographes belges qui ont mené l’enquête, avec l’aide de leur communauté Facebook, pour prouver la "mise en scène" des clichés.

"Décidément, le World Press Photo (et la presse?) se porte assez mal!" Le 12 février Thomas Vanden Driessche, ancien journaliste et photographe documentaire, a été le premier à réagir sur les réseaux sociaux, à l’annonce d’un prix World Press Photo, un des plus prestigieux dans ce domaine, attribué à Giovanni Troilo, dans la catégorie "Problématiques contemporaines". Sans le savoir, il lançait une polémique qui allait conduire à une enquête collaborative, une polémique politique... et le retrait, hier, du prix attribué au photographe italien.

En cause, la série de photos intitulée "L...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.