Lancelin : "reportage sur un égout" (Mélenchon)
Brève

Lancelin : "reportage sur un égout" (Mélenchon)

"Un reportage sur la vie d'un égoût (...) Une fenêtre ouverte sur un spectacle méphitique et gluant".

Sur son blog, Jean-Luc Mélenchon revient sur sa lecture du livre d'Aude Lancelin, Le monde libre, dans lequel l'ex-directrice adjointe de L'Obs (invitée sur notre plateau pour en parler) raconte les coulisses de son licenciement.

Pour le candidat à la présidentielle, ce récit permet d'approcher le "petit monde étroit, borné, et mesquin" de la "gôche médiatique", telle qu'elle est surnommée dans le texte de Mélenchon. "Ce récit nous libère aussi d’un poids. Celui que notre conscience pouvait animer dans nos scrupules quand nous attaquions si frontalement ce petit monde pour ses photos pourries, ses titres à vomir, ses complicités odieuses, son instrumentalisation de Le Pen et ainsi de suite. La vérité éclate dans ce livre : ils sont pires que nos accusations le disaient".

"C'était donc plus vrai que vrai !", ajoute Mélenchon. "Ces gens-là ne sont pas les fossoyeurs de la gauche par erreur d’analyse, par préjugé inconscient ou juste à cause de leur âge canonique pour certains. Ils ne sont pas ces donneurs de leçon, coupeurs de tête, maîtres des arrosages au canon à merde et des ostracisations systématiques par égarement. Non. Ils le sont consciemment, délibérément, méthodiquement, organiquement".

Pas un mot dans les medias du groupe Le Monde

Si la lecture du livre de Lancelin, sorti le 12 octobre, a emballé Mélenchon, il ne semble pas avoir soulevé le même enthousiasme dans la rédaction de L'Obs, qui n'en a pas parlé (lors de son passage sur France Inter, le co-fondateur de l'hebdo, Claude Perdriel, n'avait pas été interrogé sur le sujet par Léa Salamé). Même chose pour les autres médias du groupe Le Monde, détenu par le trio Bergé-Niel-Pigasse, propriétaire à 66% de L'Obs : plus de quinze jours après sa sortie en librairies, ni Le Monde, ni Télérama n'ont jugé utile de chroniquer ce livre, où Xavier Niel, alias L'Ogre, est dépeint comme le seul vrai décideur à L'Obs.

L'occasion de revoir notre émission, avec Aude Lancelin : "A L'Obs comme au gouvernement, il y a eu une purge"

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.