Iacub : Joffrin reconnait (à moitié) une erreur
article

Iacub : Joffrin reconnait (à moitié) une erreur

Couvertures racoleuses des hebdos : l'art de la justification

Réservé à nos abonné.e.s
Avec une publication judiciaire à la une pour la première fois de son histoire suite à la publication des bonnes feuilles du livre de Marcela Iacub, le Nouvel Observateur devait s'expliquer. C'est ce qu'il fait dans son numéro de la semaine. Avec des failles. Mieux, cette affaire "Iacub" nous a aussi parlé des médias et de leurs combats à géométrie parfois variable.

"Mon histoire avec DSK", c’est par cette une choc du jeudi 20 février que le Nouvel Observateur a lancé la désormais célèbre affaire Iacub. Dans ce numéro, L’Obs encensait le livre de Marcela Iacub «Belle et bête» et révélait qu’il y était question de Dominique Strauss-Kahn. La déferlante était partie. Nous vous en avons parlé ici ou . Mais la semaine dernière, DSK et ses avocats ont obtenu la condamnation solidaire des éditions Stock, de Marcela Iacub et du Nouvel Observateur pour atteinte à la vie privée. L’Obs notamment a été condamné à 25 000 eu...

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.