Les salariés sous le choc du plan massif de suppressions d'emplois à Libé
enquête

Les salariés sous le choc du plan massif de suppressions d'emplois à Libé

"On percevait Joffrin comme un protecteur. On déchante"

Réservé à nos abonné.e.s
Ainsi les salariés de Libé savent à quelle sauce ils vont être mangés. Une sauce aigre avec 93 départs attendus, soit le tiers des effectifs. Un déménagement en vue. Des contrats de travail renégociés. Et puis des choses plus surprenantes : une clause interdisant de dénigrer l’entreprise et une rémunération variable en fonction des objectifs. Même si toutes ces annonces faites par la direction hier restent floues, les salariés s’avouent sonnés.

"C’est fini le bazar, Libé va devenir une vraie entreprise" a prévenu François Moulias, directeur de la publication et président du directoire, devant les salariés. Réunis lundi pour découvrir le plan de la direction qui vise à la fois le passage au numérique et la suppression d’emplois en vue de sauver un titre au bord du gouffre financier, les salariés sont sortis assommés. "Il nous faut un peu de temps pour réaliser et pour digérer l’énormité de ce qui est demandé" confie un journaliste. Et notamment l’énorme coupe dans la masse salariale : 93 départs sont attendus. Selon la dép&ecir...

Il vous reste 92% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Jeuxvideo.com, bientôt plus près du marketing et du milieu

Pourquoi Webedia arrache le site à son Cantal natal

Islam et Sexualité : Kamel Daoud crée le débat en France

Vive polémique entre chercheurs et journalistes après un texte sur Cologne

"Forums citoyens" : Libé s'exporte au Gabon et au Maroc

Opacité du financement et interrogations sur le choix des pays

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.