Le dessinateur pas très fin et les policiers
article

Le dessinateur pas très fin et les policiers

Histoire d'une censure ordinaire

Réservé à nos abonné.e.s

C'est l'histoire d'un gars qui, sous le pseudonyme de PirateSourcil, publie sur un blogue des bédés rarement fines. Le 14 novembre 2011, il met cette histoire en ligne :


Une histoire à l'humour plus que douteux. Trois jours plus tard, le 17 novembre, PirateSourcil est contacté par la plate-forme PHAROS (plate-forme d’Harmonisation, d’Analyse, de Recoupement et d’Orientation des Signalements), qui est "intégrée à l'Office Central de Lutte contre la Criminalité liée aux Technologies de l'Information et de la Communication" (dixit internet-signalement.gouv.fr).

Laquelle plate-forme - ô combien lumineuse - l'avertit qu'elle a reçu une plainte relati...

Il vous reste 84% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.