Les lettres de Bruxelles que tout le monde voulait publier, sauf l'Elysée
article

Les lettres de Bruxelles que tout le monde voulait publier, sauf l'Elysée

Renzi et Mediapart court-circuitent la Commission

Réservé à nos abonné.e.s
"Le temps des lettres secrètes est terminé"... en Italie. Alors que Matteo Renzi a rendu publique une lettre "confidentielle" de la Commission européenne qui lui demande des comptes sur son budget, François Hollande n'en voyait pas l'intérêt. Du coup, c'est Médiapart qui l'a fait.


Matteo Renzi, le rebelle ? "Nous allons publier les données sur tout ce qui est dépensé par ces palais. On va bien s’amuser !" a lancé hier le premier ministre italien, à propos des institutions européennes, en marge du sommet des dirigeants de l'UE à Bruxelles. La "menace" de Renzi vient surtout après que son gouvernement a rendu public, un peu plus tôt, la lettre que lui a adressée la Commission européenne. Sur un ton très diplomatique, cette dernière s'inquiète d'une "déviation importante" en termes d'objectifs budgétaires et de réduction de la dette et demande à Renzi "d'exprimer son point de vue sur la que...

Il vous reste 89% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.