La fin est proche : meilleurs moments de notre série d'été sur l'effondrement
article

La fin est proche : meilleurs moments de notre série d'été sur l'effondrement

Vous étiez en vacances et vous avez raté la fin du monde ? Rattrapez-vous avec nos émissions d'été !

Changement climatique, extinction massive des espèces, raréfaction des énergies fossiles, crise économique permanente, mais aussi transhumanisme et fatigue démocratique : notre civilisation va-t-elle s'effondrer au cours du XXIe siècle, comme celle des Mayas ou des habitants de l'île de Pâques avant elle ? Quelle est la part d'imaginaire et la part de réalité dans cette peur de fin du monde ? C'est ce que nous avons exploré tout au long des mois de juillet et août dans notre série d'été. Si vous avez raté une (ou plusieurs) émission (s), petite séance de rattrapage pour les retardataires.

effondrement, collapsologie et médias

Pour commencer, retour sur la notion même d'effondrement de notre civilisation thermo-industrielle, que le rapport Meadows au Club de Rome envisageait dès les années 1970. Aujourd'hui, ce sont les collapsologues qui se saisissent de la question. Retour sur cette discipline et ses représentations médiatiques dans la première émission de notre série d'été. Pourquoi parler d'effondrement ? Pour l'un de nos invités Renaud Duterme, le terme est plus adéquat que celui de crise. "Quand on parle de crise, ça implique un retour en arrière. Or, ça n'arrivera pas."

l'apocalypse en fiction

Mais avant de devenir notre (probable) futur, l'apocalypse fut et demeure un des thèmes les plus explorés du cinéma : zombies, catastrophe naturelle, épidémies, guerre nucléaire... que disent ces films de nos angoisses ? C'est le thème de notre deuxième émission. Pour notre invité Rafik Djoumi, il y a dans certaines de ces œuvres l'idée que "c'est peut-être pour le bien de la Terre que toute cette saloperie humaine se finisse", en référence au mythe de Sodome et Gomorrhe.

un effondrement démocratique ?

Si l'effondrement est écologique et économique, il est aussi démocratique. Ou alors est-ce, de manière plus optimiste, l'apparition de nouvelles formes de démocratie ? Arrivée de Trump au pouvoir, affaiblissement des syndicats, hausse de l'abstention... On en discute dans notre troisième émission, où notre invitée Isabelle Attard affirme que "les élus n'aiment pas la démocratie".

le transhumanisme, effondrement de l'humain ?

Augmentation des performances de l'être humain, prolongement de la vie, humain augmenté : le transhumanisme promet un dépassement de l'humanité. Mais ne serait-ce pas une forme d'effondrement de notre espèce ? Nos invités en débattent dans notre quatrième émission. Sur la question de l'immortalité, notre invité Jacques Testart "ne voit pas l'intérêt de prolonger la vie des grabataires en disant que c'est une victoire de la médecine".

et après ? individualisme ou solidarités ?

Pourra-t-on vivre après l'effondrement ? Quelle société peut-on imaginer et comment la préparer dès maintenant ? Notre cinquième et dernière émission fait le point sur les survivalistes, qui se préparent déjà à un monde hostile, en cohérence avec l'idée que "l'homme est un loup pour l'homme". Une idée fausse selon notre invité Pablo Servigne, qui explique qu'"en situation extraordinaire, il y a des comportements pro-sociaux extraordinaires".

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.