Macron, "l'ami qui nous coûte cher" ?
article

Macron, "l'ami qui nous coûte cher" ?

Réformes ou pas ? Le débat se poursuit dans la presse allemande

Réservé à nos abonné.e.s
Aider ou pas la France ? Alors que la chancelière allemande Angela Merkel recevait lundi 15 mai Emmanuel Macron, pour son premier déplacement international depuis son élection, les journalistes économiques allemands débattent du bien-fondé des propositions de Macron sur l'Union Européenne. Et de la marge de manœuvre du gouvernement allemand dans les négociations futures.

"Le soleil brillait enfin, comme on peut l'attendre d'un mois de mai". Ainsi le journaliste du quotidien conservateur allemand Die Welt, Sascha Lehnartz, résumait-il la visite d'Emmanuel Macron à Angela Merkel, lundi 15 mai. Imaginez: contrairement à Hollande, Macron n'a pas dû faire demi-tour après que son avion ait été frappé par la foudre, et il ne s'est pas non plus trompé en parcourant le tapis rouge de la cour de la chancellerie (en 2012, Hollande avait dû être "guidé" par son homologue allemande lors d'un virage sur ledit tapis). Plusieurs médias ont salué le ton chaleureux de la rencontre.

Pourtant, le nouveau président fran&ccedil...

Il vous reste 91% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.