Islam et Sexualité : Kamel Daoud crée le débat en France
article

Islam et Sexualité : Kamel Daoud crée le débat en France

Vive polémique entre chercheurs et journalistes après un texte sur Cologne

Réservé à nos abonné.e.s
Il arrête le journalisme pour se consacrer à la littérature. Accusé par dix-neuf chercheurs de véhiculer des "clichés orientalistes" et d'alimenter des fantasmes islamophobes, l'écrivain algérien Kamel Daoud, chroniqueur régulier dans le quotidien d'Oran et dans Le Point, a annoncé renoncer au journalisme. A l'origine de la polémique, deux tribunes signées Daoud et publiées dans Le Monde et le New York Times sur les causes des agressions sexuelles de Cologne qui seraient à chercher dans le rapport aux femmes et à la sexualité des musulmans. Caricatural, provocateur, islamophobe ou démonstration pertinente ? Pas si simple. Face aux dix-neuf chercheurs, L'Obs, Libé et Le Monde ont apporté leur soutien à l'écrivain.



Comment expliquer les agressions sexuelles de masse survenues dans la nuit du 31 décembre 2015 à Cologne ? C'est en essayant de répondre à cette question que l'écrivain algérien Kamel Daoud, lauréat du Prix Goncourt du premier roman pour Meursault, contre-enquête (Actes Sud, 2014), a déclenché une vive polémique.

Dans une tribune publiée dans Le Monde le 31 janvier 2016, (initialement publiée en Italie dans le quotidien La Repubblica), Daoud évoque les "fantasmes" de ces agressions et renvoie dos à dos deux camps : la droite et l'extrême-droite qui en ont profité pour diaboliser les immigrés et susciter la peur de...

Il vous reste 93% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Iacub : Joffrin reconnait (à moitié) une erreur

Couvertures racoleuses des hebdos : l'art de la justification

Sous-marins : les médias à la remorque de leurs gouvernements

Les médias français crient à la trahison, la presse US se frotte les mains, etc

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.