"Gonflage" Benalla sur Twitter : l'ONG qui accuse est-elle anti-russe ?
article

"Gonflage" Benalla sur Twitter : l'ONG qui accuse est-elle anti-russe ?

Réservé à nos abonné.e.s
Qui est l'ONG Eu Disinfo Lab à l'origine d'une enquête sur le gonflage numérique de l'affaire Benalla ? Alors que le blogueur Olivier Berruyer y voit une "nébuleuse" focalisant sur l’ingérence russe, le directeur exécutif de l'ONG dément auprès d'Arrêt sur Images, faire une "fixette" sur le sujet.

"L'EU disinfo Lab à l'origine d'une intox ?" C'est la question posée par Olivier Berruyer sur son blog d'analyses économiques et géopolitiques Les-crises.fr. Dans un long billet publié mardi 7 août, il démonte point par point les résultats préliminaires d'une étude de l'ONG bruxelloise concluant à un "gonflage" numérique autour de l'affaire Benalla. Cette enquête qu'Arrêt sur Images avait décortiquée quelques jours plus tôt, mettait l'accent notamment sur l'existence d'un "écosystème russophile", hyperactif sur Twitter, responsable, selon les auteurs, d'une amplification de l'affaire Benalla sur le réseau social. De quoi faire tiquer Berruyer qui d'emblée ne cache pas ses réserves sur cette étude :  "Après le Brexit, l’élection de Trum...

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.