Mélenchon, Pulvar et de Closets, taxent le capital chez Ruquier
enquête

Mélenchon, Pulvar et de Closets, taxent le capital chez Ruquier

40, 60, ou 100 milliards ?

Réservé à nos abonné.e.s
Passe d'arme, samedi soir sur France 2, entre Jean-Luc Mélenchon, l'essayiste François de Closets et la chroniqueuse Audrey Pulvar, dans l'émission On n'est pas couché. Aligner la taxation des revenus du capital sur celle des revenus du travail rapporterait 100 milliards d'euros, assure Mélenchon, qui explique se fonder sur une étude de la banque d'affaires Natixis. "Faux!", rétorquent De Closets et Pulvar, qui assurent que cette étude évoque en fait le chiffre de 60, voire de 40 milliards d'économies. De Closets affirme même que pour y parvenir, il faudrait taxer tous les propriétaires "sur le loyer qu'ils ne payent pas" pour leur logement. Qui a tort, qui a raison dans ce débat confus ? Décryptage.

Mélenchon, leader du Parti de gauche, qui appuie son argumentaire sur une étude de la banque d'affaires Natixis, voilà qui est plutôt étonnant. Au point que, troublé, il ait mal lu les chiffres ? Dans On n'est pas couché, samedi 17 septembre, il a assuré qu'en alignant la taxation des revenus du capital sur celle des revenus du travail, l'Etat gagnerait 100 milliards d'euros par an.

Attention, source incontestable : "ce chiffre vient d'un banquier, c'est pas le parti bolchévique, c'est Patrick Artus", lance Mélenchon, en citant le directeur des études de Natixis. "Non, 40 milliards" rétorque Pulvar. "Moi j'ai lu 100 milliards", insiste Mélenchon. On pe...

Il vous reste 93% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.