Hanouna : soir de relâche pour les petites pancartes
chronique

Hanouna : soir de relâche pour les petites pancartes

On apprend tous les jours. Ce mardi, Cyril Hanouna a appris quelque chose. "Moi je savais pas du tout que les chercheurs au CNRS pouvaient faire des recherches sur la télévision. Je croyais qu'ils cherchaient des vaccins, des trucs comme ça". Sacré mardi. L'Humanité a traité à la Une l'enquête de Claire Sécail, chercheuse au CNRS, sur la surreprésentation de Zemmour chez Hanouna, que je vous recommandais dès jeudi dernier. Sonia Devillers a invité la chercheuse dans son émission de France InterHanouna : "Je rappelle que le CNRS, c'est nous qui le payons, c'est un truc de l'État." Et ne rions pas trop : "C'est très dangereux ce que fait cette dame, parce que tous les gens qui regardent pas TPMP se disent : c'est une émission qui fait de la promotion pour Zemmour".

Bien obligé, Hanouna répond donc sur les temps d'antenne dans cet extrait tweeté par l'émission. 

Partager cet article

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.