Et TPMP tenta de réhabiliter Ménès
article

Et TPMP tenta de réhabiliter Ménès

Réservé à nos abonné.e.s
Dimanche 21 mars, Canal + diffusait le documentaire "Je ne suis pas une salope, je suis journaliste", signé Marie Portolano, consacré au sexisme et au harcèlement dont sont victimes les femmes journalistes de sport. Les séquences incriminant Pierre Ménès, chroniqueur star du foot de Canal+, ont été coupées du montage final, ont révélé "Les Jours". La direction de Canal a orchestré son invitation le lendemain soir chez Hanouna. Analyse.

Le documentaire a eu l'effet d'un coup franc de 40 mètres en pleine lucarne. Dans Je ne suis pas une salope, je suis journaliste, diffusé sur Canal + dimanche 21 mars 2021, Marie Portolano, ancienne journaliste foot de la chaîne, donne la parole à des consœurs qui se livrent sur le sexisme subi durant leur carrière ; sur le harcèlement, les humiliations et les agressions en tout genre dont elles ont été la cible, souvent par des collègues. À sa sortie, le documentaire est salué de toutes parts, et provoque un électrochoc dans certaines rédactions : Radio France a ouvert une enquête interne suite aux accusations de la journaliste Amaïa Cazenave, qui y apparaît. 

"Ce serait bien que tu ailles chez Hanouna"

Mais le match ne faisait que comm...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.