Jeuxvideo.com, bientôt plus près du marketing et du milieu
enquête

Jeuxvideo.com, bientôt plus près du marketing et du milieu

Pourquoi Webedia arrache le site à son Cantal natal

Réservé à nos abonné.e.s
Une rédaction qui déménage de son Cantal natal pour Paris, et c’est le drame : entre un tiers et la moitié de l’équipe de Jeuxvideo.com, un des sites les plus visités de France basé jusque-là à Aurillac, sera bientôt licencié. En cause, leur refus d’un déménagement imposé par le nouvel actionnaire, Webedia, propriété du milliardaire Marc Ladreit de Lacharrière qui rachète un à un tous les sites à forte audience de France... et qui a une conception un peu trop "marketing" du journalisme aux yeux de certains.

"Après huit ans de boîte, c’est vraiment dur à avaler. Mais ma vie, mes amis sont à Aurillac." Benjamin Roux, délégué du personnel et membre de l’équipe technique de Jeuxvideo.com a pris sa décision. Malgré l’augmentation qu’on lui propose ainsi que la prise en charge du déménagement, il ne suivra pas ses collègues et restera dans le Cantal, où le site s’est développé. Il sera donc licencié "fin avril", dans le cadre du plan de licenciement économique mis en place par l’actionnaire Webedia, pour les salariés qui refusent de déménager à Paris et Toulouse.

JVCom
...

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.