La presse s'affole quand un maire FN supprime la gratuité des cantines...
enquête

La presse s'affole quand un maire FN supprime la gratuité des cantines...

... mais pas quand l'UMP fait la même chose

Réservé à nos abonné.e.s
En juin 2014, la mairie Front National du Pontet (ville de 17 000 habitants du Vaucluse) votait la suppression de la gratuité totale de la cantine pour les ménages les plus démunis. Une mesure, critiquée à l'époque par l'opposition (dont l'UMP), et sur laquelle l'AFP, la presse nationale et le 20h de TF1 s'étaient penchés. Un peu moins d'un an plus tard, les mairies UMP de Toulouse et Tours ont, elles aussi, décidé d'en finir avec la gratuité dans les cantines scolaires... sans que cela n'émeuve ni l'AFP ni TF1.

"Un maire FN veut supprimer la gratuité des cantines pour les plus démunis". Stupeur le 25 juin 2014 : une dépêche AFP rapporte que le conseil municipal du Pontet, ville de 17 000 habitants du Vaucluse, compte faire payer les familles de 65 enfants concernés jusque là par une mesure de gratuité totale de la cantine de l'école municipale. Le maire FN Joris Hébrard justifie cette augmentation de 0 à 1,57€ (demi-tarif, le tarif normal étant de 3,15 euros) pour les foyers les plus pauvres par une volonté de "responsabiliser les parents". Le leader de l'opposition locale, l'UMP Claude Toutain, fustige lui une mesure "antisociale" qui "touche les familles les ...

Il vous reste 91% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.