Guadeloupe : la bataille des 200 euros continue
article

Guadeloupe : la bataille des 200 euros continue

Le LKP met en ligne des documents qui contredisent Jego

Réservé à nos abonné.e.s
Le secrétaire d'Etat à l'Outre-mer Yves Jégo a-t-il promis une augmentation de 200 euros aux bas salaires guadeloupéens ? Il ne cesse de le démentir. Mais des documents produits par le collectif LKP tendent à prouver le contraire.

Deux cents euros pour les bas salaires. C'est autour de ce chiffre symbolique que s'est cristallisée la crise guadeloupéenne. Le 8 février dernier, le secrétaire d'Etat à l'Outre-mer Yves Jégo était tombé d'accord avec le LKP, collectif à l'origine du mouvement, et le patronat (comme le raconte notamment Le Monde).

Et selon le LKP, les termes de cet accord étaient clairs : en échange d'une exonération de charges sociales sur les bas salaires allant de 1 à 1,4 smics, le patronat s'engageait de son côté à augmenter ces salaires de 200 euros, le tout avec l'assentiment bienveillant du gouvernement.

Mais après la fuite du minis...

Il vous reste 84% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.