Emeutes US : des journalistes ciblés par la police
article

Emeutes US : des journalistes ciblés par la police

Réservé à nos abonné.e.s
Au sixième jour des manifestations suivant la mort de George Floyd, alors que la situation ne semble pas se calmer, les témoignages de journalistes blessés par les forces de l'ordre voire arrêtés se multiplient.

Les manifestations ne se calment pas aux Etats-Unis. Malgré les couvre-feux et le déploiement de la garde nationale, les marches et manifestations violentes continuent d'embraser le pays depuis le 25 mai dernier et la mort de George Floyd, Afro-Américain de 46 ans, décédé après son arrestation à Minneapolis (Minnesota). Un climat de tension extrême, qui déborde largement de la communauté noire, alimenté notamment par le président des Etats-Unis.

Donald Trump a notamment annoncé ce 31 mai sur Twitter qu'il comptait faire des "antifas" une "organisation terroriste". Le tout sous les regards in...

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

CNN

Les médias embarrassés par le Zelensky d'avant ?

"Ne pas casser son image iconique"

Combattants belges en Ukraine : les médias ratent le skinhead

La presse américaine a aussi publié des portraits de volontaires sans vérifier leur parcours

CBS

Le chauvinisme vaccinal, un virus mondial

Les médias vantent le labo de leur pays

Être journaliste dans la ville la plus violente des États-Unis

Justin Fenton raconte à "Arrêt sur images" son quotidien de fait-diversier à Baltimore

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.