L'effet Weinstein abat Louis CK, l'humoriste US qui se masturbait devant les femmes
article

L'effet Weinstein abat Louis CK, l'humoriste US qui se masturbait devant les femmes

Sketchs sur le sujet et rumeurs persistantes en ligne. Et puis le New York Times...

Réservé à nos abonné.e.s
L'ouragan Weinstein n'a pas fini de souffler. Après le producteur américain, l'acteur Kevin Spacey, tous deux accusés de viols, le New York Times a publié le 9 novembre plusieurs témoignages accusant l'humoriste américain Louis CK de s'être masturbé devant des femmes, parfois sans leur consentement. Voilà, en réalité, plusieurs années, que le net américain bruissait de rumeurs sur Louis CK. Et que l'humoriste lui-même plaisantait sur le sujet dans ses sketchs.

"Louis CK leur a demandé s'il pouvait sortir son pénis. Elles ont d'abord pensé qu'il s'agissait d'une blague, et ne l'ont pas pris au sérieux. Mais il l'a vraiment fait". La scène, racontée aujourd'hui par le New York Times, a lieu en 2002. Lors du festival d'humour d'Aspen dans le Colorado, Louis CK invite deux de ses collègues, deux femmes, à venir boire un dernier verre dans sa chambre d'hôtel. Dana Min Goodman et Julia Wolov acceptent. Quand elles arrivent dans sa chambre, selon leurs témoignages recueillis par le New York Times, Louis CK enlève ses vêtements un par un et commence à se masturber.

Les témoignages recueillis par le quotidien...

Il vous reste 91% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.