Coronavirus : la presse italienne tacle les fugueurs
article

Coronavirus : la presse italienne tacle les fugueurs

Haro sur ceux qui tentent de quitter les régions confinées

Réservé à nos abonné.e.s
On s'attendait à lire des éditoriaux furieux contre les mesures strictes de confinement annoncées ce week-end par le gouvernement italien. On a découvert une presse unanime, façon union sacrée, prompte à dénoncer ceux qui fuient les zones rouges pour le Sud.

"#jerestechezmoi" : le message, diffusé lundi 9 mars sur les réseaux sociaux italiens par un aréopage d'artistes et de personnalités réquisitionnés par le ministère de la Santé, dit tout de la crise sanitaire que traverse l'Italie, deuxième foyer mondial du coronavirus selon l'OMS avec 7375 cas et 366 morts recensés.

Dans la nuit de samedi à dimanche, pour tenter d'endiguer l'épidémie, le président du Conseil Giuseppe Conte faisait adopter des mesures de confinement d'une ampleur inédite . En Lombardie et dans 14 autres provinces du nord du pays, 16,7 m...

Il vous reste 87% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.