Aux Antilles comme à la SNCF, les JT pensent surtout aux "usagers"
article

Aux Antilles comme à la SNCF, les JT pensent surtout aux "usagers"

Hôteliers, touristes, passaient avant la ménagère antillaise. Et puis...

Réservé à nos abonné.e.s
Comment couvrir une crise sociale se déroulant en France, mais à 6 000 km de Paris ? Dans un premier temps, les télévisions ont trouvé une réponse simple : ils ont à peine traité de la grève générale qui a débuté le 20 janvier à la Guadeloupe, et se sont concentrés sur ses conséquences pour les automobilistes ou les vacanciers, auxquels ont été consacrés les deux tiers des reportages.

Il a fallu attendre les étranges allers-retours d'Yves Jégo, secrétaire d'Etat à l'Outre-Mer, pour que les télévisions se penchent sérieusement sur le conflit qui paralyse l'île. Et découvrent un nouveau leader charismatique à se mettre sous la dent.
Comment couvrir une crise sociale se déroulant en France, mais à 6 000 km de Paris ? Dans un premier temps, les télévisions ont trouvé une réponse simple : ils ont à peine traité de la grève générale qui a débuté le 20 janvier à la Guadeloupe, et se sont concentrés sur ses conséquences pour les automobilistes ou les vacanciers, auxquels ont été consacrés les deux tiers des reportages.

Il a fallu attendre les étranges allers-retours d'Yves Jégo, secrétaire d'Etat à l'Outre-Mer, pour que les télévisions se penchent sérieusement sur le conflit qui paralyse l'&ic...

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.